Random Recipe: Girl Power

Après une longue absence, Random Recipe était de retour au Club Soda dans le cadre de Montréal en Lumière pour inaugurer son nouvel album Distractions.

Le groupe s’est montré discret ces dernières années, et fête déjà ses 10 ans. Il y a 10 ans, je n’avais pas encore goûté à ma première poutine; autant dire que leur répertoire m’était peu familier. C’était d’ailleurs une des inquiétudes du groupe: leurs fans les avaient-ils oubliés? Une crainte vite effacée en voyant la salle bien remplie et l’enthousiasme ambiant perceptible.

Pas de première partie ce soir, mais une horde d’invitées en prévision, en commençant par Marie-Pierre Arthur qui les accompagnera toute la soirée, la basse autour du cou et le sourire aux lèvres. On rentre vite dans le vif du sujet avec un enchaînement de leurs plus grands hits. Alors que le déni de l’hiver est dans toutes les têtes depuis quelques semaines, Random Recipe a décidé de nous propulser en été, avec sa gaieté engagée.

Random Recipe/Photo: Maxime Plantady

Random Recipe/Photo: Maxime Plantady

Dès le premier refrain, une des chanteuses me donne une impression de déjà-vu. Le genre de sentiment qui te donne envie de googler.

Mais après quelques minutes, bingo: Dear Criminals que j’ai vu dans cette même salle en octobre dernier! Je dégaine Wikipédia pour m’autocongratuler de cette déduction et effectivement, c’est bien le projet parallèle de Frannie Holder, dans un style différent, mais tout aussi accrocheur.

Mais revenons dans l’instant présent, où les deux chanteuses sautent sur scène avec une énergie massive, et donnent beaucoup de challenge à l’autofocus de ma caméra. Le bouillonnement sur scène est d’ailleurs très contrasté avec l’énergie de la foule. Quand on arrive à compter le nombre exact de mains levées durant une chanson, on ne peut pas vraiment parler de surexcitation. C’est ce qui arrive, en semaine, avec un public de trentenaires, un verre de pinot noir à la main et les pensées accaparées par le travail à essayer de se rappeler s’ils ont bien rempli leur feuille de temps en partant.

Mais l’acharnement du groupe finit par être récompensé. La meute de loups au pied de la scène se réveille et commence à crier à gorge déployée son enthousiasme sur la chanson Hey Boy à mi-spectacle. Trois danseuses viennent nous présenter un waacking ultra-dynamique dans des tenues ultra-colorées et finissent même par voler la vedette aux musiciens.

Random Recipe/Photo: Maxime Plantady

Random Recipe/Photo: Maxime Plantady

L’éclairage aussi est de toute beauté et a donc fait honneur à l’événement Montréal en Lumière. À un point tel que j’en retiens le nom de l’éclairagiste pendant les remerciements: donc Mathieu Roy, si tu nous lis: bravo!

La deuxième partie du show est consacrée aux titres de ce nouvel album réalisé grâce à une campagne de sociofinancement. L’occasion de découvrir une musique très écrite, toujours aussi énergique, faisant place à la diversité et où les femmes sont à l’honneur. 

Avec un concert généreux d’une heure et demie, le trio affirme son retour sur scène et montre qu’il a encore des choses à dire et de l’énergie à revendre.

Et pour finir une photo du setlist, gentiment prêté par un ingénieur du son.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *