12 choses à mettre dans ton sac à dos pour aller au FME 2020

C’est le moment de prendre la route pour LE SEUL festival de l’été qui se passe dans sa quasi-normalité: le FME. Pendant que tu prépares ton sac à dos, on veut s’assurer que t’oublies rien. Rouyn, c’est loin pour venir rechercher tes bobettes. Voici 12 affaires à paqueter.

Par Julien Roche et Élise Jetté

1- Une bouteille de Purell avec keychain assorti.

2- De la crème solaire pour l’escale à La Macaza (Julien ayant appris en 2018 seulement que La Macaza n’était pas, en fait, une destination soleil) 

3- Le hula hoop vous permettra d’établir un périmètre sanitaire sans bouder votre plaisir. À considérer pour vos soirées de danse au bar Les Chums!

4- Dans le même ordre d’idées, le flamant rose subtilisé l’an dernier au show de Flamingos Pink est un excellent choix pour éviter de se ramasser avec quelqu’un qui te parle trop proche de la face. Tel que le démontre la photo ci-jointe tirée de l’expérience 2019, il est également possible d’utiliser la tête de l’animal pour évincer une personne qui propagerait ses gouttelettes virales de manière prononcée.

Démonstration / Photo: Florence G Lemieux, archives 2019

5- Parlant du bar Les Chums, oublie pas ton micro sans fil personnel pour te joindre au duo du week-end. La seule affaire qui pourrait les empêcher de te laisser chanter avec eux, c’est s’ils doivent partager leurs micros avec tes virus potentiels.

6- De quoi s’occuper à Rouyn un samedi matin entre 7 heures et midi. Si vous connaissez quelqu’un qui tire aux cartes dans le coin, ça nous intéresse de savoir si le FME 2021 va être moins masqué.

7- Une pince à ramasser des déchets, utile pour manipuler son billet. Dextérité et patience non incluses. 

8- Des bouchons pour les oreilles. Ça fait combien de mois que vous n’avez pas entendu un son d’ampli ou un franc coup de crash, mettons? 

9- Votre identificateur de verre favori pour éviter de boire dans le verre de Sally ou Tommy durant la soirée.

10- Une carte du ciel pour les longues nuits froides à faire la file, bien distancés en attendant sa bière. On aura le temps de se décortiquer le Verseau. 

11- Le partage de joints redevenant suspect, voire condamnable, on prévoit le grand retour du bitch stick et des techniques occultes (voir pince à déchets) pour propager le plaisir, mais pas le virus.

12- Une bonne dose de patience. C’est tout.

Bon FME!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *