TOP 2017 FRANCO positions 20 à 11

Le temps est venu de revenir sur les meilleurs moments musicaux de 2017! On reviendra pas sur notre virée en forêt avec Zen Bamboo à Rouyn-Noranda parce que la police nous recherche encore pour ça… Voici la première partie de nos albums francophones locaux préférés de l’année.

 

20 Mon Doux SaigneurMon Doux Saigneur

Ça paraît que ce cher Emerik (chanteur ET réalisateur de cet album) écoute beaucoup de blues pour nous procurer ce punky-groovy-shivery-blues-rock. On sent le raw-ness de ses tracks. Apparemment, le prochain album sera enregistré dans un Westfalia lors d’un road trip aux US. Jooooke. Mais je lui lance l’idée, comme ça, tout bonnement. C’est gratuit. (MARIELLE NORMANDIN PAGEAU)

19 Fouki – Pré_Zay

Fouki, c’est un nom à suivre dans le monde du rap jeu québécois. Le jeune rappeur qui vient à peine d’entrer dans la vingtaine a fait paraître pas moins de trois EP au cours de l’année 2017. Il prend de plus en plus de place sur la scène montréalaise. Le vidéoclip de Gayé risque fort probablement d’atteindre les 100 000 visionnements au moment où vous lirez ces lignes. À souligner également, la solide production de QuietMike, fidèle acolyte de Fouki depuis ses débuts. L’album Pré_Zay est un EP préparatoire à Zay, qui devrait voir le jour durant l’année 2018. (MATHIEU AUBRY)

18 Save Yours Phoenix

Des fois là, j’comme ah. Mais des fois, j’comme wow! Yeah là j’suis happy! Fou découverte de ce groupe qui semble tout droit sorti d’une fourmilière. C’est comme s’il venait dire «TIN TOÉ, c’est ça qu’vous méritez» au rap game. Certes, Save Yours est tombé dans sa zone, a marqué l’histoire de l’année with dis one pis y’a mis du sunshine in my life. (FRANÇOIS LARIVIÈRE)

17 Mélanie VendittiEP sans titre

Quand mon coup de cœur des Francouvertes 2017 a sorti un premier EP, je tripais. Quand je l’ai écouté, j’ai tripé encore plus. Merci pour cet EP rock progressif (wtf Coup de cœur francophone, pour vrai!?) Mélanie! (MATHIEU AUBRE)

16 Félix DyottePolitesses

Si son premier album sonnait comme un film en noir et blanc tourné sur pellicule 16 mm vintage, l’auteur-compositeur passe définitivement au Cinémascope Kodachrome avec Politesses. Généreux en balades romantico-estivales, en claviers à transistors et en guitares filtrées, il contient également plus que sa part de tubes. Essayez de ne pas fredonner compulsivement Station balnéaire six mois après une écoute… Impossible! Bref, un album pas piqué des vers qui, on ne va pas se le cacher, a définitivement la pochette de l’année. (MATHIAS BP)

15 Yes McCanPS. Merci pour le love

Des punchlines incroyables, un peu de vulnérabilité (mais pas encore du emo rap) et beaucoup d’ambition. C’est l’année de Loud, mais 2018 sera peut-être à McCan. Mon souhait FAV de Noël: Une version de 10 heures du refrain de F.P.T.N. serait essentielle à la culture québ. Merci. (JULIEN ST-GEORGES TREMBLAY)

14 Keith Kouna Bonsoir Shérif

Keith Kouna s’est fait encore plus incisif, cette année, avec Bonsoir Shérif. Il nous aide à gueuler contre la marde qui se passe dans le monde, et ça, ça fait du bien. «Les cons appellent les cons et la roue tourne», nous disait Keith, en entrevue, dépeignant ainsi à merveille son regard très sombre sur la société actuelle. Tout ça est bien enveloppé dans un son abrasif et des textes qui s’emboîtent avec toutes nos indignations. (ÉLISE JETTÉ)

13 Catherine LeducUn bras de distance avec le soleil

Catherine Leduc nous a offert un deuxième album qui bouille et qui interroge. Elle fait face au soleil et demande des réponses à toutes les questions existentielles. Le tout est savamment enrobé dans des mots qui nous mènent très haut. C’est de la de poésie de haute voltige qui s’empare de la musicienne qui troque son rock contre l’effervescence lyrique des synthés analogues. Ça marche. (ÉLISE JETTÉ)

12 Julien SagotBleu Jane

Après deux solides albums solos, Sagot a encore réussi à se dépasser en sortant quelque chose de réellement dépaysant, pour nous faire voyager vers un monde musical impressionniste excessivement bien construit. C’est sûrement pas Louis-Jean Cormier qui aurait fait ça en tout cas. (MATHIEU AUBRE)

11 Mat VezioAvant la mort des fleurs cueillies

Après avoir traîné sa batterie sur toutes les routes endommagées du Québec, Mat Vezio est passé au devant de la scène avec son premier album solo: Avant la mort des fleurs cueillies. Réalisé par Antoine Corriveau, l’album a été conçu avec une suite de collaborateurs de talents, un entourage fort. En résulte une musique touchante et fragile qui prend le temps d’exprimer ses idées. Le temps s’arrête, on éteint son cellulaire, on ferme les yeux et on se plonge dans cet univers mélancolique. (MAXIME PLANTADY)

À venir sur FAV:

TOP 2017 FRANCO positions 10 à 1 – mardi 19 décembre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *