Les feux

Élise Jetté

Rédactrice en chef

admin@feuavolonte.com

Interprète féminine de l’année au gala de l’ADISQ de son imagination, Élise Jetté aurait vraiment aimé avoir une carrière en musique si sa voix ne faisait pas casser les verres. Malgré son enthousiasme démesuré pour les boys bands, elle n’a qu’un laminé des Backstreet Boys dans sa salle à manger; sa collection de vinyles ne suivant pas la même tendance. Elle voue aux musiciens québécois de talent un amour aussi grand que celui qui lie la plupart des amoureux peuplant le règne animal. Adepte du micro de radio, elle a une grande gueule en tout temps, ce qui lui permet de dire haut et fort qu’il n’y a jamais eu de différence notoire entre les rythmiques des tounes de Marc Dupré et celles d’Olivier Dion.

Jo_FAV

Jonathan Arès

Collaborateur

Jonathan aime la musique électronique, la musique du monde, toute forme de rock qui entre dedans ou du country qui vient des tripes. Il déteste les groupes/collectifs d’artistes de 32 personnes, les chanteurs qui croient qu’essayer d’embarquer la foule dans une activité digne de la maternelle est une idée de génie et les refrains chantés en choeur. Il croit que Malajube et Radiohead ne devraient plus être émulés (y’en a assez eu de même). Il adore chanter ses plaisirs coupables au karaoké, soit Marie Carmen, Marjo, Katy Perry, Miley Cyrus et Marie-Mai.

MathieuA

Mathieu Aubre

Collaborateur

Bien qu’il ne connaisse que Pièce de viande à la guitare, Mathieu Aubre reste un fan pur et dur de la musique d’ici, préférant l’écoute à l’interprétation. Son album préféré? Le classique F# A# ∞ de Godspeed You! Black Emperor. Si jamais il mourait, ce qui risque quand même d’arriver un jour, il souhaite qu’on l’incinère avec ses tatous de bands. Il n’est pas full pour le démembrement dans la vie.

18120289_10154803744451107_1262555051_o

Mathieu Aubry

Collaborateur

Outre son amour inconditionnel pour les boissons maltées en tout genre, Mathieu Aubry voue un amour passionnel pour les festivals du Québec, cela lui permettant de faire jouer sans cesse 1500 miles d’Éric Lapointe et de taper sur les nerfs de tout le monde dans le véhicule motorisé. N’étant pas le plus bilingue de Feu à volonté et de ce qui se trame à l’ouest de la rivière des Outaouais, Aubry a toujours tripé sur la musique francophone depuis qu’il a découvert Paul Piché durant sa tendre enfance. Arrêtez de le confondre avec Mathieu Aubre, svp!

Mathias BP

Collaborateur

Sympathique! Attachant! La voix de sa génération! Le collaborateur le plus sexu de Feu à volonté… Tous ces mots – et bien plus encore! – n’ont jamais été utilisés pour décrire Mathias, un blogueur des plus sporadiques, mais avouons-le, un gars malgré tout quand même relativement capable de saisir la ligne éditoriale de FAV. Si vous croisez Mathias dans un show et qu’il porte un dossard réflectif, c’est que, tel un chien Mira, il est on duty et il ne faut pas le déconcentrer. Reporter de l’indicible, il distille des perles d’observations anodines afin de voir des show gratis de laisser aux générations futures des textes qui seront probablement lus par quelqu’un qui écrira un livre sur la scène musicale montréalaise au début du 21e siècle, ou enfin, plus probablement un projet de fin de DEC sur le sujet.

MathieuCat

Mathieu Catafard

Collaborateur

Amoureux de garage rock et de psyché, Mathieu Catafard mange tout de même de tous les styles à pleine pelletée. Nickelback est son pire cauchemar sur cette terre et lors de sa mort, il souhaite qu’on l’enterre avec ses baguettes de drum et les albums Is This It des Strokes , Innerspeaker de Tame Impala et Are you Experienced d’Hendrix.

Alexandre Demers

Collaborateur

Pigiste, rédacteur et homme-orchestre sans orchestre. Plume ô combien versatile ayant parcouru de nombreux festivals, concerts et événements culturels divers à l’échelle locale et internationale. C’est pas rien ça.

Etienne

Étienne Galarneau

Collaborateur

Éienne Galarneau aime la dissonance, l’innovation, la subversion, la distorsion et le vibraphone. S’il ne parle pas d’un de ces éléments musicaux, il va finir par aboutir sur la fois où quelqu’un a vomi dans son manteau lors d’un spectacle de Heat.

 

Laurence Godcharles

Collaboratrice

Élevée à Saint-Bruno-de-Montarville, son amour pour la chanson québécoise quétaine du début des années 2000 ne trahit pas ses racines. Ses préférés: Martin Deschamps, La Chicane et Les Respectables, parce que OUI, L’homme 7 up est l’un des meilleurs hits que le Québec ait créé. Ex-étudiante en droit, aujourd’hui finissante en journalisme à l’UQAM, elle compte tout mettre de côté pour se concentrer sur sa carrière de slammeuse.

francois

François Larivière

Collaborateur

François Larivière a des goûts musicaux très éclectiques avec un penchant plus fort pour le rap. Il se spécialise d’ailleurs en rap conscient post-actuel contemporain urbano-rural. Le premier CD qu’il s’est procuré avec son argent est L’école du micro d’argent du groupe IAM. Encore à ce jour, c’est son album préféré et il sera dur à déloger. À sa mort, il aimerait avoir avec lui dans son cercueil: le CD Legend de Bob Marley pour connaître la paix éternelle, un mirliton comme instrument de musique à espace limité et un poster de Jacynthe pour bien décorer le tout.

10308200_10152443492400489_5969927428140889418_n

Marielle Normandin-Pageau

Collaboratrice

Dotée d’un charisme d’une grandeur rocambolesque, Marielle se démarque par sa passion pour moult genres de musique. En plus d’avoir un intérêt grandiose pour la cueillette de tomates et de clémentines, elle sait démontrer un courage légendaire. Surtout lors de ses sessions hebdomadaires de trampoline remplies d’émotions fortes, au Centre iSaute. Ayant comme idole Mariah Carey et Natasha St-Pierre, Marielle grandit à Montréal en développant un talent inestimable pour le déploiement de raps obscurs et d’alexandrins furtifs. Sur une base journalière, Marielle forge son inspiration en écoutant les accords conjugués de Kenny G au temps de G Force et en regardant les sourcils de Kurtis Blow.

Maxime Plantady

Collaborateur

Après s’être entraîné à la guitare pendant plusieurs années, c’est finalement grâce à la photographie que Maxime a réussi à s’approcher au plus près des scènes de ses salles de concerts favorites. Il aime se frayer un chemin à travers la foule avec ses gros objectifs ou ramper dans le pit-photo pour dénicher l’angle de vue qui tue. Originaire de France, il étudie avec attention La musique Québécoise pour les nuls afin de rattraper son retard musical sur la scène locale.

18816304_10154652978709067_130015885_n

Julien St-Georges Tremblay

Collaborateur

Fier mince de la capitale du Bas-Canada, Julien a commencé à affuter ses oreilles avec Gorillaz. Maintenant entre Madlib, Flying Lotus et KNLO il aurait du mal à choisir un favori. C’est le même dilemme entre Kurt Vile, Philippe B et Neil Young. À ses funérailles, il aimerait beaucoup que ses ami.e.s exécutent la chorégraphie de Singles Ladies. Ou au moins qu’ils portent tous et toutes des léotards noirs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *