La Falla : 10 questions de feu et de cirque à King Abid

Fête de feu et mariage des cultures, La Falla débarque à la Tohu du 10 au 12 août. Musique du monde et arts sous toutes leurs formes vont se côtoyer pour montrer que le «vivre ensemble», ici, ce n’est pas que les commentaires haineux sur le site du Journal de Montréal. Durant l’été, près de 300 jeunes artistes ont participé à la création d’une oeuvre géante qui sera brûlée symboliquement durant un grand concert. King Abid fait partie de la programmation. On a jasé avec lui.

King Abid/ Photo: Stéphane Bourgeois

King Abid/ Photo: Stéphane Bourgeois

1 Le slogan de l’évènement, c’est «L’art de mettre le feu». Trouves-tu ça violent?

Tout d’abord, la culture reggae c’est le feu, donc, non, absolument pas! C’est positif le feu! Le feu brûle le mal!

2 Tout ça se passe à la Tohu. Normalement on va à la Tohu pour voir du cirque. C’est quoi la chose que tu fais dans ton spectacle qui se rapproche le plus d’être du cirque?

Sérieux c’est une musique rapide, donc peut-être que c’est la rapidité d’exécution. Sinon, j’ai mis des chaussures bleues à mon dernier show et un de mes musiciens m’a dit: «on dirait que tu t’en vas au cirque». Je vais probablement les porter!

3 La Falla est un évènement présenté par Keurig Canada. Peux-tu nous expliquer le lien entre des machines à café et l’art multiculturel?

Alors tu me surprends! Je ne savais pas que c’était présenté par Keurig! Peut-être qu’ils sont gentils et qu’ils leur donnent des sous. Peu importe d’où viennent les sous pour cet évènement, je suis juste très content, même si leur spécialité c’est le café!

4 La grosse création de 35 pieds de hauteur sert à ouvrir le dialogue entre une centaine de créateurs montréalais de toutes les origines. Avec le genre de dialogue assez merdique qu’on a actuellement en ce qui a trait à l’immigration, crois-tu que la structure va tenir?

HAHAH! On sait jamais, mais je suis pas mal sûr qu’elle va tenir. J’ai déjà vu en primeur la structure et je leur fais confiance.

5 Cette œuvre se déploie entre autres dans le cadre du 375e de Montréal. Selon toi, qu’est-ce qui est plus nice entre cette œuvre-là et l’illumination du pont Jacques-Cartier?

Les deux sont pareilles. Ce sont deux oeuvres faites par des Québécois. Ça se rejoint! Et ça représente la jeunesse de Montréal. Je trouve ça beau.

6 Wikipédia est très vague et incertain au sujet du raï qui est un style musical que tu pratiques. Peux-tu nous en dire plus?

Je fais un peu de raï, mais plus du reggae dancehall à saveur raïenne. C’est la musique de l’Algérie et ils n’ont juste pas d’assez bonnes connexions Internet, là-bas, pour aller faire les corrections sur Wikipédia!

7 La Tohu est un bâtiment vert. Vrai ou Faux: Parmi les initiatives environnementales de la Tohu, celle-ci fait partie des 45 institutions montréalaises qui hébergent une ruche pour permettre aux abeilles, espèce en difficulté, de polliniser librement.

Je sais pas. J’ai pas pu tout visiter. Mais ça m’étonnerait pas. Je vais dire oui, parce que les abeilles sont aussi dans les régions urbaines. C’est important.

Bonne réponse!

8 À Montréal, quel est l’endroit le plus accueillant multiculturellement parlant, hormis le stade olympique?

Le Kahwa Café. Il y a du bon couscous et du bon café. On peut y discuter avec des gens intéressants.

9 Décris-moi ton spectacle en trois mots.

Soirée gaillance totale. Ceux qui savent, savent.

10 Selon toi, quelle est la plus grande découverte qu’on pourra faire à La Falla?

La sculpture de feu. Je m’attends à beaucoup des artistes qui y seront! La musique d’Afrique va résonner! Ça sera parfait!

L’an dernier, La Falla, ça avait l’air de ça:

King Abid sera en spectacle dans le cadre de La Falla le samedi 12 août à 19h30.

Toute la programmation est disponible ICI.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *