Tu pensais que c’tait LIT, mais c’tait (pas) si LIT

Épicentre du rapgame pour une soirée, c’est sur les Plaines que je décide de passer mon vendredi soir. Malheureusement «P’tite pompe» (surnom affectueux donné par Robert Nelson) doit annuler pour cause de retards de transport. Une déception de courte durée puisque la brigade minceur arrive à la rescousse. Suivront du jazz, un défilé Gucci et un TedTalk sur la logique stoïcienne. Ça sera TURN UP sur un moyen temps, bruh!

Alaclair Ensemble 

Tu pensais que c’tait Lil Pump, mais c’tait pas ça que c’tait! 

Alaclair Ensemble

En plus de sauver la programmation, Claude Bégin revend aussi des bracelets à l’entrée VIP. Ne vous fiez pas aux chiffres de vente du vendredi, ils sont clairement dopés, contrairement à Claude.

Spectacle à l’énergie solaire d’Alaclair Ensemble / Photo : Julien St-Georges Tremblay

On est en 2019, tout est rendu légal. L’oxygène. Le soleil. 

Robert Nelson

Après l’incroyable Pas besoin d’Eman en solo, la troupe embarque sur scène et enchaîne avec facilité les nombreux succès de sa dernière galette. Le son des instrumentaux sort avec force devant la foule excitée et déçue de ne pas pouvoir voir sa petite pompe. On perd parfois la voix de certains MCs, principalement Robert et son flow rapide.

Shout out Lil Pump pis les States. Pour vrai, des fois les States… Mais pour ce qui est de la musique, shout out! Pour vrai, sur la tête de ma mère j’te l’jure: Shout out les States! Shout out le Japon!  

KNLO – Citoyen du monde

En bons joueurs les minces Bas-Canadiens lancent des fleurs à la p’tite pompe tout au long de leurs 45 minutes survoltées. Ils semblent même connaître la véritable raison de son absence que KNLO explique dans un passage de chanson à répondre cryptique: «J’ai tellement. Accident. Passé du weed aux douanes.»

Jazz Cartier

Rappeur du Haut-Canada arrivant directement de Raptorsville, Jazz se présente avec énormément d’énergie et ne ralentira jamais.

Constamment actif sur le web / Photo: Julien St-Georges Tremblay

Soucieux de l’hydratation de sa foule il lui lance à plusieurs reprises de l’eau en même temps qu’il saute partout. Organisateur hors pair, il s’assure que des moshpits se forment un peu partout sur les plaines. Ça fonctionne tellement bien que la poussière semble l’importuner à plusieurs reprises. J’espère qu’il a apporté un bain de nez.

Un spectacle survolté qui donne le goût de découvrir son catalogue de trap torontois.

Gucci Mane Gucci Mane Gucci Mane

Expérience d’absurde de passer plus de 45 minutes devant un torse photoshoppé Photo: Julien St-Georges Tremblay

Légende d’Atlanta, amateur de crème glacée, Gucci Mane fait son entrée sur une scène canadienne pour la première fois de sa carrière. Il semble très fier de nous montrer son torse, mais sinon il n’énergise pas beaucoup la foule comparativement aux Canadiens avant lui. Les visuels en arrière-plan de type «collage d’album de fin d’année» et celui reprenant l’esthétique des Simpsons sont drôles, mais au final c’est une prestation plutôt monotone.  Il joue ses succès trap, qui se ressemblent tous un peu, en marchant de long en large sur la scène. Lorsqu’il n’est pas accompagné de sa propre chanson, sa voix est presque agressante. Une prestation karaoké insipide.  

Logic 

La bouche de Logic est probablement commanditée par Bell tellement elle est rapide/Photo: Julien St-Georges Tremblay

Même si je suis presque endormi par Gucci, je décide de rester pour découvrir le jeune premier de classe du rap. Dès le départ, Logic veut nous prouver une chose: il sait rapper vite. Et c’est très vrai, c’est un impressionnant gymnaste lyrical.  Bien que talentueux, il nous laisse avec l’impression de changer de style comme un caméléon, sans qu’on comprenne ce que ça ajoute. Slimshady – Kendrick Lamar – Ghostface Killah – Migos, il imite tout le rapjeu.

Un peu de la même manière que Kendrick Lamar en 2017, il joue à la diva en répétant plusieurs fois que la foule n’est pas à son goût. On ne lui donne pas assez d’énergie ou on ne chante pas assez ses refrains. Vraiment désolé Sir Robert Bryson Hall II de ne pas mériter ton talent.

Même si je ne suis pas convaincu par Logic (même si c’est indéniable qu’il a un talent technique impressionnant), je reste jusqu’à 23h…Grave erreur puisque je n’arrive pas à rentrer au manège militaire pour assister à l’after-FEQ d’Alaclair Ensemble. Ça m’apprendra à écouter la logique.

Mes shouts out personnels

Shout out à «Gaël»! Pendant la prestation d’Alaclair Ensemble il s’occupait de son chummy «David» qui ne gérait plus son corps mou comme un tas de guenilles ni sa sacoche de torse qui semblait vraiment inconfortable.

Des secrets d’une douce amitié Photo: Julien St-Georges Tremblay

Shout out à «Joanie»! Elle s’est prise en photo debout sur la foule avec son vape. Grosse coordination.

Shout les tresses de Lil Pump! Elles sont parvenues à traverser la frontière, pas au complet, mais presque!

P’tite pompe? Photo: Julien St-Georges Tremblay

Shout out le hype man de Gucci Mane! Il a rempli son fil Instagram de la foule des Plaines, seul sur la scène et l’air absent, pendant 10 minutes avant l’entrée de l’homme de luxe. Un divertissement de qualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *