Francouvertes 2019, soir 3: tout le monde aime la Nouvelle-Écosse

«En tant qu’ancienne participante des Francouvertes, je peux vous dire qu’il y a dépression au moment de lire les lambeaux de commentaires», lance l’animatrice Isabelle Ouimet au moment d’expliquer pour une troisième semaine de suite qu’il ne faut pas écrire de la marde sur les bulletins de vote des Francouvertes.

Puis, pour ouvrir la soirée, le fardeau de «casser» une nouvelle chanson revient à Lydia Képinski, qui, pour l’occasion, s’est plutôt cassé le doigt. «Non, mon chien n’a pas mangé mon devoir, dit Lydia. J’ai fermé la porte de la voiture sur mon doigt», admet-elle en soulignant que la suite ne sera qu’improvisation.

Lydia Képinski/Photo: Élise Jetté

C’est sur la tablette de sa mère qu’elle fera ensuite jouer une maquette, puis elle chantera par-dessus ladite maquette avant de prendre les questions de la foule pour compléter ses 15 minutes. Avant de s’exécuter, elle tente d’expliquer la toune en précisant que c’est sûr qu’on va pas comprendre. C’est une chanson de 639 mots, comparables à Lose Yourself d’Eminem qui en compte 4063, selon Lydia.

C’est devant une foule au regard hagard qu’elle quittera la scène en ramassant ses bouts de kleenex épongeant son sang.

Lydia Képinski/Photo: Élise Jetté

En bons journalistes d’enquête, on est allé vérifier que la blessure était vraie. Elle l’est.

Lydia Képinski/Photo: Élise Jetté

Comment Debord inaugure le troisième soir du concours avec l’hymne des lundis: Je me trouve laide. Puis, c’est suivi d’une toune qui s’appelle Chalet et qui parle de la jalousie de Rémi, le chanteur, devant son ami qui a un chalet. «Merci aux Francouvertes de nous avoir booké avec Alex Burger. On essaye toujours, mais il est trop occupé», nous dit Rémi.

Comment Debord/Photo: Élise Jetté

Les textes ont un petit quelque chose de drôle qu’on attribuerait aux Appendices ou à 3 gars Su’l Sofa. On leur trouve aussi une candeur et une intelligence musicale et stylistique impressionnante. Beaucoup d’ingrédients au succès. Et que dire des solos de guitare électrique. La foule en redemande.

Comment Debord/Photo: Élise Jetté

Le P’tit Belliveau a beau ne pas venir de la place pantoute, il arrive sur scène et tout le monde l’aime déjà. Personne comprend ce qu’il dit, et tout le monde l’aime quand même. Le propos de ses chansons demeure un mystère à l’oreille du non-initié, mais tout le monde est heureux pareil.

Le P’tit Belliveau/Photo: Élise Jetté

Chaussé comme un prince, il jase avec le sourire, pour une première fois en sol montréalais.

Le P’tit Belliveau/Photo: Élise Jetté

Il nous parle de l’habit de ses comparses, Les Grosses Coques, habillés chez French’ys, un genre de Village des Valeurs néo-écossais. «Savais-tu poinne (pas) que ça va toute bonne (bien)», chante-t-il avec bonne humeur. «Pour nous autres, c’est vous autres qui parlent weird», nous affirme le chanteur.

Le P’tit Belliveau/Photo: Élise Jetté

Puis, il mettra Les Acadjonnes dans la tête de tout le monde pour le reste de la soirée. Impossible de pas aimer ce gars-là.

Alex Burger/Photo: Élise Jetté

C’est Alex Burger qui ferme la danse en s’adressant au public ainsi: «vous êtes pas tannés? Moi, après deux bands, je suis toujours tanné». Il exécute ses deux hits bien connus des marginaux: Le rock & roll du bord d’la 20 et À’ment donné.

Alex Burger/Photo: Élise Jetté

Puis il dédie Pays chaud au P’tit Belliveau parce que, comme tous les humains présents, il l’a ben aimé! «C’est une chansons qui parle de vouloir mourir en hiver», dit-il, rejoignant ainsi every single soul dans la place.

David Marchand/Photo: Élise Jetté

Envoyant quelques pointes mesquines aux rappeurs, il continue de rouler son country-rock jusqu’à la fin de la soirée, avec à bord de son bateau, David Marchand, un gars qui, comme Étienne Dupré, n’en est pas à son premier BBQ de Francou.

Palmarès des préliminaires des Francouvertes 2019 après le soir 3:

1- P’tit Belliveau et les Grosses Coques

2- David Campana, Shotto Guapo, Major

3- Comment Debord

4- Anaïs Constantin

5- Alex Burger

6- Foisy

7- Marie-Gold

8- Simon Daniel

9- Miles Barnes

Le party se poursuit la semaine prochaine avec Thierry Larose, Vice e Roi et Olivier Lessard. Lundi 20h au Lion d’Or.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *