8 questions à Loïc April

Loïc April lance ce mois-ci DIV/SION, un album de chansons rock alternatives entraînantes rappelant le meilleur du shoegaze des années 90. Abordant des thèmes assez dark, le EP parle du deuil et de la rupture de manière très personnelle, posant un regard poétique et décalé sur les hauts et les bas de la mélancolie quotidienne.

unnamed artivcle

On a eu une petite conversation avec Loïc qui nous parle des films de David Lynch, de la musique de Slowdive et des quiz de Buzzfeed:

Parle-nous de ton nouveau projet solo. Quelle en est la genèse?

J’ai vécu toutes sortes de deuils dans la dernière année et demie. Le maxi, c’était un exercice de sublimation de cette période-là, d’où le titre DIV/SION.

Quelles étaient tes influences pour ce EP?

Françoise Hardy, Roy Orbison et Souvlaki de Slowdive principalement. Je voulais faire des tounes de génériques de films.

Les paroles de tes chansons sont assez mélancoliques. Es-tu ce que Buzzfeed définit comme un introvert?

Je viens tout juste de faire le test What Level Of Introvert Are You? Ça me dit que je suis un Mild Introvert, pour ce que ça vaut…

Ah bon, et es-tu plus du type Chandler ou du type Ross?

Attends je vais faire le test… (Quelques minutes s’écoulent.) J’ai eu Ross.

Dans Ne rien faire tu dis: «Écoutons un film d’horreur/Pour nous faire sentir beaux». Quels sont les films d’horreur qui te font sentir le plus beau?

Bonne question! Je n’écoute pas vraiment de films d’horreur, malheureusement. Par contre, j’ai écouté Wild at Heart avant-hier pis c’était super bon!

La ville de Montréal est passée par toutes sortes de vagues culturelles dans les dernières années. Que penses-tu de cette ville en tant que musicien francophone montréalais?

J’ai grandi sur la Rive-Sud, et il n’y avait pas vraiment de scène musicale ou de gens avec des goûts musicaux similaires aux miens. Quand je venais voir des shows à Montréal, je devais souvent partir après la première toune de la tête d’affiche pour ne pas manquer mon autobus. Quand je me suis finalement installé à Montréal, ça a été merveilleux pour moi d’aller voir un spectacle complet, de rencontrer d’autres musiciens et de rentrer chez moi en vélo après.

unnamed (1)

La pochette est cool, qu’est-ce qu’elle représente pour toi?

Quand je jasais du genre d’identité visuelle je voulais pour le projet avec Ralph Elawani (qui a écrit la bio), il m’a parlé de Colette Saint-Yves, une photographe française. J’ai vraiment tripé sur son travail alors je l’ai contactée pour pouvoir utiliser la photo du fantôme. Par la suite, l’artiste Eve Trulev est venue me donner un solide coup de main pour en faire une pochette.

Quelles-sont tes résolutions 2016?

J’aimerais ça prendre autre chose qu’un taxi pour aller faire un show, sinon, fin décembre 2015 j’ai commencé à fumer pour pouvoir prendre la résolution d’arrêter de fumer en 2016 et la respecter.

Le lancement de DIV/SION aura lieu ce mercredi 20 janvier au Quai des brumes. Pour l’occasion, la première partie sera assurée par Ego Death. Pour plus d’informations, consultez l’évènement Facebook.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *