Le vent d’air frais de Homeshake

Homeshake

Fresh Air

Royal Mountains Records

***1/2

FreshAir580

Paru sous l’étiquette Royal Mountains Records, le nouvel album de Homeshake étend son R&B-softsexu sur plus d’une toast.

Deux ans se sont écoulés depuis l’album précédant. Avec Fresh Air, Peter Sagar nous offre un ouvrage vaporeux et cohérent. Abordant des thèmes assez classiques tels que les relations amoureuses, le désir et la solitude, ce LP à tout pour mettre un baume sur vos cœurs enneigés.

Bien qu’il possède une vibe assez intéressante, cet album n’attire pas l’intérêt pour la complexité de son contenu lyrique ni pour ses prouesses vocales. Il s’agit plutôt d’une célébration d’un son dénudé électro-pop-chillwave rappelant la fin des années 80.

On retrouve un aspect mélancolique, entre autres sur Timing et Getting Down Pt II (He’s Cooling Down), qui nous permettent de saisir le besoin d’air frais. À d’autres moments, on retrouve l’envie de s’évader avec un refrain aussi régulier que les battements d’un cœur: «Kissing, hugging, making love, and getting high» dans la pièce Khmlwugh. Une autre façon de trouver de l’air frais. D’ailleurs, le concept de Fresh Air va encore plus loin puisque Sagar incorpore des bruits de vent qui deviennent de plus en plus présents tout au long de l’album. #cohérencefraîche


Il va sans dire que cet album est parfait pour une soirée froide de février où deux âmes se rencontrent sous la couette. L’évolution de cette nuit est facile à imaginer, hop in the shower pour ensuite s’enligner sur un Midnight Snack bien cheesy, moyennant le bon choix de personne, tout est parfait. Un disque à laisser jouer en loop.

Coup de cœur : Every Single Thing et Serious

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *