Fêter Mardi gras avec Caltâr-Bateau et des grillons bien rôtis

Selon Wikipédia, le Mardi gras est une période festive, qui marque la fin de la «semaine des sept jours gras» et il est suivi par le Mercredi des cendres et le carême, où les chrétiens sont invités à «manger maigre» en s’abstenant de viande. Le Mardi gras de Montréal, présenté par Albertine, SOIR, la Factry et CISM, nous permettait ici de revoir sur scène l’un des groupes prometteurs des Francouvertes 2016, qu’on n’avait pas vu depuis un an et demi.

Caltâr Bateau/Photo: Élise Jetté

Dès notre arrivée dans l’établissement, on réalise que, tout comme dans un exposé oral de sixième année, tout ici tient solidement avec du scotch tape.

Mardi gras/Photo: Élise Jetté

Et on rencontre un visage à deux faces. C’est pas Gaétan Barrette contre toutes attentes.

Mardi gras/Photo: Élise Jetté

Ce gars-là est déguisé en marais et on trouve que le réalisme est à un point tel qu’on peut confondre son costume avec la réalité.

Le breuvage qui nous interpelle est le Ti-Ponche. Il nous est servi par Laurence-Anne, artiste de la relève à tendance serveuse de cocktails.

Plusieurs items de taxidermie sont présents, dont ce raton.

Mardi gras/Photo: Élise Jetté

Et ces kiwis. Sont-ils vrais ou faux?

Mardi gras/Photo: Élise Jetté

En attendant le spectacle, on peut tout faire. Jouer au ballon, notamment.

Mardi gras/Photo: Élise Jetté

Ce gars-là a une poignée dans le dos.

Mardi gras/Photo: Élise Jetté

Et ces clowns tentent de reproduire une partie de la chorégraphie de Scott Moir et Tessa Virtue.

Mardi gras/Photo: Élise Jetté

Pas question de crever de faim ici. On nous sert des pâtisseries bien fraîches.

Mardi gras/Photo: Élise Jetté

Si jamais on veut plus de garniture, c’est possible d’en saupoudrer davantage.

Mardi gras/Photo: Élise Jetté

Après ça, on se promène un peu et on découvre cette femme qui peut t’écrire ton avenir sur sa machine à écrire.

Mardi gras/Photo: Élise Jetté

Ce jeune homme, membre du groupe Mort Rose, est en train d’attendre la lecture de sa destinée.

Mardi gras/Photo: Élise Jetté

En se promenant dans la salle, on voit des gens très grands comme ce jeune homme avec un étrange chapeau.

Mardi gras/Photo: Élise Jetté

On voit aussi des humains très petits.

Mardi gras/Photo: Élise Jetté

En général, l’endroit est décoré sous la thématique Francine Grimaldi.

Mardi gras/Photo: Élise Jetté

Le spectacle finit par commencer. On avait hâte parce que d’habitude on sort pas le mardi. Mais semblerait-il que le Mardi gras tombe toujours le mardi.

Ce qui est intéressant avec la scène, c’est que le groupe peut se permettre d’être bien sur la brosse parce que la direction pour aller faire le spectacle est bien indiquée à l’aide d’une flèche.

Mardi gras/Photo: Élise Jetté

Caltâr-Bateau remonte sur scène sous forme de groupe pour la première fois depuis l’été 2016. La première affaire qu’Alexandre Beauregard nous dit, c’est: «Ça fait longtemps en tabarnak». Indeed. Il nous dit aussi qu’entre temps, les membres du groupe ont fait plein de choses comme s’acheter des chars.

Alexandre Beauregard/Photo: Élise Jetté

Dès la deuxième toune, on nous annonce qu’Alexandre et Étienne Dupré ont des projets solos et que les tounes à venir sont des tounes de type individuelles, mais jouées avec les amis du groupe.

Étienne Dupré/Photo: Élise Jetté

Étienne avoue avoir la bouche pâteuse et Alexandre lui suggère de jouer Thunderstruck à la place. Ça ne passe pas au conseil.

Il y a plusieurs allusions au fait que Mandela, à la batterie a probablement été ramassé sur le bord de la route. L’histoire n’est pas claire OU le Ti-Ponche était trop fort.

Mandela Coupal Dalgleish/Photo: Élise Jetté

Le show continue avec des effets spéciaux de neige. Sommes-nous à l’extérieur ou à l’intérieur? Le mystère est complet.

Alex Guimond/Photo:Élise Jetté

Une pièce est destinée «aux gens qui viennent de la Montérégie», et aussi à «ceux que leur mère est en prison». Un bon échantillonnage à viser dans un concert!

On vous l’a dit, c’était mardi! Donc on n’a pas assisté au spectacle post-renaissance-de-Caltâr-Bateau. On avait déjà vécu beaucoup d’expériences transcendantes pour un soir de semaine de toute façon.

Bon carême!

1 comment on “Fêter Mardi gras avec Caltâr-Bateau et des grillons bien rôtis

  1. […] Burger troque le navire du collectif Caltâr-Bateau pour le bitume craqué de la 20 avec son premier EP solo A’ment donné. Du rock qui sent la […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *