Francouvertes 2020, soir 1: la maladie à avoir

C’était le début de la fin de l’hiver au Lion D’Or grâce au premier soir des préliminaires des Francouvertes lundi. Une soirée sous le signe de la maladie, mais pas le coronavirus. Retour sur le succès de l’Embo/phlébite, la maladie à avoir.

Ce qui nous marque en premier, c’est le retour de notre animatrice Isabelle Ouimet qui, d’emblée, fait un lapsus qui nous amène à un premier erratum «vestige d’une adolescence trouble»: elle présente EMO/phlébite au lieu d’EMBO/phlébite. Ça vient de commencer pis c’est déjà l’fun.

Olivier Bélisle/Photo: Élise Jetté

«En plus d’être barbu, il s’est engagé à nous faire une chanson inédite», nous dit-elle en ce qui concerne Olivier Bélisle, «l’Ex» des Francouvertes de la semaine qui est chargé d’ouvrir la soirée.

«Ça s’appelait Paysage, je vais lancer ça dans le futur très présent», dit Bélisle concernant sa nouvelle toune qui sera sans doute sur son nouvel album à paraître en mars.

Une chanson «très culinaire» de spagat’, Fou à laisser aller et Une fois par jamais font également partie de la courte prestation.

Outre la présence réconfortante de Bélisle dans cette soirée d’hiver, on trouve dans la salle le réconfort en personne: l’un des deux porte-paroles des Francouvertes 2020, Émile Bilodeau. L’autre porte-parole, elle, est à Tulum, nous apprend Instagram.

Laurence Nerbonne/Photo tirée d’Instagram

La première candidate à briser la glace est Mélodie Spear qui amorce sa prestation en nous faisant de l’intimidation. «C’est de ça que ça a l’air des gens de l’industrie qui sont pas à Rideau en ce moment? Qu’est-ce qu’y’a? Vous aimez pas boire?» Drôle de stratégie pour gagner le cœur des labels présents.

Mélodie Spear/Photo: Élise Jetté

Son origine hors-Montréal nous percute à quelques reprises alors qu’elle s’adresse à nous comme étant des «514»: «Dans le 514, vous aimez ça le rap», annonce-t-elle avant de commencer la chanson Plus qu’une fable.

C’est pendant cette chanson qu’elle débranche (par erreur) et rebranche son micro comme si de rien n’était. Bien joué.

Mélodie Spear/Photo: Élise Jetté

«On a eu le moment rap, c’est le moment folk», explique Spear avant de lancer qu’elle n’a donc pas le choix de se «livrer à nous». Les enfants de la tempête est une pièce qui nous fait un peu sentir à Secondaire en spectacle. Quand une toune nous parle de comment nos parents ne sont pas adéquats, mettons qu’on est un peu moins intéressés quand ça fait 15 ans qu’on a quitté le nid. Ça limite le public sensible au sujet.

En tout et partout, l’attitude de Mélodie Spear est très malcommode et pas juste lors de la dernière chanson qui s’appelle comme ça.  On ne peut pas lui reprocher de manquer d’énergie, même si l’ensemble de la proposition est un peu juvénile.

L’intensité-énergie-volonté demeure au même niveau avec Guillaume Bordel qui commence son set avec Ça va ben, une chanson qui, notamment, fait rimer «fan» (ventilateur) avec «une fleur qui se fane». Fallait y penser.

Guillaume Bordel/Photo: Élise Jetté

«Êtes-vous autant content d’être là que je suis là d’être là?», demande-t-il alors que tout le monde est bien là d’être là.

C’est parce qu’il a fait «une grosse gaffe de tabarnak» en disant à sa mère que son concours de musique, c’était La Voix et non Les Francouvertes que, au milieu de la prestation, il troque son chandail pour celui de La Voix Junior et nous devons arborer «la face fatiguée de Charles Lafortune»

Avant d’interpréter Chat, il nous demande de bien écouter les paroles, une suggestion qui est toujours pertinente quand tout le monde est là pour scruter les moindres mots que tu vas chanter. C’est un concours.

via GIPHY

Il n’a pas peur de la solitude sur Loner, une pièce qui fait rimer montagne avec passe-montagne. Il a le DROIT, mais ça va être le seul PASSE-DROIT.

Plus convaincant que sa prédecesseure  par rapport, notamment, au niveau de cohésion du groupe, il n’en demeure pas moins que c’est le troisième groupe de la soirée qui démontrera le plus d’habiletés.

Un fan de Mélodie Spear gagne tous les cadeaux du tirage de l’entracte.

Voici ce que Passeport Santé nous dit au sujet du dernier groupe de la soirée:

– La phlébite se caractérise par l’inflammation de la paroi interne d’une ou plusieurs veines. Il n’est pas rare que cette inflammation provoque des douleurs chez certaines personnes ou qu’elle contribue à la formation de caillots de sang dans une veine.

– L’embolie pulmonaire est l’obstruction d’une ou plusieurs artères irriguant le poumon. Ce blocage est le plus souvent causé par un caillot sanguin (phlébite) qui voyage jusqu’aux poumons à partir d’une autre partie du corps, très souvent à partir des jambes.

Embo/phlébite/Photo: Élise Jetté

À l’avant-scène, Raphaël Léveillé s’élance, au-devant du groupe Embo/phlébite. «As-tu trouvé ce que tu vas faire avant de mourir?», questionne la première chanson.

«Vous aviez peur que je parle jamais», s’écrie Raphaël après quelques pièces. «On se trouve chanceux, chanceuses de participer», soutient-il, paritaire. Puis on nous envoie la toune Tous et toutes, une chanson qui parle de parité et qui laisse entendre la voix féminine de Naomie De Lorimier (N NAO). «Ça parle d’avoir chaud et d’avoir le droit de se mettre nu quand on a chaud», évoque Raphaël.

Embo/phlébite/Photo: Élise Jetté

Le neveu de Raphaël, ainsi que sa blonde, l’autrice Lily Pinsonneault, ont collaboré au texte de la chanson Les siestes sont longues. C’est venu d’une plainte du jeune Théo qui trouvait que les siestes étaient longues chez sa gardienne. «Les siestes sont longues chez Caro, longues comme la nuit», entonne le groupe.

Embo/phlébite/Photo: Élise Jetté

La clé du succès d’Embo/phlébite est le dosage. Si certains groupes ont déjà réussi à atteindre la finale du concours avec des sons punks moins accessibles, ici les échanges constants entre le gros bruit et la chanson poétique réussissent à bien tenir le château de cartes.

Palmarès des préliminaires des Francouvertes 2020 après le soir 1:

1- Embo/phlébite

2- Guillaume Bordel

3- Mélodie Spear

4-

5-

6-

7-

8

9-

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *