MUTEK 2017 : 5 shows à voir à tout prix, même 2 milliards de dollars

Le festival MUTEK Montréal commence dans une semaine exactement et les fans de musiques électroniques à tendances avant-gardiste et expérimentale s’excitent déjà. Grand rendez-vous qui présente chaque année de la musique, mais aussi un paquet d’innovations technologiques, et ce, dans plusieurs villes de la planète, MUTEK offre une édition 2017 encore plus internationale que dans le passé. Mais avec autant d’événements et de conférences, c’est facile de s’y perdre et les néophytes du genre auront potentiellement du mal à faire des choix parmi la belle programmation.

On vole donc à votre secours en vous présentant ici les 5 soirées à ne pas manquer et les 5 artistes à voir absolument, même si tout ce que MUTEK offre cette année mériterait notre attention!

Daphni All Night (Jiao)Long – 23 août, 21 h, Métropolis

Ft. Daphni

Daphni, c’est le projet club éclaté de Dan Snaith, un docteur en mathématiques ontarien que vous connaissez probablement plus comme Caribou. Le gars est rendu tellement hot depuis la sortie de sa nouvelle mixtape FabricLive 93 que MUTEK l’a invité à mixer sa propre soirée en solo, ce qui lui fera rien de moins que six heures de set non-stop. C’est pas mal la moyenne pour de dj set de bar, mais mettons qu’on voit ça pas mal moins souvent de la part de headliners de festival. Une soirée qui s’annonce donc unique, dansante et complexe à souhait.

Nochas de Ritmos Periféricos – 24 août, 21 h 30, SAT

Ft. Oly, Babi Audi, Lao, Omaar, Mexican Jihad

La Nochas de Ritmos Periféricos est présentée par la collectif mexicain NAAFI. Ils font normalement dans la techno à tendance club, mais ne rejettent pas les intrusions dans le rap-jeu ou les remixes pop à l’occasion. Outre l’aspect musical, le collectif revêt aussi un aspect politique et social assez fort dans son rôle et ça risque fortement de transparaître durant leur showcase montréalais. Bonus: Lao, un des membres de cette belle gang, est prévu sur le line-up et il est honnêtement l’un des djs les plus intéressants sur la planète en ce moment à mon avis!

Eine kleine elektronische Nachtmusik – 26 août, 21 h, SAT

Ft. Automatisme, Driftmachine, Marie Davidson, rRoxymore, Monolake

Berlin est reconnue depuis assez longtemps pour la qualité de sa techno minimaliste, et c’est ce à quoi nous aurons droit durant la soirée spéciale présentée par l’Institut Goethe et l’ambassade allemande au Canada. Soulignons au passage la présence de Marie Davidson, une habituée de la capitale germanique, et du maskoutain signé chez Constellation Records, Automatisme, pour ce qui sera l’un des line-ups les plus solides de l’édition.

Jazzed for Gyration – 26 août, 23 h, Métropolis

Ft. EOP, Fred P, DeWalta & Shannon, Detroit Swindle, Zip

Le principal attrait de la soirée, c’est que c’est un peu la version Nuit Blanche de MUTEK. L’événement ne commence qu’à 23 h, mais se termine aux petites heures du matin, soit 6 h. Pis contrairement aux partys undergrounds où tu vas normalement quand tu veux te trouver un after, ben là c’est 100 % légal, donc pas de risque que tout se fasse couper en plein milieu.

MUTEK >> Piknic Electronik #14 – 27 août, 14 h, Parc Jean-Drapeau

Ft. MUTEK Soundsystem, Vincent Lemieux, Alicia Hush, Seth Troxler

Le nom de l’événement est assez self-explaning: c’est le traditionnel événement commun entre MUTEK et le Piknic Eletronik au Parc Jean-Drapeau. Tu peux donc aller chiller en nature tout en écoutant une probante sélection un peu plus housy du festival. Quoi demander de mieux? Ben des artistes locaux of course! Pis c’est ça que tu vas avoir à 75 %, donc profites-en bien.

Autres artistes à ne pas manquer en rafale:

  • L’Anglais Max Cooper, qui s’est vu offrir l’événement d’ouverture du festival cette année (22 août, SAT)

  • Le prodige australien Harvey Sutherland, spécialiste des ambiances funk (27 août, SAT)

  • Ben Shemie, le chanteur de Suuns, qui se lance dans une aventure solo (26 août, Espace Wilder)

  • Myriam Bleau, une artiste québécoise de performance qui fait de la musique avec des toupies lumineuses (23 août, SAT)

  • La Montréalaise Ouri, que l’on ne reverra pas avant quelques semaines, car elle part en tournée avec son chum CRi juste après le show (24 août, Place des arts)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *