La Zone Coors Light présente: le doux retour d’Ariane Zita

Je vais commencer l’article avec originalité. En ce beau vendredi après-midi, il était de mise de se diriger aux Francos de Montréal afin d’assister à moult spectacles d’artistes talentueux et fringants.

Ariane Zita/Photo: Élise Jetté

Quand il fait soleil et qu’il n’y a pas trop d’humidité, on se dit: «pourquoi ne pas aller sur la Sainte-Cath se dandiner les mollets en sirotant un p’tit bloody parfaitement assaisonné? » ou «Pourquoi ne pas nous assoir non-confortablement dans les escaliers du Quartier des Spectacles en nous délectant des uniques effluves du Bâton Rouge?». Retour sur le lancement du tout nouveau et frais EP d’Ariane Zita sous le titre de J’espère que tu vas mieux.

C’est une zone Coors Light bien froide qui nous reçoit vers 18h30 pour le lancement. On y retrouve des tables rondes non-médiévales autour desquelles nous pouvons s’assoir et discuter de la dernière fois que nous avons mangé de la lasagne. Cette journée me donne envie de crier le refrain de la chanson La Pluie de Orelsan et Stromae.

Je choisis de boire une toute petite cannette de Molson Canadian, malgré le fait que je me retrouve dans une zone Coors Light. Je vis définitivement dans le «edge», la «différence», l’«anarchie», l’ «amusement fréquent» et dans la subversion.

Ariane Zita/Photo: Élise Jetté

Francos gonna francos, Ariane Zita au chant et clavier, Xavier Bourassa à la basse, Vincent Appelby à la guitare, Martin Landry au drum et Camille Gélinas aux keys embarquent PILE à 19 h. Remplie d’émotions et de douceur, Ariane commence avec J’espère que tu vas mieux. Elle nous indique que l’emplacement de son show est assez privilégié, vu que «même si y pleuvait on aurait pu venir la voir en show confortablement». Merci à Coors pour la bâche!

Dans toute sa splendeur rose pâle, Ariane continue avec Larmes saléesOui mais Non et 6 years old. Ariane nous transmet sa pureté et sa douceur omniprésentes. On écoute et regarde attentivement sa prestation dotée de transparence et d’honnêteté. On avait hâte de la revoir en show pis ça paraît.

Nous sommes entourés de gens de tous les âges et c’est entre autres ce qui fait le charme de ce spectacle. Y’a des gens partout autour de nous. Des enfants qui essaient de monter sur la scène du haut de leurs 2 pieds 4. Peut-être ont-ils mangé trop de gâteau thématique offert en avant de la zone Coors Light?

Gâteau/Photo: Élise Jetté

Le band enchaîne avec Après toi le Déluge, Printemps et Poudre. Je reçois ma deuxième Molson Canadian sans bouger mon regard de la scène.

Ariane nous indique qu’ils nous font un VRAI spectacle. Pas juste les quatre tounes du EP. Elle m’en voit ravie. Je suis très confortable sur ma chaise du Costco. Pour rajouter une touch de confort, Ariane nous offre un cover de La fille que j’aime de Sir Pathétik. Wow. Une chanson signée Spaghetto; l’alter ego d’Ariane. Voir plus ici.

Elle finit sa prestation avec Île Dorval qui nous fait sécréter des larmes dans les coins d’yeux et partout ailleurs. Elle commence la performance en disant qu’elle va «essayer de ne pas pleurer». Juste quand elle dit ça la boule me monte à la gorge et j’ai les yeux rouges. Salut la sensibilité, ça va?

Le show finit avec, en rappel, une prestation unique d’Ariane et Karl Houde, en duo pour le titre Coucher dehors, chanson qui fut produite pour le film Les feuilles mortes, chanson qui a fait en sorte que Karl et Ariane se rencontrent et deviennent un couple circa 2016 (cuuuuuute).

Francos gonna Francos, le show finit PILE à 19h53. Une heure parfaite pour finir un show aux Francos.

IMPORTANT: Ariane a fait de la merch (ainsi que son EP) que vous pouvez vous procurer ci-dessous:

1 comment on “La Zone Coors Light présente: le doux retour d’Ariane Zita

  1. […] La Zone Coors Light présente: le doux retour d’Ariane Zita […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *