Flop aux auditions WordUP!

La énième édition des auditions WordUP! Battles aura peut-être confirmé que les belles années du battle rap sont derrière nous.

C’est samedi soir, devant la Maison 2109 et la tension est palpable. En sandwich entre les battle rappeurs K-Mac et Hazey dans la file d’attente, j’écoute un gars improviser des bars, un peu plus loin. La qualité de ses rimes est inversement proportionnelle à la quantité de drogue qu’il a sans doute consommée. À la question «Yo, qu’est-ce t’as pris?», il répond: «Plein d’affaires. J’ai sniffé du gaz d’avion.» Rassurant.

Une heure plus tard, le premier word up s’amorce. Mais on fait ça vite, parce qu’«on veut pas manquer l’UFC» à 22 heures, rappelle le père des WordUP! Battles, FiligraNn. Dans le bar, les yeux sont petits et les verres sont pleins. La plupart des bouches se taisent quand le vétéran et animateur Freddy Gruesum ouvre la soirée.

«Tu sais ce que j’imagine en ce moment? / Deux gars de la construction qui drillent ta maman» : c’est la qualité de rime à laquelle on a droit avec Alex, qui n’a pas cru bon de se trouver un nom d’MC. Son adversaire, K-Mac, s’empresse de lui répondre par des jeux de mots corsés tels que «à l’exception», «à l’extrémité» ou le classique «à l’extérieur».

Le coup d’envoi est donc donné pour une série de huit affrontements non censurés de jeunes (et moins jeunes) marchands d’insultes. S’enchaînent les battles et les bars sans scrupules, parfois racistes, sexistes et/ou homophobes, parfois simplement malaisants.

La foule réagit aux lignes de Hazey / Photo: Camille Avery-Benny

«Toi, petite gouine, j’ai juste deux minutes à t’accorder», réserve Swell B à la seule femme de la soirée. Devant son rival, Hazey répond: «La grosseur de ma graine, moi je peux la choisir», provoquant de vives réactions dans le cercle formé (à 95% d’hommes) autour des MCs.

Si les WordUP! Battles ont permis à des rappeurs comme Snail Kid ou Loud de sortir de l’ombre, l’institution n’est peut-être plus aussi en forme qu’elle l’a déjà été. FiligraNn ne s’est d’ailleurs pas gêné pour faire quelques appels aux likes au cours de la soirée, dans l’espoir de soutenir l’avenir du battle rap québécois.

MC Ro D Rab aka le rappeur préféré de tous tes rappeurs préférés / Photo: Camille Avery-Benny

«Le hype du word up est à la baisse / J’ai failli venir avec un sac s’a tête», avoue MC Ro D Rab, qui se démarque au-delà de son nom. C’est d’ailleurs lui qui reçoit le titre de «MC of the night», un prix symbolique remis à chaque soirée d’audition au rappeur s’étant le plus démarqué. Celui qui a été comparé à Loud a monté la barre lors du sixième affrontement de la soirée, laissant DJH vraisemblablement défait après un diagnostic de cancer terminal qui «se termine mal».

S’il n’y a pas eu de véritable gagnant aux auditions WordUP! Battles, j’aimerais pour ma part décerner l’étoile de la soirée à DJ Shirtless qui a fait tourner le nouvel album d’Alaclair Ensemble entre les battles.

DJ Shirtless qui multitask / Photo: Camille Avery-Benny

5 comments on “Flop aux auditions WordUP!

  1. Rémi Ste-Marie 9 octobre 2018 at 14:26

    Salut moi c’est FiligraNn. Cest moi qui organise le show dont tu parles dans ton article et j’aimerais partager quelques idées avec toi afin de clarifier certains éléments.
    1. On jasais justement de la présence possible de journalistes/bloggers dans les soirées d’auditions et voici ce que je disais, a peu pres : « On invite pas de journalistes la bas, ils ont des articles a ecrire, se disent que ca ferait un topo interessant mais comme on a pas de show bientot ils se contentent des auditions a la place. Le probleme cest que quand ils écrivent leurs articles ils en parlent comme si cétait « un show WordUP! » et prennent pas la peine de mettre en contexte le fait que ce sont des auditions, Il mentionne le mot auditions, mais prenne pas le temps d’expliquer qu’on est devant une gang de nouveaux qui tentent de se faire une place mais qui, pour la plus part sont loin d’avoir encore le niveau pour participer a un « vrai » show de battle rap. » Je constate qu’il y a effectivement pas de mise en contexte de ta part et je trouve que ça frise la mal honneté, ou du moins un certain manque de rigueur.
    2. Ca serait interessant, quand tu abordes la question des joke racistes, sexistes ou homophobe, de prendre la peine de mentionner que l’organisation défend des valeurs progressistes depuis maintenant presque 10 ans. Des centaines de fois on a prit officiellement position pour expliquer que malgré le contenu parfois tres « humour noir » on prend position comme étant un mouvement d’amour, anti homophobie, anti raciste, anti sexiste. Ca peut paraitre comme un enorme paradoxe, ca en ai un, mais justement ca mérite d’etre abordé de facon plus rigoureuse. Le fond de l’idée cest que oui ya des choses horribles qui se disent dans les battles, mais l’organisation, et la communauté elle meme, est profondément, assurement, indéniablement a forte tendance progressiste.
    3. Je déplore qu’on tombe dans le facile, dans la caricature. 95% de gars dans le spot? C’Était vrai ya 10 ans. C’est plus le cas en 2018 et certainement pas le cas ce soir la. Rendu la, j’ai un gout amer dans la bouche j’ai l’impression qu’on tombe carrément dans la mauvaise foi. C’est des détails tsé, mettons que cétait 80% de gars, pas une enorme différence right. Mais pourquoi exagérer de la sorte? Sur 150 personnes tu penses vraiment quil y avait juste 7 filles?
    4. T’avais pas l’impression que tout le monde a eu une fucking nice soirée? Genre, ok toi t’as clairement détesté ton expérience mais tu en parles comme d’un show de marde, un raté, un flop. Ca serait peut etre interessant de mentionner en quelque part « par contre j’avais clairement l’air d’etre une des 3 personnes qui trippais pas solide, tout le monde semblait apprécié le spectacle malgré tout ».

    J’comprend que c’est peut etre pas ta job d’etre objective, ou encore moins de nous faire un bon review, mais je t’avoue que ca me semble pas fair de venir aux auditions, pour la premiere fois de ta vie et de statuer « ouin peut etre que les belles années sont derriere nous ».

    Si tu as trouvé que c’était d’la marde, fine, c’est bin correct. Tu peux meme écrire un article pis nous planter. Par contre je pense que c’est raisonnable de s’attendre a ce que ce soit fait avec un peu plus de rigueur. La ligne est mince entre la vérité qui fait mal, pis les flechettes un peu cheap.

    Peace peace

    Fili

  2. Marc Bouchard 9 octobre 2018 at 14:52

    Pour avoir participer moi-meme a l’evenement il y a 3 auditons ,je peux dire que si vous aviez vu « la batch » de janvier , et les battles rappers qu’il sont devenu aujourd’hui, tu aurais compris c’est quoi , et quel est le but des auditions . Premiere fois que tu ecris un battle , premiere fois que tu le performe ..le stress que tout ca engendre et en meme temps souhaiter que ton message passe pour la plupart des gens dans la foule . Je pense que meme un auteur de second plan peut probablement comprendre ca . Tu compares les joutes de gars qui etait établi depuis longtemps a des ti-cul qui s’essaye pour la premiere fois , et en plus tu cite leur nom ..vraiment ? Et apres on se demande ce qui va pas avec le rap au quebec? Ton texte est mediocre , hautin et totalement condescendant , alors imagine si on lisait ton premier article publié , comment ca devait etre d’un pathétisme lourd . Malgré tout tu es encore la , et j’ose croire que tu t’es amélioré 🙄 Par ta faute , probablement que de gros talent prometteur mais maladroit de leur première fois vont decider de mettre un terme a leur envie , juste a cause d’une seule personne qui visiblement ne connais rien au wordUP , et qui a decider d’aller dans la mechanceté gratuite cachée sous « un article d’opinion » . Honte a toi , honte au site qui te permet de faire ca , vous devriez etre gener de porter ce nom la . Vous faites reculer le mouvement encore une fois c’est miserable

  3. RapQuebPower 10 octobre 2018 at 09:20

    Outch, ça avait l’air vraiment plate, mais pas surprenant.

  4. Mickael Roy aka OG PUFF 10 octobre 2018 at 13:49

    On vois très bien ici que la personne qui a écrit cette article ne doit pas connaitre la scène battle rap depuis longtemps. De plus je sens comme une forme de méchanceté dans ces propos car si ils seraient véridique il n’y aurais pas que du négatif a dire a propos de ce magnifique mouvement qu’es le WordUp !

  5. Joseph Woodman 10 octobre 2018 at 15:00

    Les belles années du battle rap sont derrière nous mais pourtant il y a une scène de battle rap dans Chien de garde, un film qui ira représenter le Canada aux Oscars. (y)

    https://www.hhqc.com/…/chien-de-garde-scenes-de-hip…/

    Tu ne vas pas voir un match de pre-saison pour ensuite critiquer les joueurs vedettes qui sont sur le banc. SVP, à l’avenir, fais preuve d’un peu plus d’ouverture d’esprit ou fais moindrement tes recherches avant de prendre parole sur un sujet que tu ne connais pas.

    Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *