Fuguer avec Rowjay

Le Newspeak était rempli vendredi soir pour Rowjay, le citoyen le plus connu de Saint-Léonard, qui était accompagné d’une belle brochette d’amis rappeurs lors d’une soirée qui s’est conclue aux petites heures du matin avec un Dj set d’High Klassified.

C’est le rappeur Rowjay qui était la tête d’affiche de cette soirée trap où on a pu voir High Klassified, Paris Louis, JT Soul et LARUE, tous réunis dans le cadre des célébrations du troisième anniversaire du Newspeak.

Grande admiratrice de rap, Ludivine Reding, la Fanny de la télésérie Fugueuse faisait partie des spectatrices de la soirée. Elle en aura profité pour trasher pendant Rowjay et monter sur scène lors du Dj set d’High Klassified, au plus grand plaisir de leurs stories Instagram respectives.

C’est un peu après 1h30 du matin que Rowjay a pris d’assaut la scène. Malheureusement, son spectacle ne passera pas à l’histoire. Tout au long de sa prestation, sa voix était couverte par celle de son album, causant par moment un décalage entre sa performance et l’enregistrement en arrière-plan. Vraisemblablement, les «onze ou douze joints» qu’il affirme avoir fumés au courant de la journée, lui ont coupé le souffle. Dès la cinquième chanson, il chante de moins en moins, laissant toute la place à l’enregistrement studio. Heureusement, il retrouve son énergie lorsqu’il rape ses chansons plus populaires tel que 10ème ou Manoir.

Rowjay et sa serviette / Photo: Mathieu Aubry

La sécurité de l’établissement semble quelque peu dépassée par le dynamisme et l’ivresse de la foule, faisant bien sourire Rowjay. «C’est la jungle ici, ils ne sont pas habitués», laissera-t-il tomber quelques minutes avant de se faire voler sa serviette pleine de sueur par un spectateur. Sans surprise, sa prestation se conclura avec son fameux Tour de France vers 2h15, avec un mushpit digne de ce nom.

Faut dire que tout au long de la soirée, la foule éclectique est en forme. Dès le début de la soirée, le spectacle de JT Soul accompagné de Jei Bandit donne le ton à cette soirée où l’odeur de transpiration fait sa loi. La prestation bien articulée vocalement de Jei Bandit sauve la mise à celle de JT Soul qui semble avoir oublié que gueuler, ne veut pas dire chanter.

Shout out au jeune homme qui trashait avec son 40 onces de gin. On l’a rapidement perdu de vue, possiblement était-il en train de fuguer de la réalité.

JT Soul, Jei Bandit et un autre au centre / Photo: Mathieu Aubry

Malheureusement, on a eu droit à un Dj set de LARUE qui n’a pas fait lever la foule entre cette prestation et celle de Paris Louis. Pas que ses choix musicaux laissaient à désirer, mais la foule voulait voir une performance scénique. Un sentiment d’attente était perceptible dans l’air durant cette trop longue période. La pause joint et les shots à 2 pour 7 $ au pub en face du Newspeak étaient plus populaires que la musique à l’intérieur.

La courte performance trap de Paris Louis avant Rowjay nous a permis de découvrir cet artiste. Gros shout out à sa toune 3AM.


High Klassified s’occupera de conclure la soirée jusqu’à la fermeture. Espérons que le retour à la maison se soit déroulé sans anicroche, à part pour ceux et celles qui auront pris la décision de fuguer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *