Les gars de Valery Vaughn compatibles à 100% selon les astres

Dès demain, vous pourrez vous procurer le nouvel album du duo Valery Vaughn, un band de fuzz francophone straight outta Rosemont, tel que décrit par l’Internet et du beau bruit dense tel que décrit par FAV. On les aime depuis qu’on les a vus pour la première fois aux Francouvertes et maintenant leurs astres s’alignent (dans la bonne direction) pour la parution d’un disque riche. On a questionné des phrases clés de leur communiqué de presse et on a fait leur carte du ciel. SPOILER ALERT: ils sont compatibles.

Valery Vaughn/Photo: George Tremblay

«Successeur du son brut et primitif du «Lac» des années 1990», nous dit-on dans votre communiqué de presse. C’est quoi ce son-là?

C’est Gros Méné et l’album Tue ce drum Pierre Bouchard. Ça a les caractéristiques de ce son de garage et de tourtière, le son les guitares qui résonnent dans la forêt, la Labatt 50… tout ça, version Rosemont. C’est pas parce qu’on vient pas du Lac qu’on peut pas faire de la musique du Lac.

«Valery Vaughn, cet illégitime duo héritier de Gros Mené, Death From Above et Motörhead, compte parmi les rares et capables frondeurs de la scène actuelle.» Pourquoi êtes-vous un duo illégitime? Des enfants mal-aimés?

On est un peu un mix qui ne devait pas arriver. Ce sont beaucoup de bands qu’on ne penserait pas mettre ensemble. La Californie, Toronto… Ça ferait des enfants avec des parents qui ne se voient pas souvent.

«Pablo Placard avait les allures du chum Simon de Corpo-Trash-Vidange» Si je vous demande de me dire ce qu’il y a à l’intérieur de vous qui ressemble à des vidanges?

On est deux p’tits tout croches. Pis dans les concours, qui sont des affaires plutôt corpos, on est toujours les seuls qui amènent de la bière sur la scène.

On entend «l’odeur d’un Ski-Doo Mach Z qui brule du gaz». C’est quoi le son du gaz qui brûle?

Gros Méné. Il faut écouter la toune Ski-Doo de Gros Mené. On a d’ailleurs fait un show au Saguenay et y’avait une course de Ski-Doo en arrière du bar. Il faudrait donner des billets de show gratuits au gagnant la prochaine fois.

On entend «le son d’un Mercury Cougar le muffler défoncé.» Avez-vous ce genre de char?

Juste dans nos rêves les plus fous. C’est pour ça qu’on a autant d’amis invités sur l’album. Ils nous reconduisent.

«Le nouvel extrait fait du millage sur la piste asphaltée de l’alternative-rock américain et britannique des mid-eighties.» Ça a-tu coûté cher mettre de l’asphalte?

Ça a coûté notre âme. Ça a coûté cher, mais nous on a toujours tout payer en amour!

Le communiqué parle de votre amour justement. Développez.

C’est le trip qu’on a vécu au travers des années. Ça fait trois ans qu’on le construit ensemble, qu’on bûche dessus, qu’on n’arrête pas d’améliorer nos tounes. La communication qu’on a est parfaite. Plus les années ont passé plus on a voulu peaufiner nos enregistrements.

«Et pourtant, quand au détour poignent, inattendues, des couleurs d’«Été Indien», la collision est tendre. Le toi et le moi s’additionnent.» Votre album, c’est-tu vraiment l’été? C’est quelle saison?

C’est le printemps! Ça fleurit, ça explose, ça annonce l’arrivée de quelque chose de nouveau. Après le temps mort, froid et gris, il y a une nouvelle vie.

«Le duo Vincent Huard-Tremblay/Victor Tremblay-Desrosiers tient son pouvoir de persuasion à l’incalculabilité de la puissance de ses spectacles.» C’est-tu un calcul si compliqué? Je suis pas pire en maths.

Des calculs astronomiques, l’explosion du soleil va atteindre tout le système solaire. C’est le calcul de la supernova.

***

Comme Vincent et Victor m’ont parlé des astres et que je voulais mesurer si leur chimie était réelle, je m’en suis remise à l’astrologie.

Selon mes calculs, Victor est Poisson, ascendant Scorpion, ce qui fait de lui un homme avec un grand cœur qui n’est jamais jaloux. Vincent est quant à lui Scorpion, ascendant Sagittaire, ce qui fait en sorte qu’il a une grande capacité d’observation des autres pour mieux les comprendre. Les deux sont extrêmement compatibles. C’est pas juste l’expérience qui le dit, c’est écrit dans le ciel!

Le lancement de l’album homonyme de Valery Vaughn aura lieu ce soir au Pub West Shefford.

L’album sera disponible vendredi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *