Francouvertes 2018, soir 6 : Dormir, mais pas à cause de la musique

Le Lion d’Or accueillait hier la sixième et avant-dernière soirée des préliminaires des Francouvertes 2018 sous le signe de la chanson francophone, alors que Laura Babin, le Billy Love Band et Anthony Roussel se relayaient tour à tour sur scène, précédés de l’ex David Marin. J’ai dormi.

Mais ne vous méprenez pas! Malgré ma formulation-choc en ouverture, ce ne sont pas les artistes qui m’ont fait dormir (ben j’pense…), mais plutôt mon rythme de vie chargé/niaiseux qui m’aura valu deux nuits blanches en trois jours cette fin de semaine. Les concurrents étaient vraiment pas si pire, et j’aurai au moins fait rire un peu l’organisation en me réveillant en sursaut de façon sporadique sur ma chaise.

Mais trêve de bavardages inutiles – quoiqu’on n’arrête-tu vraiment des fois à Feu à volonté? –, lançons-nous dans le vif du sujet: les Francouvertes. La lutte commence à être chaude pour se tailler une place dans le top 9 avec seulement deux soirées à faire et j’ai hâte de voir les résultats de cette sixième soirée qui a le potentiel de venir brouiller les cartes à mon arrivée sur place.

L’ex de la soirée, David Marin, lance le bal. Celui qui a participé à la 10e édition du concours il y a douze ans entre sur scène en nous disant s’être ennuyé du petit stress offert gracieusement par les Francouvertes. Marin sort directement du studio dans lequel il s’isole depuis quelque temps pour enregistrer son troisième album et il est donc fébrile de voir du monde pour leur présenter trois chansons inédites. Il en profite également pour nous annoncer qu’il vend son chalet à Trois-Pistoles avec vue sur le fleuve. Ok, merci pour l’info.

C’est l’ex David Marin qui ouvre les @francouvertes ce soir.

Une publication partagée par feuavolonte (@feuavolonte) le

C’est ensuite au tour de l’une de nos chouchous, ici à FAV, Laura Babin, de monter sur scène pour y présenter son rock aérien et toujours bien beau. Je dois dire que c’est encore plus vrai qu’à l’habitude ce soir. Le groupe commence sa prestation sur une trame instrumentale bien réalisée, toute en subtilité, et laissant une belle place à Etienne Mason qui se gâte sur ses drums ainsi qu’à l’excellent bassiste dont je ne me souviens plus du nom. On a ensuite droit à quelques belles chansonnettes, toutes impeccables, tirées des deux EPs de la Montréalaise. Seules ses interventions manquent parfois un peu d’aplomb, parce que pour le reste, ça frôle vraiment la perfection. C’est au final l’une des meilleures prestations que j’ai vues aux Francouvertes à ce jour. Est-ce assez pour valoir à Laura une première place? Non, mais la 3e lui va quand même très bien!

@laubabin avait VRAIMENT hâte pis nous aussi!

Une publication partagée par feuavolonte (@feuavolonte) le

Second concurrent de la soirée, le Billy Love Band, lui, ne manque pas d’énergie. Le quatuor franco-ontarien, mené de main de maître par William Lamoureux, est tout en fougue. Lamoureux manie son violon comme une guitare électrique, débutant son set avec un solo bien exécuté. C’est étonnant, mais ça fonctionne. Le groupe se perd par contre dans des pièces parfois un peu alambiquées et sans fil conducteur. Les changements de manteaux pour marquer les changements de mood ne parviendront pas à rendre plus évident. Toutefois, il ne faut pas douter du potentiel des jeunes: ils sont très bons techniquement et on risque de les revoir dans un futur pas trop éloigné.

Trasher un violon, par le Billy Love Band

Une publication partagée par feuavolonte (@feuavolonte) le

À ce point-ci de la soirée, je me suis déjà endormi 5 fois sur ma chaise. Je décide donc, comme tout bon journaliste, de quitter la salle et de faire ghostwriter la fin de mon retour. Salutations à Maude Fraser-Jodoin, ma ghost préférée. Ses informations: Anthony Roussel explique éventuellement durant son set franco-pop qu’il est dans une phase tough de sa vie et qu’il apprend maintenant à vivre avec les Gymnastiques de l’amour dont il parle sur son deuxième album, avant d’enchaîner avec une chanson un peu plus rock, contenant un solo. L’offre reste somme toute pop. Le gars est pas dans le top 9 au final, mais c’était pas mauvais. Un beau travail d’étudiante en journalisme tout ça! Bravo Maude.

Palmarès des préliminaires des Francouvertes 2018 après le soir 6:

1- LaF

2- zouz

3- Laura Babin

4- BECRA

5- Lou-Adriane Cassidy

6- Mort Rose

7- Jay Scott & Smitty Bacalley

8- Gabriel Bouchard

9- Barrdo

Le party des préliminaires se termine la semaine prochaine avec Rayannah, Héliodrome et Sam Faye & D-Track. Lundi 20h au Lion d’Or.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *