Rich Aucoin, toujours aussi dépaysant

Rich Aucoin

Hold EP

Indépendant

***1/2

 

Rich Aucoin est habitué à nous déboussoler à chacune de ses sorties, mais il frappe un coup avec son nouvel EP, intitulé Hold. Il y témoigne de retenue et de calme, deux choses qui peuvent étonner chez lui!

Comme je le disais en intro, Rich Aucoin réussit encore une fois à nous dépayser avec son nouvel opus en changeant radicalement de son tout en restant facilement reconnaissable. On est loin de ses premiers albums: c’est franchement plus électro, presque baggie par moment, au point où on se demande si Aucoin aurait pas pogné un gros trip de Happy Mondays et de groupes mancuniens du genre avant d’entrer en studio. Chose certaine, ça contraste sur un moyen temps avec les chansons littéralement survoltées qui ont fait connaitre l’artiste sur ses dernières parutions. Perso, j’avais découvert le musicien originaire d’Halifax, mais signé chez Bonsound à Montréal avec l’intense (ici utilisé comme euphémisme) Ephemeral: un album qui buchait comme c’est pas possible pour de l’électro-pop, mais qui le faisait bien.

On chill beaucoup plus avec Hold EP. Les plages sont plus longues, plus lentes, prennent plus leur temps pour se dévoiler. C’est weird d’écouter Rich Aucoin avec des préliminaires, mais faut croire qu’on aura pas besoin de commander d’angelot parce que les quatre chansons qui composent la sortie ne viennent en aucun cas nous brusquer.

The Fear ouvre le tout en beauté, avec des lignes de claviers vaguement glauques et intéressantes et une basse prépondérante qui contraste joyeusement. The Dream change pas mal de mood et propose une belle méditation rêveuse et estivale avec des chorus totalement on point. The Middle ne ressemble pas à la chanson de Jimmy Eat World, sorry de vous décevoir. Ça sonne presque plus comme du Future Island, mais avec un chanteur qui aurait pas mué, ce qui en fait une bonne chanson pop printanière. Finalement, Release pourrait limite faire lever un dancefloor avec une entrée en la matière progressive et franchement efficace.

Reste à savoir si le musicien va poursuivre dans cette nouvelle lignée pour la suite des choses, mais avouons que si c’est le cas, Hold est encourageant pour ce qui s’en vient. Au point où c’est presque décevant de n’avoir ici qu’un EP avec des chansons plus ou moins liées à se mettre sous la dent!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *