TOP 2017 FRANCO positions 10 à 1

Le temps est venu de revenir sur les meilleurs moments musicaux de 2017! On reviendra pas sur toutes les choses qu’on a essayé de voler quand on est allés au Festif de Baie-Saint-Paul, parce qu’on espère être encore invités l’an prochain. Voici nos 10 albums francophones préférés de l’année. C’est en ordre décroissant pour faire durer le plaisir!

 

10 Maude AudetComme une odeur de déclin

La plume mélancolique de Maude Audet a capté l’attention de plusieurs collaborateurs de Feu à volonté. Sa manière d’interpeler l’auditeur à la deuxième personne du singulier sur presque toutes les chansons nous aide à nous impliquer dans son oeuvre. On se retrouve à l’intérieur de cette odeur de déclin. Et contrairement à ce qu’on pourrait imaginer par rapport au déclin, ben, ça sent très bon! (ÉLISE JETTÉ)

9 Paupière À jamais privé de réponses

L’album du trio montréalais est comme ce à quoi ils nous ont habitués: de la pop synthé langoureuse et dégoulinante inspirée des années 80. Il est rare d’entendre un groupe pop électro à l’échelle locale sortir un album complet où les moments faibles sont rares. Même s’il possède un haut potentiel de mal vieillir (vous m’en parlerez dans cinq à dix ans), pour le moment, on apprécie le bon temps qu’il nous procure. (JONATHAN ARÈS)

8 Pierre Lapointe – La science du cœur

Lapointe chante l’amour d’une manière tellement assumée que j’en ai encore la mâchoire décrochée. Il atteint la fine limite entre la poésie surréaliste et le quotidien poétique. L’orchestration rend l’ensemble grandiose, avec quelques détails synthétiques jouissifs. Il est sur son «Serge Gainsbourg» money on this one! (JULIEN ST-GEORGES TREMBLAY)

7 NicoletHochelaga

Le projet d’Étienne Hamel, Nicolet, tire son nom d’une rue en bordure de la ligne verte de la STM. Bien que le titre de l’album, Hochelaga, soit une référence directe au quartier montréalais, la poésie de Nicolet n’a pas de barrière géographie. Une certaine mélancolie est perceptible à l’écoute de l’album. Avec le temps froid qui se pointe, Nicolet vous sera un accompagnateur de haut calibre lors d’une randonnée en pleine tempête. (MATHIEU AUBRY)

6 Philippe BrachLe silence des troupeaux

Quelques frissons dans le bas du dos quand j’écoute cet opus, bien assise dans le métro, café à la main. Je me dis que je devrais me procurer un cheval pour réussir à survivre à l’apocalypse quand elle surviendra. Cet album ne me procure pas juste cette émotion (appelons ça une émotion), mais plein d’autres feels que je ne savais pas que j’allais ressentir un jour dans ma vie. (MARIELLE NORMANDIN PAGEAU)

5 Peter PeterNoir éden

Comme un vin qu’on laisse vieillir ou un Téo Taxi, Peter Peter sait se faire attendre. Un peu moins de cinq ans après la parution d’Une version améliorée de la tristesse, Peter Peter a fait paraître en février Noir éden, son troisième album en carrière. C’est un album pop d’une efficacité déconcertante. Plusieurs chansons restent gravées inconsciemment dans nos esprits. Bien réel, Loving Game et Vénus sont les plus marquantes de l’album. Bien qu’en nomination dans la catégorie d’album pop de l’année lors du dernier gala de l’ADISQ, Peter Peter semble boudé par l’industrie québécoise. Qu’à cela ne tienne, nos cousins français semblent bien l’apprécier. (MATHIEU AUBRY)

4 CorridorSupermercado

Un jour, en entrevue, on a demandé aux gars de Corridor s’ils avaient appelé leur album Supermercado parce qu’ils espéraient que ce disque puisse super-marcher. Ils nous ont regardés bêtes en se demandant si c’était une vraie question. Sauf qu’à l’écoute, on sait que c’était une vraie réponse. Tout ce que vous saviez sur le groupe – les guitares qui pincent, les harmonies dissonantes, les voix vaporeuses – est là, mais dans une formule résolument pop et accrocheuse. Chapeau, chapeau, chapeau. (ETIENNE GALARNEAU)

3 Eman X VlooperLa joie

Dieu nous offre enfin les récits du jeune prodige Emmanuel à la suite de trois longues années d’attente après la sortie du très large et imposant XXL. Avec son acolyte Vlooper et leur style unique impossible à copier-coller, il n’y a qu’une chose possible à ressentir à l’écoute de ce nouvel album: LA JOIE. Depuis le mois d’août, c’est du gros son en boucle dans les headphones à la plage, en checkant un Monet, le lundi, le matin, la nuit, partout, tout le temps. (FRANÇOIS LARIVIÈRE)

2 Philippe BLa grande nuit vidéo

Philippe B nous a offert le cadeau d’une autofiction imagée par le cinéma, une suite de chansons qui sont campées dans les films, qui puisent, chacune à leur façon, dans le grand bassin de la cinématographie. Si Ornithologie la nuit était un produit complet, il n’était pas celui dont l’artiste était le plus satisfait. Cette fois-ci, il, s’est dit «Faut que je fasse la meilleure chose que j’ai jamais faite». On n’est pas loin du grandiose.(ÉLISE JETTÉ)

1 Loud – Une année record

Après avoir œuvré pendant plusieurs années au sein de la formation LLA, le rappeur d’Ahuntsic déploie ses ailes de fier huard et livre un premier album solo qui mise sur des textes méticuleusement construits et posés sur des productions efficaces et résolument contemporaines (offertes majoritairement par Ajust et Ruffsound). Le produit final est un savoureux exercice d’egotrip et d’aisance déconcertante d’un mc en pleine possession de ses moyens. Seul hic à l’horizon: on aurait voulu plus de lignes dédiées à son félin (mais bon.) (ALEXANDRE DEMERS)

VOYEZ LES POSITIONS 20 à 11 FRANCO

VOYEZ LES POSITIONS 20 à 11 ANGLO/INSTRU

VOYEZ LES POSITIONS 10 à 1 ANGLO/INSTRU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *