Francouvertes 2020, soir 3: la grande séduction

Le “P’tit Benjamin” n’est plus. Après une prestation rafraîchissante mettant en lumière sa voix sensuelle, Jessy Benjamin, qui souhaitait se détacher de son image de jeune star de Vrak.TV, a su faire oublier son passé aux Mixmaniaques en se hissant au second rang du palmarès provisoire, lundi soir aux Francouvertes.

C’est le chanteur de charme Gab Paquet, participant de la 18e édition du concours, qui ouvre remarquablement la soirée en installant une ambiance romantique. Arborant fièrement la coupe Longueuil, l’auteur-compositeur-interprète gratte sa guitare avec fougue et entraîne les La la la enthousiastes de la foule, prête pour le reste du spectacle.

Gab Paquet / Photo: Zoé Arcand

Tels les cinq doigts de la main, Jessy Benjamin et son band offrent une performance constante et efficace devant un Lion d’Or rempli. Entouré notamment de la guitariste Karolane Carbonneau (Comment Debord, Bourbon, NOBRO) et du batteur Louis René (O.G.B) qui n’en sont pas à leur premier concours-vitrine, le chanteur, montrant un brin de nervosité, «compte là-dessus».

Jessy Benjamin / Photo: Zoé Arcand

Avec ses élans de voix cuivrée et ses mouvements langoureux, Jessy Benjamin prouve qu’il sait se réinventer en offrant exclusivement des pièces inédites. Celui qui avait fait paraître son premier album Tapioca, calme-toi en septembre dernier livre sa pop-funk-soul toute chaude, faisant alors son chemin jusqu’au coeur du public séduit et, du même coup, jusqu’à la deuxième position du classement.

La Faune s’élance ensuite dans un set alternatif parfois dissonant, mariant parfaitement le rock à l’électro. À son tour, la formation composée de Jérémie Essiambre et ses «meilleurs amis» électrise la foule grâce à ses sonorités puissantes et relativement nouvelles. 

Jérémie Essiambre (La Faune) / Photo: Zoé Arcand

Un micro n’est pas suffisant pour le chanteur de La Faune. À l’aide d’un deuxième micro lui donnant un effet presque démoniaque, la voix superposée du front man résonne dans la salle, provoquant au passage un frisson ou deux, spécialement lors de la pièce Note à moi-même A, et finalement Note à moi-même B, qui clos le passage du groupe aux préliminaires avec une quatrième place.

La mise en scène du collectif Narcisse se déploie ensuite sur les planches, alors que prennent place l’interprète Marjorie Pedneault, le claviériste et guitariste Julien Henry-Leblanc alias Super Plage, ainsi que Philip Després, incarnant Utopia à travers des mouvements de danse freestyle tout en paillettes.

Narcisse / Photo: Zoé Arcand

Sur fond de tragédie grecque, la voix de Narcisse raconte ses (poly)amours, brisant la monotonie de ses couplets par la vigueur de ses refrains électro-pop. Exhibitionnisme et sensualité sont au rendez-vous, du moment où Marjorie Pedneault ouvre sa chemise découvrant ses seins cachés par des X, jusqu’à la finale où elle se perd dans un french avec une Utopia en bobettes. Au terme de la soirée, le dramatique collectif Narcisse se mérite la troisième place du palmarès.

Lundi prochain, le rap prendra d’assaut le Lion d’Or alors que performeront Petite Papa, Vendou et dope.gng juste après l’Ex de la semaine, Marie-Gold.

Palmarès des préliminaires des Francouvertes 2020 après le soir 3:

1- Ariane Roy

2- Jessy Benjamin

3- Narcisse

4- La Faune

5- Embo/phlébite

6- Aramis

7 – Mélodie Spear

8- Guillaume Bordel

9- MoKa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *