5 autres incongruités historiques de l’ADISQ

La nouvelle a fait le tour des réseaux hier. Apparemment, pour l’ADISQ, Loud Lary Ajust est à la fois trop anglophone pour les nominations régulières et trop francophone pour la nomination du meilleur album anglophone. Bref, comme c’est le cas de façon assez sporadique, c’est à rien n’y comprendre. Pour souligner la controverse, Feu à […]

Lire