Le joli Noël de Joli-Bois : plus cute qu’un bébé lapin

Le duo Joli-Bois, formé de Sonia Cordeau et Raphaëlle Lalande, présente à La Licorne jusqu’à vendredi un spectacle de Noël vraiment plus au point que tous les spectacles de Noël de toutes les écoles de Montréal.

Joli-Bois/Photo: Ariane Carrier-Cliche

Grande adepte de La Licorne, je suis une fidèle du spectacle de Noël officiel de la place qui se nommait autrefois Les Contes urbains. Il y a 3 ans, on a changé le concept de ce spectacle de légendes urbaines de Noël pour le remplacer par La Foirée montréalaise, un genre d’hommage festif à un quartier montréalais. Cette année, on y met en valeur Montréal-Nord.

Si les Contes urbains étaient MON moment pré-Noël de prédilection pour me mettre en mode bas-de-laine-à-grelots et chocolat-chaud-à-la-canne-de-bonbon, La Foirée montréalaise est un spectacle beaucoup moins magique et j’éprouve de la nostalgie en pensant aux Contes urbains.

Mais là.

Si Le Joli Noël de Joli-Bois peut devenir un spectacle récurent, on va être sauvés, la gang. C’est le genre de concert qui devrait être imposé obligatoirement par le gouvernement pour rendre les humains agréables dans les jours qui précèdent les Fêtes. Oui, pour vrai.

J’arrive à La Licorne et on est conduits dans la salle de répétition, intime lieu de recueillement noëlisé. Y’a des décorations, des bougies au basilic, pis Stefie Shock est assis derrière un drum miniature. Tsé quand TOUTE va ben.

Le duo féminin commence la fête avec un cover de Noël Blanc de Irving Berlin, puis, Sonia Cordeau enchaîne avec une composition, Pour moi c’est Noël ce soir. Puis, c’est Winter Wonderland qui retentit, en compagnie de Myriam Fournier et Simon Lacroix. Raphaëlle Lalande y va ensuite de sa composition Nouvelle année, une chanson qui parle du Nouvel An. Elle profite de l’occasion pour mentionner à tout le monde qu’elle n’a pas de date pour le jour de l’an.

On nous dit que Stefie a composé quelque chose et que ça s’appelle Nouvel An chinois. Il donne un coup sur une cymbale, puis remercie le public. Un homme de peu de mots et peu de notes.

Un cover en anglais, Looks Like a Cold Cold Winter, suit, juste avant la grande chanson d’Anne Sylvestre, Ton Noël du bout du monde. Avant l’interprétation, on nous explique la signification du mot «frangipanier», que l’on peut entendre dans la pièce. «Tout dépend de votre niveau de connaissance en botanique, dit Raphaëlle. C’est un arbre qui pousse dans les régions chaudes du globe et qui fait des fleurs odorantes. Aucun lien avec la frangipane, selon Wikipédia.»

Photo de marde de Joli-Bois (parce qu’on voulait pas déranger l’intimité du show avec notre kodak)/Photo: Élise Jetté

Là, c’est triste, tout le monde est un peu dans ses grosses émotions. C’est émouvant, cette pièce-là. Pis là, coup de théâtre, Simon Lacroix interprète Christmas For Cowboys, quelque chose d’un peu plus ludique. L’atmosphère est détendue.

Vient ensuite un «segment intimité tabouret» avec Silver Bells, une composition de Sonia Cordeau nommée Toi et moi longtemps et Christmas Time’s A Coming. À un moment donné là-dedans, le très bon pianiste Yves Morin, assis côté cour depuis le début, bien tranquille, fait un petit extrait d’une pièce de l’album de Charlie Brown de Noël. Tsé quand TOUS les éléments gagnants sont réunis.

Les filles nous font chacune une composition. Deux valses nommées Valse de Noël et Console-moi Noël. C’est beau en svp. On sait que c’est pas facile écrire une chanson de Noël qui innove, mais c’est encore plus difficile de faire en sorte que ladite chanson ne gosse pas. Celles composées par Joli-Bois répondent à tous les critères d’une chanson de Noël réussie:

1- Un peu mélancolique

2- Refrain que t’as envie de fredonner

3- Stefie Shock qui joue des grelots en background

On nous fait ensuite une adaptation en français de What Are you Doing New Year’s Eve: As-tu de quoi de prévu. Raphaëlle nous le dit: elle a rien de prévu. C’est suivi d’un cover de Christmas Don’t Be Late.

Et le tout se termine par une composition sexu: «On va mixer Noël et sexualité. Oui, on a osé», dit Sonia avant d’entamer la toune qui dit entre autres: «Je braverai la tempête ce soir, pour que tu me déballes dans le noir.» De quoi faire rougir le public d’après-midi principalement composé de têtes blanches.

Parlant de ça, on va se le dire: un spectacle de samedi après-midi, existe-t-il mieux? Je ne crois pas.

Aussi, dans un show sans entracte qui dure 1h15 et durant lequel ça sent le sapin fraîchement coupé, t’as pas le temps de t’ennuyer. Merci pour ça.

Merci Joli-Bois. On veut un disque de Noël et un nouveau show pour les festivités 2018.

On vous laisse sur une photo de Stefie, comblé.

Stefie Shock, heureux, vibrant/Photo: Élise Jetté

1 comment on “Le joli Noël de Joli-Bois : plus cute qu’un bébé lapin

  1. Coin jardinage 26 décembre 2017 at 10:17

    J’ai déjà entendu les représentations de ce duo qu’est La Licorne mais jusqu’ici, je n’ai pas encore eu l’occasion de le voir. Pourtant, j’aurai aimé les voir sur scène.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *