Dany Placard: guitare électrique et champignons magiques

Dany Placard

J’connais rien à l’astronomie

Simone Records

****

S’il ne connait rien à l’astronomie, on peut deviner que c’est parce qu’il s’y connait très bien en bon gros rock solide. En effet, le nouvel album concept de Dany Placard est rock, fortement inspiré de l’époque du LSD et nous fait voir des étoiles.

Dès les premières notes de There Was a Friend (part 1) on se sent comme dans un hommage à Pink Floyd tellement l’atmosphère, les enchaînements d’accords et même les harmonies de voix féminines rappellent ce groupe mythique. Par contre, dans la part 2, dès qu’il ouvre la bouche, Dany Placard nous ramène dans un Québec bien à lui et vient nous chanter des affaires pas super claires, mais qui, dans le fond, font ben du sens.

Ça tourne, ça tourne dans cage du hamster

Ça beef le jambon chicken pas pire,

Ça defrost le brain après ça heat tout seul,

Ça drive le bacon sur un moyen temps

God of meat lives in the oven

C’est un peu comme si Plume Latraverse racontait le mush au lieu des caisses de 24. Et des champignons magiques, il y en a sur cet album! C’est même le thème de la chanson Pulperie à laquelle un vidéoclip assez délicieux est d’ailleurs consacré.

Pis le concept là-dedans? Ça raconte l’histoire d’un gars qui perd un être cher et qui s’en remet aux drogues et à l’alcool. L’album est donc une succession d’aller-retour entre la dépression et des gros high multicolores. Sur la dernière chanson, il se confie à sa mère en lui disant qu’il commence à aller mieux tout en laissant la porte ouverte à un éventuel retour dans la débauche. Ce n’est peut-être pas le concept le plus audacieux ou mystérieux qui soit, mais le tout s’enchaîne d’une magnifique façon, les gros riffs rocks et les bulles psychédéliques se succédant avec une belle fluidité.

L’album est divertissant, souvent très drôle, parfois un peu plus sentimental mais toujours aussi satisfaisant. J’en aurais définitivement pris plus que 40 minutes parce que plonger dans J’connais rien à l’astronomie, c’est un bon moyen de faire un voyage astral sans prendre d’acide.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *