TOP 2015 FRANCO positions 11 à 20

On prendra pas de résolutions, parce qu’on se trouve ben corrects de même. Toutefois, c’est quand même l’heure des bilans pour 2015. Voici donc nos albums francophones locaux préférés de l’année.

top franco

20 Benoit Paradis Trio – T’as-tu toute? 

untitled

Récipiendaire du Lucien de l’album jazz/contemporain de l’année au dernier GAMIQ, T’as-tu toute? met de l’avant le franc-parler libérateur ainsi que la poésie à la fois touchante et crue de Benoit Paradis. Encore trop sous-estimé, autant sur la scène jazz que la scène émergente, l’auteur-compositeur-interprète montréalais s’est doté d’un public un peu plus large grâce à cet album. (OLIVIER BOISVERT-MAGNEN)

19 Tire le coyote – Panorama

tire le coyote

Tire le coyote a lancé son album Panorama en plein dans le même décor que Neil Young et on s’en réjouit. Le folk bien harmonieux monte souvent à cheval pour assumer une couleur country que peu se donnent le droit de porter. Jamais trop kitsch, il réussit à flirter avec les clichés pour n’en ramener que ce qui nous parle encore en 2015. (VALÉRIE POULIN)

18 Barrasso – Des x, des croix, des pointillés

barrasso

Après quelques simples parus en 2014, Barasso a offert en 2015 son premier album complet qui se présente comme la figure de proue de la musique pesante francophone. Moins champ gauche qu’Oktoplut et plus invitant que BonVivant, Barasso marque par sa force de frappe et prouve qu’on peut être heavy et avoir du goût sans chanter en anglais. Contrairement à Les Pistolets Roses, par exemple. (Mention spéciale: le chanteur a la plus grande strap de guitare attachée à la plus petite guitare; un visuel à point.) (ÉTIENNE GALARNEAU)

17 Le Couleur – Dolce Désir

lecouleur

Le groupe électro pop nous a pondu un joli EP rempli de claviers sensuels, d’ambiances rétrofuturistes et de rythmes lancinants. Mention particulière à l’excellente pièce d’ouverture, Club italien, qui est parfaite pour faire du jogging, se motiver au bureau ou se déhancher en faisant de la bouffe. (JONATHAN ARÈS)

16 Galaxie – Zulu

galaxie

Gagnant du prix du groupe de l’année ainsi que de l’album alternatif l’année avec Zulu au Gala de l’ADISQ 2015 en plus de s’être éclaté en première partie des Rolling Stones, Galaxie a eu une pas pire année! L’album Zulu démontre que la troupe d’Olivier Langevin est au sommet de son art, mélangeant le stoner rock et l’électro avec des inspirations de musique zoulou, le résultat est délicieux. (MATHIEU CATAFARD)

15 Les Hôtesses d’Hilaire – Touche-moi pas là

hotessesdhilaire

Pour leur dernier album, Les Hôtesses d’Hilaire ont concocté un rock savoureux: aussi grossier et lourd que subtil et intelligent. Ces qualificatifs – qui pourraient aussi bien décrire la tourtière du temps des fêtes que vous mangerez à satiété – décrivent à peine le plaisir que vous aurez à découvrir cet album qui fait sourire par son audace. (VALÉRIE POULIN)

14  Arthur Comeau – Prospare

arthur comeau

À la suite de l’excellent 3/4, ce génie est back sur la graisse avec un nouvel album tout aussi déjanté. Il est maintenant facile de comprendre que depuis son départ, Radio Radio est seulement capable de répéter le même refrain, ce qui fait office de chanson.. Bref, Arthur Comeau prouve encore une fois qu’il est le roi du chiac. (FRANÇOIS LARIVIÈRE)

13  Bad Nylon – Le deuxième set 

bad nylon

Difficile de parler du Deuxième Set sans mentionner le brûlot old school No Biggie, véritable petite bombe de plaisir contagieux dans le paysage hip hop québécois. Le reste de l’album est un peu plus downtempo, mais l’humour et l’inventivité de Bad Nylon sont toujours au rendez-vous. (MATHIAS BP)

12  Toast Dawg – Brazivilain vol.2 Revisited

toast dawg

Un vétéran de la scène des beat-faiseurs montréalais s’associe aux rappeurs les plus en vue du moment. L’échange est enrichissant pour tous; les MCs complètent les instrumentaux, déjà très solides, et le DJ offre une style différent aux chanteurs, ce qui leur permet de briller autrement. Chaque titre frappe et fait presque espérer que Toast Dawg produise des long-jeux avec tout le monde. (ÉTIENNE GALARNEAU)

11  Marie-Pierre Arthur – Si l’aurore

marie-pierre arthur

Marie-Pierre Arthur, c’est la voix. Mais quelle voix pas forcée, naturelle qu’on veut et reveut dans les tympans. Elle n’exagère pas non plus; ne va pas chercher des notes pour rien, au contraire! C’est sa poésie aussi: le genre de plume qu’on envie! Si l’aurore, c’est aussi les arrangements musicaux fantasmagoriques qui font jouir le dedans des oreilles. (NOÉMIE ST-LAURENT-SAVARIA)

À LIRE:

TOP 2015 ANGLO positions 10 à 1

TOP 2015 ANGLO positions 20 à 11

À VENIR CETTE SEMAINE:

TOP 2015 FRANCO positions 10 à 1 – vendredi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *