FAV présente: Schemes, le nouveau projet de Mike Clay

Schemes/Photo: Lea C.

On connait bien la bande de Mike Clay, mais ici, Mike sort de Clay and Friends pour offrir un EP sur lequel il laisse toute la place à la soul et au free jazz. Il nous parle de la bande de Schemes et du projet sur lequel il dévoile sa vraie nature.

1 Décris-moi le projet Schemes.

Tous les musiciens de Schemes étaient des musiciens de session pour des artistes de pop à grand succès. Leur « Scheme » était simple.  Prendre cet argent de la pop et lancer dans un projet où il n’y avait aucun compromis. De la musique pour la soul. Une équipe hors pair d’arrangeurs, de compositeurs et d’auteurs de Montréal naviguent facilement à travers le free jazz, le hip-hop, la soul avec des accents de broken beats.

Tout ce que vous entendez sur cet album a été enregistré entre des sessions de pop, lorsque les chanteurs, chanteuses en question sortaient fumer, ou finissaient la session plus tôt que prévu. L’ensemble a été capté en direct, no games, no gimmicks.

2 La musique de Schemes est faite pour qui?

Anybody that enjoys soulful music, jazz-heads, les amateurs de boombap, moi-même et mes exs, tous les artistes qui ont vu leurs enregistrements mourir sur un disque dur, mon père qui m’a montré le free jazz avant tout le monde, ceux qui trouvent que l’hiver à Montréal est trop long and the list goes on.

3 Qu’est-ce que l’on retrouve dans ce projet que tu n’avais jamais exploré?

Des chansons de plus que trous minutes, des enregistrements sans autotune, du free jazz, des erreurs magnifiques, de la musique où les vocalistes ne sont que des instruments parmi tant d’autres, des solos flamboyants, des drums breaks haut de gamme.

4 Qu’est-ce qui distingue ton projet de ce qui se fait d’autres sur la scène musicale actuelle?

Pas de guitare acoustique ni de hi-hats trap.

5 Qui sont les gens qui travaillent avec toi? 

Un vrai all-star posse de jazzheads montréalais. Hugo Parent-Potier à la trompette, Charles Miquelon aux keys, Philippe-Étienne Legentil on the riddims et Tom Tartatin sur le low end. Nadia Baldé et moi on s’occupe des mots et des mélodies. Mention spéciale à Antonin Gougeon pour le blend final, Max Phillipe pour les touches sur Tomorrow, Léa C. sur le visuel, Where You At Records pour le backbone et @alldayjam pour le b-side mix. Mais surtout et aussi, palme d’or à Théo Brière sur un des meilleurs clip à 0$ jamais fait depuis les débuts de l’Internet.

P.S.: Believe Distribution, on vous voit!

6 Dirais-tu que c’est un projet montréalais?

It’s that! Homegrown!

7 Comment voudrais-tu que le projet voyage?

Il a déjà commencé son envol avec des spins à travers des radios partout au monde: Rinse Fm et Pinata Radio en France, Lot Radio et Brooklyn radio à New York, N10as à Montréal, Veneno radio à São Paulo et même Reprazent Radio à Londres. Cette semaine, j’ai envoyé des cassettes de Schemes en France, en Allemagne et en Italie. J’espère qu’on pourra toucher tous les continents du globe.

8 De quoi avais-tu envie de parler sur le EP?

Mes défauts, mes plus grandes peurs, l.o.v.e, les dieux imaginaires et la mort. Je devais me faire face pour faire de la musique authentique. Je travaille encore là-dessus chaque jour. Ce EP à été enregistré il y a quelque temps, et quand je l’ai réécouté récemment, les textes me parlaient encore, c’est bon signe. 

9 La soul, elle te vient d’où?

Je suis tombé dans la marmite quand j’étais encore tout petit.

10 Qu’est-ce qui s’en vient pour le groupe?

Des dates de haut calibre pour la saison des festivals et une apparition sur le vinyle d’une écurie allemande.

Schemes: Hugo Parent-Potier à la trompette, Charles Miquelon aux claviers, Phil Legentil à la batterie, Tom Tartarin à la basse, Mike Clay et Nadia Baldé au chant.

Écoutez Schemes n’importe où en cliquant ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *