14 chansons, 14 questions avec Philippe B

L’auteur-compositeur-interprète Philippe B offrait vendredi dernier son cinquième album, La grande nuit vidéo. Une ode au cinéma et aux scènes du quotidien qui sont rythmées par le septième art. Rencontre avec le créateur prodige qui s’offre une œuvre audio gorgée d’images.

philippe-b_credit_raphaelouellet_0352-1919

Philippe B/Photo: Raphaël Ouellet

Des histoires personnelles liées aux histoires des films qui l’ont marqué. Telles sont les histoires de La grande nuit vidéo de Philippe B. Une suite musicale imagée, parsemée d’arrangements de cordes qui accompagnent le propos comme un gant: «Ce qui est particulier en chanson, c’est que la musique, même instrumentale, va évoquer des images, explique Philippe B. Il y a une affaire fondamentale là-dedans. C’est que si je te dis « Voici le concerto 78 » et que tu es triste. Tu vas trouver ça triste. Si ça s’appelle La symphonie pathétique, le musicien te dit comment te sentir.»

Les évènements racontés sont collés sur sa vie. Une autofiction pure de laquelle émanent des sentiments auxquels on peut croire. «C’est simple. C’est Montréal, c’est la même fille qu’il y a trois ans, c’est la même fille durant tout l’album. Les femmes ne sont pas multiples. On n’est pas dans la quête amoureuse», raconte Philippe.

Comme d’autres artistes se renouvèleront en changeant de style, lui, préfère changer d’angle. «Gainsbourg, par exemple, était une personnalité forte avec un angle précis, mentionne Philippe. Il écrivait toutes ses chansons d’amour du point de vue du trou de cul. S’il avait écrit une toune sur la soupe au chou, ça aurait été « J’en ai rien à foutre de la soupe au chou ».» La grande nuit vidéo est donc une œuvre conceptuelle qui respecte le désir de l’artiste de ne pas se répéter. Si Ornithologie la nuit était un produit complet, il n’était pas celui dont l’artiste est le plus satisfait. «Pour celui-là, j’avais baissé mes propres attentes parce qu’il fallait que j’en fasse un nouveau, c’est tout. Aujourd’hui, je présente un album que j’ai fait en me disant « Faut que je fasse la meilleure chose que j’ai jamais faite ».»

Même s’il admet qu’il a souvent l’impression de s’autoplagier, Philippe B réussit à satisfaire son public en arborant la couronne de celui qui fait les choses correctement en innovant sans se dénaturer. «Des fois je me dis « Je peux tu être encore plus Philippe B?  » Des fois j’ai l’impression qu’une nouvelle composition ressemble à quelque chose de connu et c’est parce que ça ressemble à quelque chose de moi. Et c’est correct. Je ne pense pas faire de gros coup de volant. Commencer à faire du rap ou de l’électro-pop…»

14 chansons, 14 questions

1 Explosion

Si tu pouvais mettre de la dynamite quelque part dans le climat social actuel, la chose que tu ferais exploser?

Les gens qui s’obstinent sur internet et qui s’écoutent pas.

2 Sortie/Exit

Le moment de ta carrière où tu aurais eu besoin d’une sortie de secours?

L’écriture c’est long et pénible. Je voudrais souvent que quelqu’un me donne la clé. Que j’arrive à mes fins plus facilement. Mais j’ai appris à attendre. Y’en a qui écrivent des tounes d’un jet. Moi c’est pas ça. Je suis en paix avec l’attente parce que quand je suis dans marde, je peux me dire: «I’ve been here before et ça a donné une bonne toune.»

3 Autoportrait (sans lunettes)

Tu es flou sur la pochette de l’album. Avais-tu des choses à cacher?

C’est un clin d’œil à la myopie. Depuis ma tendre enfance, être myope, ça fait partie de mon identité. Dans la chanson, je parle du fait que les non-myopes ne connaissent le flou que dans l’ivresse. Pour les myopes comme nous, le flou survient dans l’intimité, sans les lunettes.

4 Debra Winger

Qu’est-ce qu’elle a de plus que les autres femmes?

Elle est arrivée dans mon imaginaire à l’adolescence. Elle est parmi les archétypes féminins. J’ai choisi ceux qui étaient près de moi.

5 La saison de tous les dangers

C’est laquelle? Qu’est-ce qui est dangereux?

Je dois avoir la discipline, en tant qu’interviewé, de ne pas l’expliquer. J’ai volontairement choisi ce niveau flou d’explication dans la chanson (rires).

6 Rouge-gorge

Savais-tu que la commission internationale des noms français des oiseaux préfère qu’on parle du rouge-gorge en disant que c’est un oiseau passériforme?

Je ne suis pas un ornithologue aussi aguerri!

7 Je t’aime, je t’aime

L’album que tu aimes le plus en ce moment?

Rencontrer Looloo de Chocolat.

8 Interurbain

L’appel interurbain qui t’a coûté le plus cher dans ta vie?

Au cégep, avec une copine à Rouyn à partir de mon appart à Montréal. Mais j’essaie de me rappeler si j’ai déjà fait une gaffe, en France… quand tu sais pas que ça te coûte 2000 $ avec un mauvais forfait!

9 Le monstre du lac Témiscamingue

A-t-il vraiment existé? Fait-il peur?

Il était peut-être pas si monstrueux parce que le plus gros poisson de ce lac-là, c’est un esturgeon. Ça vient pas très gros. Mais c’est une vraie légende qui doit être basée sur la fois où il y a eu un esturgeon un peu plus gros que les autres.

10 Ellipse

Que s’est-il passé durant l’ellipse entre Ornithologie la nuit et La grande nuit vidéo?

Des collaborations! Je travaille mes albums tout seul. Je vais loin dans les arrangements et la réalisation. Entre mes albums, j’ai besoin de sortir de ma tête, de conseiller quelqu’un d’autre et de comprendre son monde, de faire de la commande. Me rendre compte que ce que je trouve bon, c’est pas toujours la bonne affaire. Ça force mon humilité. J’ai réussi à brasser mes propres réflexes.

11 Anywhere

Quel est l’endroit où tu es le plus inspiré?

La nuit.

12 Les enchaînés

La chanson de ton répertoire a laquelle tu es enchaîné?

Heureusement, j’ai pas un «numéro un radio» que les deux tiers de mon auditoire connaissent juste cette toune-là. Mais sinon, celle que les gens préfèrent, je crois que c’est Petite leçon des ténèbres.

13 La grande nuit vidéo

Quel film on écoute durant la grande nuit vidéo?

Jésus de Nazareth de Franco Zeffirelli. Ça prend toute la nuit. Il faut être patient!

14 Les disparus

La personne disparue que tu aurais fait collaborer à ton album?

Alain Resnais aurait pu faire des clips pour mes chansons.

Le lancement de La grande nuit vidéo aura lieu ce soir, 17 mai, au Centre Phi.

L’album est disponible partout.

1 comment on “14 chansons, 14 questions avec Philippe B

  1. […] Lisez notre entrevue avec Philippe B ici. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *