Awaye, achète-toi des billets pour ces 10 shows-là au FIJM

C’est parti pour le Festival international de Jazz de Montréal et on voulait être sûrs que vous saviez où aller!

1 WITCH PROPHET – 30 JUIN À 18H

GRATUIT – EXTÉRIEUR

R&B CONTEMPORAIN / TRAP

Amateurs de projets R&B fusion à la Erykah Badu, vous devez tendre l’oreille à Witch Prophet. L’artiste queer établie à Toronto est d’origines éthiopienne et érythréenne. Son deuxième album DNA Activation a été sélectionné sur la prestigieuse Courte liste du Prix de musique Polaris en 2020. Il y a quelque chose d’extrêmement hypnotisant et planant dans sa proposition musicale. On passe du jazz, au soul, en faisant un petit détour par le trip-hop, en passant même par des rythmes trap et hip-hop, parfois. Jusqu’à présent, Witch Prophet s’est pas mal toujours juste accompagnée d’une DJ sur scène. Voyons voir si elle changera sa recette pour le Festival de Jazz…

FFO : Erykah Badu

2 LES FILLES DE ILLIGHADAD – 30 JUIN À 22H

GRATUIT – EXTÉRIEUR

BLUES TOUAREG

L’un de mes coups de cœur de 2021. Les Filles de Illighadad ont défoncé un plafond de verre dans leur pays en étant les premières femmes à former un groupe de musique professionnellement. La guitare est un instrument réservé aux hommes normalement. Toutes trois guitaristes, Les Filles de Illighadad offrent un blues touareg (une branche du rock qui prend racine dans les déserts africains) absolument génial. Elles y fusionnent la tradition orale du Niger, leur pays. Leur album At Pioneer Works figurait sur bon nombre de listes de fin d’année de médias reconnus en 2021.

FFO : Mdou Moctar

3 KAMASI WASHINGTON – 2 JUILLET À 21H30

GRATUIT – EXTÉRIEUR

R&B / SOUL / JAZZ

Kamasi Washington est un saxophoniste jazz avec un background en ethnomusicologie (mon genre de personnes). Il a la quarantaine et peut se targuer d’avoir accompagné des dizaines d’artistes hallucinants et comme Herbie Hancock, Horace Tapscott, Gerald Wilson, Lauryn Hill, Nas, Snoop Dogg, George Duke, Chaka Khan, Run The Jewels, Flying Lotus, Thundercat, on en passe… En 2020, la saxophoniste Terrace Martin, le pianiste Robert Glasper et le beatmaker 9th Wonder ont annoncé la formation d’un supergroupe, Dinner Party. Comme Robert Glasper est également de la programmation du Jazz, je suis curieuse de voir si une collaboration surprise est prévue à l’horaire!

FFO : John Legend, Sun Ra

4 RAVI COLTRANE JOUE ALICE ET JOHN COLTRANE – 3 JUILLET À 19H

MAISON SYMPHONIQUE DE MONTRÉAL 

FREE JAZZ / JAZZ SPIRITUEL

Il est le second enfant né de l’union céleste entre la harpiste et pianiste Alice et le saxophoniste John Coltrane. Son prénom (Ravi) lui a été donné en l’honneur du virtuose du sitar Ravi Shankar que son père admirait et avec qui il avait eu l’occasion de collaborer. Après la mort de John, Alice s’est aussi passionnée pour la culture hindoue. On dit du couple Coltrane qu’ils ont inventé le jazz spirituel. Aujourd’hui Ravi Coltrane a la soixantaine bien entamée et une carrière aussi riche que celle de ses parents en tant que saxophoniste ténor et soprano. Son style penche vers le free jazz. En concert à la Maison symphonique, il va proposer une rétrospective de l’œuvre de ses parents. Ça risque d’être à la fois touchant et impressionnant.

À voir aussi le lendemain avec Makaya McCraven!!!!

FFO : Pharoah Sanders, Miles Davis

5 MÉLISSA LAVEAUX – 4 JUILLET À 20H

GRATUIT – EXTÉRIEUR

SOUL EXPLORATOIRE

L’haïtienne Mélissa Laveaux m’a vraiment touché avec son nouvel album Mama Forgot Her Name Was Miracle. Un disque fabuleux, une œuvre poétique, hyper créative et spirituelle, inspirée des héroïnes oubliées de l’histoire et des figures féminines mythiques provenant de partout dans le monde. Son background est assez intéressant. Ses parents ont quitté Haïti à 18 ans pour fuir le régime de Papa Doc et se sont installés au Canada où Mélissa est née. Son père lui offre une guitare à 13 ans, elle compose son premier album en 2008. Elle a aussi fait ses armes de militante dans le milieu punk-féminin d’Ottawa. Son troisième album Radyo Siwèl a été nommé sur la longue liste du Prix de musique Polaris 2018.  Le titre du disque fait référence au nom de sa mère : Jusqu’à l’âge de 7 ans, Mélissa croyait que le prénom de sa mère était Rose comme elle répondait à ce nom, peut-être par souci d’intégration au Canada… Alors qu’elle se prénommait plutôt Miracula ! Son album est un hymne à l’émancipation, à la famille, aux femmes et aux vibrations positives. Je suis impatiente de la voir sur scène.

FFO : India.Arie, Erykah Badu

6 AROOJ AFTAB (+ OURI) – 5 JUILLET À 21H00

CLUB SODA

NEW AGE / FOLK / NÉO-SOUFISME

Que des coups de cœur cette année au FIJM. J’ai rarement été touchée par une œuvre autant que celle d’Arooj Aftab, une poétesse et chanteuse du Pakistan établie à Brooklyn. Son long-jeu Vulture Prince, paru en 2021, se trouvait en tête de ma liste de fin d’année. L’artiste y chante en arabe son deuil pour son frère, décédé il y a peu de temps. Musicalement, c’est assez sobre, on reste dans le jazz, le new age, le folk doux avec des éléments de classique hindou, mais tout ça de manière très ambiante et contemplative. On appelle son style le ‘néo-soufisme’ dans le jargon musicologique. Le soufisme est une branche ésotérique de l’islam qui s’exprime notamment par la musique avec des chants dévotionnels. C’est exactement ce que fait Arooj Aftab. Et le chemin qu’elle parcourt ici, c’est celui de l’acceptation de la perte. J’amène mes mouchoirs, c’est garanti.

FFO : Laraaji, Nusrat Fateh Ali Khan

7 ROBERT GLASPER – 6 JUILLET À 20H

THÉÂTRE MAISONNEUVE DE LA PLACE DES ARTS

PIANO JAZZ / HIP-HOP / R&B

Le pianiste jazz et producteur Robert Glasper s’inscrit un peu dans la même lignée de prodiges afro-américains que Kamasi Washington, The Roots, Terrace Martin ou encore John Legend. Voir son nom sur un projet est un gage d’excellence. Robert Glasper a participé à l’enregistrement de To Pimp A Butterfly de Kendrick Lamar. Il a également collaboré avec Erykah Badu, Stevie Wonder, Georgia Anne Muldrow et le groupe australien Hiatus Kayiote. La passion de la musique lui est venue de sa maman, qui jouait du piano jazz et qui chantait dans un chœur gospel. Il a été primé à de nombreuses reprises aux prix Grammy, notamment pour son magnifique Black Radio de 2012, mon favori. L’hiver dernier, Robert Glasper donnait justement suite à cet opus avec Black Radio III, qui comprend des collaborations avec de grosses pointures comme Common, Q-Tip, Meshell Ndegeocello, Ty Dolla $ign et Jennifer Hudson. Les billets sont presque tous partis en fumée, dépêchez-vous de sauter sur cette occasion en or de vivre l’expérience Robert Glasper.

FFO : Kendrick Lamar, The Roots

8 PINO PALLADINO, BLAKE MILLS (+SAM GENDEL ET ABE ROUNDS) – 7 JUILLET À 20H

MONUMENT NATIONAL 

JAZZ EXPÉRIMENTAL / FOURTH-WORLD

Pino Palladino a 64 ans, mais il possède encore l’inventivité d’un petit jeune. Le natif du Pays de Galles a remplacé le bassiste de The Who (John Entwistle) après sa mort, il a joué pour Tears for Fears, Simon and Garfunkel, Elton John, Eric Clapton, Jill Scott, D’Angelo, Erykah Badu (définitivement, elle a la cote!) et même Jeff Beck. Juste son CV me donne envie d’aller le voir. L’an dernier, Pino Palladino sortait un long-format avec le compositeur et guitariste Blake Mills. Ensemble, ils façonnent les 8 morceaux envoûtants, trippy, et étonnants de Notes With Attachments, puis les enregistrent avec le saxophoniste expérimental Sam Gendel ainsi que le jeune percussionniste Abe Round (Seal, Meshell Ndegeocello, Mark Ronson). Cette belle gang de ‘pas-de-talent’ (c’est ironique) va se produire sur une scène intime à Montréal et rien au monde ne pourra m’empêcher d’assister à leur concert. 

FFO : John Hassell, Joseph Shabason

9 SUDAN ARCHIVES (+MAGI MERLIN) – 8 JUILLET À 21H

CLUB SODA

POP EXPÉRIMENTALE / R&B

L’artiste afro-américaine Sudan Archives repousse les limites de la composition contemporaine, armée de son violon, de sa voix et de ses loop pedals. Elle apprend le violon de manière autodidacte et s’inspire grandement des traditions de cordes soudanaises et ghanéennes. Sudan Archives mélange habilement à ces influences africaines le jeu d’échantillonnage en boucle, des rythmes expérimentaux, des textures électroniques et hip-hop ainsi qu’un style de chant R&B. Brittney Parks, de son vrai nom, sortait son premier long-format en 2019, Athena, qui fut très bien reçu par les critiques (The Guardian, The Quietus, Pitchfork, Variety). Sur cet album, on retrouve des collaborations étonnantes et de haute voltige avec Washed Out ou encore le producteur de The XX, ainsi que King Krule et Sampha, entre autres. Sudan Archives promet d’être un phénomène que je me tarde de voir sur scène!

10 THE ROOTS – 9 JUILLET À 21H30

GRATUIT – EXTÉRIEUR 

HIP-HOP / R&B / JAZZ

The Roots est connu pour être le houseband depuis toujours sur les plateaux des différents Late Night shows de Jimmy Fallon. Mais leur histoire commence bien avant cela, en tant que formation hip-hop et R&B en 1987, quand le batteur Questlove et le MC Black Thought (deux amis d’enfance) décident de démarrer un groupe qui mettrait de l’avant à la fois le rap ET la l’interprétation des morceaux live (au lieu d’un DJ). Aujourd’hui, on peut considérer The Roots comme l’un des groupes de rap les plus prolifiques et les plus progressistes de la musique contemporaine. The Roots possède à ce jour une poignée de certifications platine et or ainsi qu’une poignée de prix Grammy. Leur concert à Montréal est présenté en soirée de clôture : ça risque de swinger pas mal.

BONUS

TAKUYA KURODA – 7 JUILLET À 20H ET 21H

Au Pub La Traversée Molson Export 

GRATUIT 

JAZZ FUSION

NOUVEAU AU FESTIVAL – Situé directement sur L’esplanade Tranquille du site du festival, Le Pub La Traversée Molson Export sera l’endroit parfait pour manger et décompresser. Il y sera offert trois petits concerts par soir, soit : l’apéro Jazz à 17h ET deux Jazz Time à 20h et 21h.

Moi, c’est certain que si j’ai le temps, j’irai voir ce trompettiste japonais. J’aime beaucoup son style fusion entre le jazz, le soul, le bop, le funk et le prog. Là c’est certain qu’il risque d’être seul pour jouer, ça risque d’être plus smooth qu’en formule groupe! Son plus récent album, Fly Moon Die Soon, était l’un de mes coups de cœur en 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *