Franchir le mur du son avec Le Couleur

Le Couleur

Concorde

Lisbon Lux Records

****

Après plus de 10 ans dans l’underground, Le Couleur a décollé cet automne avec un nouvel album qu’on peut facilement décrire comme étant leur meilleur. Pour avoir suivi le groupe sporadiquement depuis Origami en 2010, je peux dire que ce Concorde vole haut. Se permettant des explorations sonores plus organiques avec des sons de guitares et de basse beaucoup plus en avant, le groupe pose sa nouvelle galette comme un candidat sérieux à l’album le plus dansant de l’année.

Bien entendu, le groupe ne délaisse pas totalement la signature synthétique qui caractérise ses premiers efforts. Dans Concorde, les claviers sont toujours aussi présents et bien pensés. Les mélodies produites par le trio sont assez mémorables et on peut parier sans problème qu’une seule écoute de Silencio ou de Concorde permet de pouvoir les fredonner.

Coups de cœur:

Désert pour son côté western-spaghetti dansant.

Un simple vol d’après-midi avec son son à la Depeche Mode qui rencontre Mylène Farmer.

Les paroles valent aussi le détour. L’album s’articule autour de l’image du Concorde, un avion supersonique dont l’écrasement spectaculaire, au début des années 2000, a provoqué la mort d’une centaine de personne. On retrouve donc beaucoup de métaphores aériennes, mais également beaucoup de réflexions autour du thème de la mort.

Cette nuit sur les ailes de l’oiseau

Je pourrais lentement mourir

Quand ses mains caresseront mes cheveux

En plein après-midi

Bref, un album surprenant qui allie mélodies dansantes et sensuelles à des paroles parfois sombres dans une alchimie remarquable. On le conseille!

1 comment on “Franchir le mur du son avec Le Couleur

  1. […] LISEZ NOTRE CRITIQUE DE CONCORDE ICI […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *