10 conseils culinaires Deluxe avec La Famille Ouellette

Dans le cadre du lancement de l’album Deluxe de La Famille Ouellette, on a rencontré deux des frères, Simon et JS, le temps d’en apprendre davantage sur leur album, sur Marc Dupré et, surtout, pour se munir de tous leurs conseils culinaires.

La Famille Ouellette/Photo: Félix Renaud

Dans un bar sur Mont-Royal, on s’assoit avec des drinks offerts par Coyote Records, la maison de disque de La Famille Ouellette (merci). JS a commandé un old-fashioned juste parce qu’il écoute Mad Men ces temps-ci. Simon opte pour une bière blonde.

JS: Je suis sur les nerfs. Je fais confiance à personne icitte.

Simon: Hey tout le monde on est en entrevue, silence!

Élise: Depuis votre victoire aux Francouvertes et le tournage de cette vidéo, votre famille a évolué comment?

JS: C’était une évolution obligatoire. On a gagné et on s’attendait pas à ça. On pensait pas que ça allait arriver et donc on a eu une pression pour faire de quoi pis on l’a fait. Le mode panique a un peu embarqué… On jouait nos tounes à Osheaga et on se disait qu’on n’avait rien de tangible à part ce qu’on offrait sur scène. La joke de s’être inscrits sur un coup de tête aux Francouvertes nous a rattrapés. C’est un beau problème.

Simon: On fonctionne super bien sous pression, donc ça a bien marché.

JS: C’est très guillotine, notre affaire.

Élise: Le gun sua’ tempe, ça marche?

JS: Oui, vraiment! Le lancement de notre album, c’était la date butoir, l’objectif. Ça nous a pris un an, cinquante jours de studio.

Élise: Les chansons étaient déjà toutes prêtes ou non?

Simon: Les tounes ont changé de couleur une fois en studio.

JS: Au Festival de la Poutine, on a rodé nos chansons devant 5000 personnes et on les a enregistrées seulement après. Notre préprod, ça a été des spectacles!

Élise: Le chemin non conventionnel que vous avez emprunté, ça vous a mis des bâtons dans les roues?

JS: Des bâtons dans les roues d’en avant et ça a aidé les roues d’en arrière.

Simon: Notre parcours est plus difficile, mais ça peut être plus payant à long terme.

JS: C’est jouer à la loto. On fait pas ça pour être spécial, mais depuis 15 ans, on a toujours mis notre fun à nous en premier dans les priorités, sinon ça serait trop plate.

Élise: Avez-vous l’impression d’être en réaction d’opposition par rapport au beat qu’impose l’industrie?

JS: On n’a pas à dealer avec la pression. On a juste fait nos shits. L’industrie, ça existe pas. Tu regardes Alaclair Ensemble et Marc Dupré. Ils font la même affaire, mais, ils utilisent juste pas le même chemin.

Élise: À 3 ou 4, dans un band, c’est déjà facile de se gosser. Comment ça marche à 6?

Simon: T’as pas idée.  C’est vraiment une vraie famille donc quand t’es fâché contre ton frère tu veux lui arracher la tête pour vrai.

JS: J’hais vraiment mon drink. Y’a quoi là-dedans, à part du fort? Juste une pelure d’orange?

(Ricardo suggère:

  1. Dans un verre à whisky, verser l’alcool, le sirop d’agrume, l’Angostura et l’eau. Remuer à la cuillère.
  2. Remplir le verre de glaçons et décorer d’un zeste d’orange et d’une cerise au marasquin.)

Élise: Êtes-vous encore capable de vous sentir?

JS: C’est toujours polarisé parce que, à 6, tu peux pas tirer les autres dans une direction.

Simon: Juste organiser une pratique, même si on est membres premium de Doodle, on finit toujours par avoir un conflit d’horaire.

JS: À 6, c’est l’fun en studio et sur le stage.

Élise: Votre projet peut-il perdurer?

JS: Ça fait 12 ans qu’on joue ensemble. Je me vois très bien finir ma vie musicale avec eux. Que ça soit l’année prochaine ou dans 50 ans.

Simon: Sans la musique, je sais pas ce que j’aurais à leur dire. Les shows sont tellement l’fun que ça efface tout le reste, le pire… Genre les quinze heures de studio de suite, moi, ça me traumatise.

JS: Pis tsé, en studio, on est sérieux, on se pète pas la face. On fait pas du rap.

Élise: Vous roulez pas des bats sur la console?

JS: OUI! Mais après on travaille! Mais bon, y’en a qui ont des pires jobs que nous autres. Les fromagers, par exemple.

Élise: Qu’est-ce qui fait que c’est un album Deluxe?

Simon: On te fera pas croire qu’une version deluxe arrivera plus tard. On a déjà mis toute la sauce. C’est all dressed!

Élise: Vous avez changé de jackets depuis cet été. Êtes-vous inquiets de ce que ça pourra faire?

Simon: On voulait changer pour qu’ils soient moins chauds. Finalement, ils sont plus chauds.

JS: C’est doublé en polar, c’est plus doux. On peut se mettre tout nu en dedans.

Élise: Vos chansons contiennent un brin de folie. Comment réussissez-vous à passer du drôle au sérieux?

JS: C’est ludique, certes, mais y’a pas de joke. La musique, pour nous, est vraiment… on se prend au sérieux. Mais dans la vie on aime ça déconner. Mais pour la musique, on niaise jamais.

Élise: Vous avez choisi quelques collaborateurs pour l’album. Comment vos choix se sont faits?

JS: On voulait Paul McCartney, mais finalement on s’est tous regardés et on a dit en même temps: Greg Beaudin.

Simon: Et Judith (Little), c’est un ange. On fait toujours juste one take avec elle.

Le TOP 10 des conseils de cuisine de La Famille Ouellette

1 Le meilleur accord met vin?

Doritos-Merlot

2 L’ingrédient secret d’une bonne sauce à spag?

La tomate esti! Pas cave!

La viande aussi! On fait notre propre élevage de bœuf. On le nourrit pas,  il meurt de faim et c’est très tendre. On dit bonjour à Antoine, le végétarien du groupe.

3 La recette que vous réussissez mieux que Ricardo?

On l’éclate dans TOUTE. Juste en partant, notre beurre est meilleur que le sien!

4 La recette pour régler une journée de pluie?

On sort la cocotte. On fait mijoter de la viande 7-8 heures… petit parfum dans la maison. Les larmes nous coulent toute la journée à l’idée de manger ça!

5 Meilleur snack pré-show?

Mexicain? Pire idée! On a le caca nerveux! Tonkinoise avec ben des oignons! Pas besoin de s’échauffer après. Ça ouvre le corps et l’esprit.

6  Combien de minutes cuisez-vous vos spags?

Toujours au goût. Ça dépend. T’as pas le choix d’y goûter. Ça dépend aussi de la pression… Si tu les fais en montagne ou au niveau de la mer.

7 Les crêpes c’est le matin ou le soir?

Juste les jours de funérailles, pour nous.

8 Meilleure recette de mijoteuse?

Pulled pork.

9 Qu’est-ce qu’on mange pour soigner un rhume?

Une soupe aux légumes.

10 Pour ou contre la chasse?

Pour! L’orignal, c’est bon.

JS: Je me suis toujours dit qu’il faudrait que j’aille chasser bientôt pour vérifier si je suis capable de tuer un animal. Si je ne peux pas, je ne mange plus de viande!

Simon: Je sais déjà d’avance que je pourrais pas. Je me mets à brailler. J’ai tué un suisse (l’animal) une fois dans ma vie. J’avais 11 ans et une carabine à plombs. J’ai pleuré. J’aurais dû virer végé ce jour-là!

Pour lire notre retour sur le lancement de Deluxe, c’est ici!

L’album Deluxe de La Famille Ouellette est disponible partout!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *