FUUDGE: péché mortel

FUUDGE

Fruit-Dieu

Lazy At Work

****1/2

Captivant, décapant, éclaté, ce fruit maudit est la plus délicieuse sortie musicale québécoise de la nouvelle année.

La pochette du deuxième album de FUUDGE ressemble étrangement à celle de l’album Hair de Ty Segall et White Fence avec l’effet fisheyes. Deux univers musicaux très similaires. Les premières notes de Fruit-Dieu nous annoncent d’ailleurs que le fuzz est maître en leur royaume musical.

«Penses-y deux fois avant d’croquer / Dans c’te fruit-là», nous prévient David Bujold sur Fruit-Dieu et il a bien raison, vous aurez été prévenu. Ici, le diable est maître. Dans l’univers lyrique de Bujold, le vice est séduisant et amer:

«Le piège est ben trop beau pour pas s’pogner les doigts

Tu joues ton joker pis j’mets l’feu sous le toit

Quand t’auras lavé tes péchés

Lave les miens / Lave les miens»

– Lave mes péchés

Comme le leader de Tame Impala, Kevin Parker, Bujold a composé tous les morceaux et joué tous les instruments pour l’enregistrement de ce nouvel album. Le groupe qui l’accompagne en tournée se compose d’Olivier Laroche à la batterie, Pierre Alexandre à la basse et Vincent LaBoissonnière aux claviers.

Comment décrire le son? Dans les sons plus modernes, on pense évidemment aux guitares abrasives de Ty Segall et Oh Sees, mais si on remonte le temps, on entend clairement Black Sabbath, Nirvana et même un son beatlesque. Car oui le stoner rock de FUUDGE est pesant, mais les mélodies sont accrocheuses, très pop rock et elles ont un son bien psychédélique, comme sur Fruit-Dieu, Lave mes péchés et sur la très «kinksienne» Tu peux prendre mon âme

J’ai eu un solide coup de coeur pour la messe aux chants grégoriens sur Din vidanges I. Les magnifiques harmonies vocales si douces nous rappellent pourtant qu’il est maintenant trop tard pour la repentance, le mal est fait, Ponce Pilate a demandé, et le fils de Dieu a été crucifié:

«Je vous salue Marie pleine de grâce

J’aurais pas dû voter Barrabas»

Gare à vous, les disciples maudits de FUUDGE se feront de plus en plus nombreux, laissez-vous tenter, vous ne le regretterez pas. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *