Les artistes québécois d’Osheaga : un guide pour les touristes

C’est une onzième édition du Festival Osheaga qui débute cet après-midi au Parc Jean-Drapeau. L’an dernier, on y accueillait près de 135 000 festivaliers, dont 65% provenaient de l’extérieur du Québec. Normal, puisque Osheaga est l’un des rares festivals à grand déploiement qui desserve le nord-est américain, de surcroît au Canada. Feu à Volonté a préparé un guide des artistes locaux à voir pour les nouveaux arrivants du week-end. Ce dernier fait également office d’aide-mémoire pour les experts de la scène locale qui auraient oublié quelques noms à voir. On sait que la majorité des visiteurs viennent d’Ontario et qu’il serait plus facile que le guide soit en anglais, mais on a confiance en l’excellence des cours de français langue seconde dans cette province; les joies des deux langues officielles.

Charlotte Cardin. Crédit : John Londono

Charlotte Cardin. Crédit : John Londono

Vendredi 29 juillet 

Bienvenue à Montréal, tout le monde. On espère que vous profitez bien de la température et de la splendide vue que vous offre la ligne jaune.

La programmation commence dès 13h, et vous pouvez directement vous diriger vers la scène du Piknik Électronik pour assister à la performance de Haute. Ce duo électro r&b formé à l’Université McGill par Anna Magidson et Romain Hainaut fait déjà parler de lui à travers le monde et devrait amorcer le festival de la bonne façon. Il faudra cependant quitter rapidement pour attraper la fin de la performance des gagnants de la dernière édition des Francouvertes, La Famille Ouellette, ou encore le rock psychédélique aux couleurs indiennes de Elephant Stone. Les deux formations jouent à 13h35, respectivement sur les scènes de la vallée et des arbres. Profitez de ce moment forestier pour vous laisser bercer par le folk saisissant de Safia Nolin à 14h45.

À 16h55, scène verte, venez goûter un peu d’histoire avec Wolf Parade, groupe emblématique de la scène indie rock montréalaise des années 2000. De retour après un arrêt de cinq ans, la formation devrait présenter quelques titres de son EP homonyme sorti cette année ainsi que quelques classiques. Pour garder une thématique lycanthrope, Half Moon Run jouera à 19h20 sur la scène de la rivière. Cette nouvelle devrait statistiquement faire plaisir à bien des gens, car quand on remplit le Métropolis quatre soirs de suite à guichets fermés, ça fait du monde à la messe. On ne peut garantir, cependant, que Garou sera présent à l’un ou l’autre des performances pour boucler la boucle thématique des noms d’artiste.

Samedi 30 juillet

Ils ne sont peut-être pas si ennuyants que ça, nos concours de chant télévisés, si des ancien-ne-s participant-e-s peuvent figurer sur la programmation d’Osheaga sans rougir. Charlotte Cardin, maintenant loin de son étiquette « Équipe Marie-Mai », faisait récemment paraître son EP Big Boy et devrait tout donner pour le défendre dans le cadre du festival. Ceux qui ont peur de se sentir petits dans leurs shorts peuvent laisser la chanteur à la scène verte et se diriger vers la vallée pour le trio rock n’ roll The Damn Truth.

À 16h, scène de la rivière, vous pouvez attraper The Barr Brothers et à 16h10, scène des arbres, la formation Foreign Diplomats. Les deux sont recommandables, mais les premiers présenteront également leur « sci-folk » au Théatre Fairmount dans le cadre d’un afterparty gratuit. Dans la vague des conflits d’horaires, le groupe Busty and the Bass prendra d’assaut les planches de la scène des arbres alors que Cœur de Pirate se chargera de la vallée. Les fans de potins mondains peuvent peut-être espérer un duo de la chanteuse avec Laura Jane Grace de la formation Against Me! comme elles nous ont offert au Festival d’été de Québec plus tôt durant le mois.

Dimanche 31 juillet

Votre dernière journée à Osheaga avant le retour à la maison – statistiquement en Ontario – ne sera pas particulièrement chargée en artistes locaux. Vous pourrez tout de même apercevoir le duo Le Matos sur la scène du Piknik Électronik à 13h. Le reste suit en soirée seulement avec un doublé hip-hop : Koriass à 19h15 et Dead Obies à 20h50, les deux sur la scène des arbres. On sait que Radiohead commence également à 20h50, mais vous pouvez toujours voir la fin de leur performance et vous vanter que, vous, au moins, vous aurez vu deux artistes dans le temps qu’il aura fallu à vos amis de n’en voir qu’un. Et c’est bien là l’un des avantages d’Osheaga : découvrir beaucoup pour le même prix que les autres.

Bon festival et bon séjour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *