Retour astral de Suuns

Suuns

Hold/Still

Secret City Records

****

Suuns-Hlod-Still1_converted

Après trois ans à attendre patiemment en écoutant 2020 pas mal tous les jours de façon semi-assumée, les fans de Suuns peuvent maintenant se réjouir parce que leurs héros sont de retour avec Hold/Still, un album qui, contrairement à son nom, brasse pas mal.

En allant dans toutes les directions possible, on a décidé de vous faire un retour toune par toune du dernier succès de la troupe psych garage montréalaise. Au final, ça donne de quoi qui ressemble à ça et qui est vraiment très bon. En finissant, je vous recommande quand même d’aller les voir en show parce que c’est là qu’on ressent le mieux leur énergie.

Fall 

Ouverture en force. Ça sonne un peu comme quand tu fais trop de crack pis que tu finis par t’arracher littéralement la face dans un bad trip qui vire mal…

Note de l’auteur: comme vous vous en doutez probablement, j’ai jamais fait de crack, mais à voir comment certains virent là-dessus, je juge mon parallèle plausible. #dieuaitsonâme

via GIPHY

Instrument

La preuve irréfutable que tu peux descendre vraiment bas avec un synthé.

UN-NO

Plein plein de tracks de guit une par-dessus l’autre avec ben de la disto. Ça peut donner mal à la tête, mais juste si t’es une personne plate. Sinon, tu devrais ben aimer cette chanson-là qui donne une bonne idée des capacités et du style du band.

Resistance

Un hymne à ce qui n’est pas arrivé lors des grèves étudiantes de 2015…

PS : fuck la toune de Muse pour vrai.

Mortise and Tenon

Nous aussi on aime le feeling pis on aimerait bien que tu le fasses durer à date.

Sinon, la chanson sonne mieux que le bruit d’une défonceuse pour un résultat semblable.

Translate

La nouvelle 2020.

Brainwash

Des sons d’électricité pis des bouts calmes. Ça sonne pas comme dans Orange Mécanique, pour ceux qui se demandaient.

Careful

Un autre trip un peu weird. Ça sonne un peu comme quand tu te réveilles d’un évanouissement ou que tu débuzzes d’une commotion cérébrale et que tes sens reviennent à toi, mais vraiment progressivement. #làcestunfaitvécu Un gros 7 minutes de fun, quoi!

Paralyzer

On dit souvent que des cuivres, ça ajoute systématiquement un caractère encore plus solennel à n’importe quoi. M’essemble qu’on dit ça, non? En tout cas, si jamais c’était pas le cas, va falloir réviser le tout parce que cette chanson est une pas pire preuve.

La pièce maîtresse du record et de loin.

Nobody Can Save Me Now

La fin approche faque on relaxe un peu, question de pas finir de devenir complètement fou. Ça fait quand même du bien, je vous avouerais… S/o au solo de guit pas assumé, c’est dans l’esprit du reste.

Infinity 

L’album de Suuns finit sur une toune presque paisible… C’est quand même surprenant, mais après tout le reste, on le prend comme ça passe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *