Mac DeMarco : Quand des idiots ruinent le show

Cette semaine, le phénomène Mac DeMarco était de passage au Métropolis pour deux soirées consécutives. Avec son très bon album récemment sorti, This Old Dog, tout augurait pour le mieux pour cette première soirée à Montréal!

Ses fans rassemblés en masse arboraient leurs plus belles casquettes:

Un des plus grand rassemblement de casquette en Amérique du nord / Photo : Maxime Plantady

Un des plus grand rassemblement de casquette en Amérique du nord / Photo : Maxime Plantady

Les artistes se déchaussaient en rentrant sur scène:

Les pieds de Andy White / Photo : Maxime Plantady

Les pieds de Andy White / Photo : Maxime Plantady

Bref, tout allait pour le mieux et c’est dans une ambiance bon enfant que le groupe au nom imprononçable, Tonstartssbandht, a débuté les festivités. Et on peut dire que les frères White, venus de New York, savent poser l’ambiance. Leur duo guitare/batterie fonctionne à merveille et c’est un réel plaisir de découvrir leur rock psychédélique en live, avec une prestation bien plus structurée et homogène que leur discographie qui s’étale sur pas moins de 17 albums/EP.

Tonstartssbandht / Photo : Maxime Plantady

Tonstartssbandht / Photo : Maxime Plantady

Vers 21h30, Mac DeMarco entre sur scène en toute simplicité avec son band et sa casquette. Il semble très content d’être là et de retrouver Montréal, ville où il a habité quelques temps dans le passé.
Il débute avec son hit Salad Days, sorti en 2014, qui provoque une explosion de joie dans son public.

Mac DeMarco / Photo : Maxime Plantady

Mac DeMarco / Photo : Maxime Plantady

Mac DeMarco / Photo : Maxime Plantady

Mac DeMarco / Photo : Maxime Plantady

Mac DeMarco / Photo : Maxime Plantady

Mac DeMarco / Photo : Maxime Plantady

L’ambiance monte en crescendo jusqu’à la moitié du spectacle, alors que Mac fait des miracles à la guitare et enchaîne les titres un peu cheesy de ses anciens albums et d’autres plus matures de son dernier, ce qui donne un très beau rythme à la soirée. Le sourire aux lèvres, il partage une énergie et une joie débordante à son public, les mouvements de foule deviennent intenses, une première fille monte sur scène et se jette avec grâce dans la foule la tête la première.

Mac est comblé, lui qui insiste pour réduire les dispositifs de sécurité lors de ses concerts pour garder une proximité avec son public. La soirée ne pouvait être plus réussie.

Un deuxième, puis un troisième montent pour également se jeter de la scène. Puis, il commence à se former un véritable flot continu de body surfeur se relayant sur scène, au point d’avoir plus l’impression d’être à la piscine qu’à un concert de rock…

Mac Demarco / Photo : Maxime Plantady

Mac DeMarco / Photo : Maxime Plantady

Tout va bien… jusqu’à ce que la génération selfie s’en mêle. Un premier idiot essaie pendant plusieurs minutes de faire un selfie sur scène avec l’artiste sans se soucier le moins du monde des musiciens qui l’entourent.

Mac DeMarco / Photo : Maxime Plantady

Put your phone away, enjoy the show!

Et malgré un avertissement, s’en suivra ensuite un concours narcissique de celui qui fera le truc le plus idiot sur scène: fumer au nez de la sécurité, mettre des lunettes à Mac, désaccorder sa guitare, sauter dans son dos, l’embrasser, vouloir faire un high five à tous les membres du groupe, rester planter sur scène pendant 10 minutes, se prendre les pieds dans les câbles des instruments…

Mac Demarco / Photo : Maxime Plantady

Mac DeMarco / Photo : Maxime Plantady

Idiot numéro 2 / Photo : Maxime Plantady

Idiot numéro 2 / Photo : Maxime Plantady

Mac Demarco / Photo : Maxime Plantady

Mac DeMarco / Photo : Maxime Plantady

Tout ce foutoir finira par faire perdre la cool attitude de Mac et le rendre furieux au point de repousser plusieurs imbéciles avec violence dans la foule.

La situation finira par se calmer et il continuera son spectacle avec beaucoup de professionnalisme. Mais on le sent très crispé. Finis les petits pas de danse sympathiques. Et son swing magique à la guitare a bel et bien disparu.

Comme beaucoup, je partirai quelques chansons avant la fin, un peu désabusé et honteux de l’accueil que Mac a reçu à Montréal.

En espérant que la soirée du jeudi aura réussi à rattraper le tir…

Mac DeMarco / Photo : Maxime Plantady

Mac DeMarco / Photo : Maxime Plantady

Mac DeMarco / Photo : Maxime Plantady

Mac DeMarco / Photo : Maxime Plantady

Mac DeMarco / Photo : Maxime Plantady

Mac DeMarco / Photo : Maxime Plantady

3 comments on “Mac DeMarco : Quand des idiots ruinent le show

  1. Méclopée 13 mai 2017 at 19:44

    Ciboire! C’était tellement lourd. À un moment donné je me suis même demandée si j’étais la seule à être mal à l’aise et à ne pas trouver ça normal.

  2. Godin19 15 mai 2017 at 11:38

    J’étais là le mercredi et c’était effectivement très lourd ce concours de qui sera la plus grande star (me semble que c’était supposé être Mac…)

  3. n1g3r 17 mai 2017 at 16:02

    AYoye Moe jetais la pi mais selfie etait popir pentoutt menfous de dan demarco mais c lui le mardeu a etre po content quand y ce fais 10 000 $ en deux troi heure .. LOL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *