Le buffet: Fouki dans les herbes fraîches

Presque Chaque semaine, on vous envoie la dose de nouveautés locales qui ont potentiellement passé sous votre radar la semaine passée. C’est un gros buffet à volonté avec plein d’affaires: servez-vous.

Encore un peu plus de Zay avec ce nouvel EP de Fouki qu’on écoute avec Zayté. Il y est notamment question d’herbe. Nous, on aime bien le basilic.

C’est le Festif!, la fin de semaine prochaine et Patrick Watson sera là. Vous pouvez vous donner un avant-goût avec cette nouvelle chanson, Melody Noir. Le clip est une réalisation de Brigitte Poupart.

La Montréalaise Marie-Hélène L. Delorme, alias FOXTROTT, fera paraître, le 10 août prochain, le deuxième EP d’une série de trois, Meditations II. Voici le premier aperçu, Better With You. Nous, on est better with her.

Souldia se joint à Izzy-S & Marième pour présenter un premier extrait de son nouvel album à paraître cet automne.

De.Ville, le duo montréalais formé de Simon Pierre et Ziad Qoulaii présente un nouveau single, Shaabi Sultani, qui s’inspire d’autres cultures. Au cas où: ici, il n’est pas question d’appropriation culturelle. On sait que les gens aiment s’enflammer là-dessus.

Le projet montréalais Sarbacane présente un premier album Croire pour voir. À ne pas confondre avec Faut le voir pour le croire, émission à succès de TQS animée par Yannick Marjot.

Le premier EP de Trop Belle est disponible ici, un album qui figure au sommet du TOP 40 selon la page Facebook de la formation.

Jean-Marc Vallée a mis en valeur cette chanson d’Alexandra Stréliski dans sa nouvelle série Sharp Objects, diffusée sur HBO. C’est beau. L’album d’Alexandra, quant à lui, sera disponible le 5 octobre chez Secret City Records.

Les auteurs-compositeurs-interprètes Sébastien Lafleur et Marcie, tous deux en préparation de nouveaux albums, offrent en duo un titre rétro-pop estival teinté de légèreté et d’espièglerie: Ta java.

Un premier EP est attendu le 21 septembre pour l’étoile montante du hip-hop montréalais L. Teez. Il offre, en attendant, ce clip Hoodie Music.

Un sorbet collant, ça fait notre été. C’est déjà un hit, cette collaboration entre Stéphanie Boulay, Ingrid St-Pierre et Rymz. On en veut plus (des tounes ET du sorbet!).

Voici une autre fourmi de la fourmilière, Catboot, qui nous présente, selon ses dires, son seul accomplissement à vie: ce EP. On est pas mal sûrs que ses parents pourraient nous nommer quelques-uns de ses bons coups d’enfance comme attacher ses souliers, par exemple.

Jacobus annonce haut et fort son grand retour et un deuxième album solo prévu pour le début de 2019.

Sam Tucker présentera son premier EP le 28 septembre. Voici, pour patienter, un troisième extrait, Old Cougar, enregistré au studio Fast Forward et basé sur​ la vie de Sir John Wesley Hardin, un hors-la-loi du Far West! La prochaine étape: un film.

Pour son nouveau clip, Jason Bajada nous transporte à Joshua Tree et à Los Angeles. Voyez ici les magnifiques images de Chedly Bouzouaia pour la chanson Little Yellow Heart, tirée de son album double Loveshit II (Blondie & the Backstabberz).

Samuele s’offre un clip animé pour la pièce Tous les blues, tirée de son album Les filles sages vont au paradis, les autres vont où elles veulent.

Nate Husser sort un EP de trois chansons intitulé Minus 23. C’est le premier de trois EPs miniatures qui vont sortir d’ici la fin 2018.

Le buffet : Pierre Lapointe flotte dans ses Alphabits

Chaque semaine, on vous envoie la dose de nouveautés locales qui ont potentiellement passé sous votre radar la semaine passée. C’est un gros buffet à volonté avec plein d’affaires: servez-vous.

10/10 pour le côté éducatif, mon Pierre, mais tu peux compter sur moi pour ne pas présenter ton Alphabet à un enfant. «C, toi ô blanche cocaïne», c’est pas nécessairement une rime adéquate pour mon poupon.

Faut pas travailler trop trop fort pour produire un gros hit quand on s’appelle Jérôme 50 (aka Jérôme Saint-Kant, aka Jérôme Charette-Pépin).

On est vraiment très ok avec l’idée que Mon Doux Saigneur devienne un pilier du néo-yacht rock québécois. Faut juste que ce mouvement se développe. Allez la gang, on sait que vous pouvez. Écoutez comme Tempérance, c’est du bonbon.

Meditations I est le premier de trois EP par FOXTROTT, mais on sait pas si les autres vont être Meditations II et Meditations III.

On s’est fait voler tous les jeux de mots pour annoncer la toune C’pas les raisons qui manquent de Simon Kearney vu qu’on était aux Francos (ex: «C’PAS LES RAISONS QUI MANQUENT POUR ÉCOUTER CE CLIP»).
Pour vrai, c’est full cruel :'(

Carl-Éric Hudon ne danse pas, mais toi tu peux en écoutant ses tounes sur le EP qui s’appelle environ de même.

C’est la saison où les abandons d’animaux se font fréquents. On vous rappelle que ce sont des êtres vivants. Si jamais vous oubliez, regardez ce clip de Thierry Bruyère.

Le buffet : Mélanie Venditti et les molécules

Chaque semaine, on vous envoie la dose de nouveautés locales qui ont potentiellement passé sous votre radar la semaine passée. C’est un gros buffet à volonté avec plein d’affaires: servez-vous.

Toujours dans sa mouvance de rock aquatique, Mélanie Venditti présente Le coeur de la tête, simple accompagné d’un vidéoclip qui n’est peut-être pas sans rappeler vos cours de biologie.

P. Dox, membre en règle du K6A, sort Rewind, un clip rempli de tape.

Faisant suite à sa performance astrale incandescente aux Francouvertes, Barrdo revient avec un nouvel extrait intitulé Engrenage.

Ne regardez pas plus loin pour le clip Look No Further de SUUNS. Y’est icitte.

Wait, c’est un extrait de Meditations I, premier EP d’un triptyque de FOXTROTT. Ce volume introductif est prévu pour le 15 juin.

L’actuel prince héritier du rap québ, Loud, a trouvé sa queen le temps d’un single en la personne de Coeur de pirate. Un trône à surveiller, maintenant qu’un nouveau prétendant s’est déclaré.

Ce petit maxi de Soran est paru il y a quelque temps, mais vous devriez y (re)jeter un coup d’oeil.

[PRIMEUR] Toast Dawg vous offre ses remixes des chansons des gagnants du GAMIQ

Toast Dawg, c’est pas un gars qui fait les choses à moitié. La tâche qui lui incombait lors du GAMIQ était de rythmer musicalement les remises de prix. Rythmer le gala qui a la réputation d’être le plus chaotique du milieu n’est pas une mince affaire, mais il a su relever le défi avec génie en remixant les chansons de tous les gagnants. Il vous offre ce fin condensé musical ci-dessous et répond à nos questions à ce sujet!

img_2252
Toast Dawg/Crédit photo: Toast Dawg

C’est avec le selfie de son visage, qu’il nous a offert lorsqu’on lui a demandé de prendre une photo de groupe de nous au GAMIQ, que nous avons choisi d’illustrer ce remix musical de haut niveau.

1- Quel est le remix qui a été le plus facile/difficile à faire?

Sans blague, mon approche a été la même pour toutes les chansons: aucune en particulier. J’vire ça de bord et j’te dirais que la chanson la moins évidente à retwister, ça a été celle d’Anonymus, qui a un son très loin de ma zone de confort. Je devais travailler avec les tracks complètes et non des multipistes… donc en isoler des petits bouts et faire des beats.

2- Pourquoi Laurence Nerbonne (qui a gagné pour l’album pop de l’année) n’est pas dans la liste?

Ça que c’tait.

3- Pourquoi BUeLLER est dans la liste?

Jusqu’à la semaine dernière, il était gagnant dans la catégorie Album ou EP Jazz (C’est Misc qui a gagné) et on m’a dit à la dernière minute qu’il ne gagnait pas finalement (Beef de jury je crois).

4- Si Feu à volonté avait gagné Média de l’année, t’aurais voulu remixer quoi pour accompagner musicalement notre victoire?

Sûrement un freestyle de Riff Tabaracci et Ramon LeBrun.

5- Décris-moi en 3 adjectifs de quoi aurait eu l’air ton remix d’une toune de 2Frères.

Never heard of them.

Y’a tout ça là-dedans:

MiscUnlucky
Navet ConfitTon voyage
Bernahri – Toujours
Echoes From Jupiter – Kosmonavt
Rosie VallandNos guerres
Dead ObiesExplosif
CrabeMa collection de gicles et de ouaches
Samito – Tiku la Hina
Lakes of Canada – Old Man
Laura SauvageRubberskin
AnonymusEnvers et contre tousse (LOL)
Beat MarketLes belles années
Chantal ArchambaultDos d’âne
Safia NolinIgloo
FuudgeInnocent
Les GoulesCoat de cuir
La BronzeMangez nos cœurs
FoxtrottShaky Hands
BUeLLERRidm Stroke
KoriassLégendaire
Loud Lary Ajust – Clay Davis

Le buffet : déferlement de cactus avec Plants and Animals

Chaque lundi au matin, on vous envoie la dose de nouveautés locales qui ont potentiellement passé sous votre radar la semaine dernière. C’est un gros buffet à volonté avec plein d’affaires: servez-vous.

cactus

Plants and Animals a dévoilé la semaine dernière cette vidéo pour la pièce Stay, enregistrée au studio Mixart à Montréal. Réalisée par Joseph Yarmush de Suuns, cette vidéo donne un bel avant-goût de l’album Waltzed in from the Rumbling, attendu pour le 29 avril.

Premier extrait d’un EP à paraître en mai pour Charlotte Cardin.

Du rock triste avec La Fête qui présente L’amour tantrique / CXVI.

Sam Eloi propose une toune qui se veut comme une pause introspective dans le processus d’écriture d’un album entièrement inspiré d’un canari (t’as bien lu).

Après J’aime les oiseaux, Yann Perreau récidive avec T’embellis ma vie, tirée de Le fantastique des astres, à paraître le 15 avril.

Voici l’album solo complet en anglais de Laura Sauvage du groupe Les Hay Babies. De la très bonne musique de dimanche après-midi pour chiller (ou n’importe quel autre jour de la semaine si vous avez l’habitude de chiller souvent).

Rouge Pompier y va de chevelure bleue et de jogging intense motivé par une fuite dans ce clip de la chanson Autobus, réalisé en 4K par Jessy Fuchs, le chanteur du groupe.

La chanteuse d’Eli et Papillon se joint à Rymz pour ce premier extrait de son second album.

Un clip tout simple pour la montréalaise FOXTROTT et sa pièce Brother, tirée de son premier album A Taller Us.

6 artistes locaux à voir à Montréal en lumière

Tu te dis peut-être que février, c’est fait pour attendre que mars arrive et qu’avril se pointe après pour que tu puisses te découvrir d’un fil, malgré l’expression popularisée par ta grand-mère stipulant le contraire. Mais février, ça peut passer plus vite si tu sors de chez vous, tsé. Enjoy le verglas et patine jusqu’à Montréal en lumière. On a même repéré pour toi ce qui vaut le déplacement!

mtlenlumiere

Par Élise Jetté et Olivier Boisvert-Magnen

Basia Bulat – JEUDI 18 février au Club Soda

basia_bulat
Basia Bulat

Les statistiques jouent contre toi: février est propice à se faire sacrer là par sa douce moitié. Si c’est ton cas, le show de Basia Bulat agira comme un plaster imbibé de Polysporin sur ton coeur amoché.

Son tout nouvel album Good Advice est le résultat d’une rupture amoureuse douloureuse qui a été utilisée pour se relever les manches et faire des doigts d’honneur à tous les pas fins. Basia Bulat: un antidépresseur souriant et coquet (elle a du beau linge).

Thus Owls – JEUDI 18 février au Gesù

12000970_961468503910650_7757385022577547857_o
Thus Owls

Outre le IKEA sur Cavendish, connaissez-vous beaucoup d’entités suédo-montréalaises qui valent le détour? La réponse à cette très bonne question est «au moins une autre».

Formé des mari et femme Simon (un Montréalais qui a déjà travaillé avec Patrick Watson) et Erika Angell (une Suédoise qui a tout laissé tomber pour l’amour et la musique), Thus Owls poursuit son chemin sur la route locale. Mélange d’indie rock harmonieux et de pop juste assez accrocheuse, son dernier album Turning Rocks a été nommé sur la longue liste du Polaris en 2014.

Jesse Mac Cormack (avec Elliot Maginot) – VENDREDI 19 février à L’Astral

Jesse Mac Cormack/Photo: Joannie Grenier
Jesse Mac Cormack/Photo: Joannie Grenier

Ceci est un avertissement: les meilleurs finissent toujours par aller ailleurs et celui-là a déjà amorcé une suite d’escapades outre-Atlantique. Aimez-le assez pour qu’il reste ici!

Les doigts de Jesse Mac Cormack sur sa guitare: l’équivalent du pinceau de Monet sur sa toile. Un artiste qui sait tout faire, qui partage son talent avec les autres (Rosie Valland, entre autres) et dont la voix est aussi puissante que Bruce. Voyez son nouveau vidéoclip et entendez sa nouvelle toune. Il sait même danser:

Will Driving West – MERCREDI 24 février au Gesù

12494009_1054547037899682_1214737847095907394_o
Will Driving West

Si vous cherchez un exemple d’assiduité et de ténacité en matière de groupes indépendants montréalais, Will Driving West est probablement celui qu’on vous conseille.

Avec trois albums en poche, le groupe indie folk montréalais possède en lui une force incroyable qui le pousse à produire sans cesse du matériel de qualité, tout en multipliant constamment les longues tournées (et les spectacles généreux) histoire de ne jamais délaisser son public. Réédité l’an dernier, l’album Fly est à redécouvrir.

Keith Kouna – JEUDI AU SAMEDI 25 au 27 février à la Cinquième Salle de la Place des Arts

Keith Kouna
Keith Kouna

Son spectacle s’appelle Le voyage d’hiver et ce n’est pas le voyage à Cuba, que tu fais durant l’hiver, parce que t’avais trop froid. Keith Kouna t’offre plutôt un voyage glacé et froid qui t’aide à apprivoiser ton coeur gelé par février.

Ok, ce n’est pas l’équivalent des piña colada multiple que tu pourrais boire à Varadero, mais pour un budget plus raisonnable, c’est un maudit beau compromis pour arrêter de te plaindre que l’hiver c’est de la marde. Penses-y!

FOXTROTT (avec Geoffroy) – VENDREDI 26 février au Club Soda

1526678_902733296450940_23014017130068946_n
Foxtrott

Dans l’ombre de Grimes depuis le début de sa carrière, Foxtrott a récemment renversé la vapeur en offrant FINALEMENT A Taller Us ,un premier album solo très attendu en novembre dernier.

Sur scène, la productrice/chanteuse électro montréalaise délaisse ses machines et minimise le pitonnage pour prioriser une formule live plus percutante et dynamique. Elle s’entoure généralement d’une musicienne de cor français et d’un batteur.

En première partie, Geoffroy donnera vie à ses chansons électro-pop envoûtantes.

Programmation complète

Le buffet : fiesta allemande TOTALE avec Dead Obies

Chaque lundi au matin, on vous envoie la dose de nouveautés locales qui ont potentiellement passé sous votre radar la semaine passée. C’est un gros buffet à volonté avec plein d’affaires: servez-vous.

Buffet_DO_Art

Le sextuor franglais emblématique Dead Obies propose Aweille, le premier extrait complètement viré sur la biscotte de Gesamtkunstwerk, à paraître en mars prochain.

Le collectif hip-hop de la capitale Northsiderz y va avec des gros quatre roues pis des violents combats extrêmes encagés.

Le très talentueux emcee Husser (des Posterz) se joint à Ragers pour une première chanson incroyable.

Ape Mob, la réunion montréalaise entre Paranoize, Dialekt, Carleone Brown, Justice McFly, Wahlee Sparks et Akshun Man, produite par le maître Manifest.

SP provoque une tuerie au micro relativement incisive.

Parue il y a quelque temps déjà, cette chanson d’A Tribe Called Red vient de nous parvenir, et c’est du pur génie.

Le Matos se prépare à lancer un album double de calibre, en écoute sur le site du VOIR.

La chanteuse/productrice électro-pop-expérimental FOXTROTT envoie un nouveau clip.

Jérôme Dupuis-Cloutier sort de son silence et propose son album Le spectacle, en écoute exclusive.

La troupe du tandem Philie/Blondeau Babylones présente deux nouvelles chansons.

Notre coup de coeur vidéo de la semaine : le très beau nouveau Safia Nolin, réalisé par DAVAI.

Les 5 incontournables du Festival de Jazz de Montréal

Le Festival International de Jazz de Montréal sera officiellement lancé avec le concert du groupe américain Beirut ce vendredi! Jusqu’au 5 juillet, c’est le moment de vivre le jazz d’ici et d’ailleurs et de dire à tout le monde «ouais, moi j’écoute du jazz», parce que ça donne l’air vraiment sophistiqué. Jazz580

1- Passer à l’Histoire

Selon Laurent Saulnier, il y aura quelques moments qui vont passer à l’Histoire, comme le plateau double Foxtrott et Milk & Bone Veux-tu vraiment être la personne qui va dire: «Le plateau double Foxtrott et Milk & Bone au Club Soda durant le Festival de Jazz en 2015? J’écoutais Netflix ce soir-là…»? Non. Il dit ça dans cette vidéo-là:

2- Le rack à bécycle

Vous me direz que c’est pas ben ben jazz un rack à bécycle, mais, non seulement c’est un endroit surveillé où tu es certain de ne pas repartir avec une roue en moins sur ton bike, mais en plus, j’y ai entendu cette phrase de génie durant les Francofolies la semaine dernière: «Je pense qu’il n’y a pas seulement Kaïn qui fait de la bonne musique au Québec finalement». Réflexion pleine de sens.

3- Le folk qui est presque du jazz

…qui est presque du folk qui est presque du jazz. J’aime beaucoup le mélange des genres. Cette année, le FIJM présente une série de concerts nommée Le nouveau folk. On y présente du folk qui est plus arrangé, plus approfondi et qui s’acoquine donc avec le jazz. On y verra entre autres Will Driving West, Coco Méliès, Bears of Legend et Mathieu Holubowski.

4- Guillaume Martineau Quintet

guillaume_martineau Des fois tu cherches quelqu’un qui sait vraiment jouer de la musique, et au lieu d’écouter La Voix, tu tombes sur la Révélation Radio-Canada: Guillaume Martineau. Le programme nous révèle qu’il propose «un jazz de facture classique remarquablement exécuté, aérien et finement ciselé, teinté d’inspirations rock et d’ambiances cinématographiques.» Et puis, il y a en qui gagnent Secondaire en spectacle en jouant trois accords de guitare… Lui, il a gagné le Premier prix du Concours de Musique du Canada.

5 – Le dernier incontournable est le Festival de Jazz en général, et ce, pour deux raisons.

D’abord, c’est vrai ce que dit Saulnier dans la vidéo ci-haut: les concerts du Jazz, on s’en souvient. Je me demande si je pourrai un jour oublier le suit rouge en paillettes de Rufus Wainwright au FIJM de 2012 (ma rétine en a encore des spasmes). Pour vrai, il y a de ces shows après lesquels tu te dis «je peux mourir. Ça en faisait partie. Ensuite, l’affiche du Jazz de cette année montre ce curieux personnage officiellement enivré à la musique. Si c’est juste la musique qui lui fait cet effet-là, je veux écouter la même drogue dure que lui. homme Bon #FIJM #fun #musique #saxophone