M pour Montréal J2 : Une soirée au Cléopâtre

C’est un des deux beaux line-up rap de l’édition 2015 de M pour Montréal qui a ouvert mon festival hier soir, alors que Dead Obies, Jazz Cartier, Wasiu et Queen City Stoopkids se présentaient au mythique Café Cléopâtre. Retour partiel.

JAZZ CARTIER

Jazz Cartier

À mon habitude, je me présente à la salle dès l’ouverture des portes pour me faire dire d’emblée que le show sera retardé d’une heure à cause de l’annulation de Sean Leon, initialement programmé en deuxième perfo. Peu fan de l’idée de passer deux heures assis seul dans la salle, je décide d’aller en face, au Club Soda, écouter le show de Foreign Diplomats. Le coatcheck obligatoire pour tous m’en décourage et je vais prendre une marche pour patienter. T’es pauvre ou tu l’es pas, tsé…

Je retourne au bar juste à temps pour l’arrivée des délégués, question de jaser un peu avec les chums de l’industrie. Dix minutes plus tard, on se tait parce que c’est le surprenant crew de Régina, Queen City Stoopkids, qui prend le micro pour un 45 minutes bien rempli. À cinq sur scène, ils se relaient bien pour laisser peu de vide dans une performance dansée et criée comme il se doit. Un bel exemple de musique et de multiculturalisme canadien. Trudeau aurait aimé.

La salle se vide et je respire un peu, le temps d’une pause quelque peu étirée. Trente minute plus tard, c’est au Montréalais Wasiu de prendre la relève, avec un DJ très bassy, des rythmes percutants et une second emcee avec des souliers Nike de Back to the Future. Malgré les efforts du trio et la qualité de leurs productions, la performance finit par s’allonger inutilement, alors que le public commence à parler de plus en plus, qu’un invité passe presque inaperçu sur scène et que les applaudissements commencent à se faire plus rares.

Sans trop améliorer la situation juste après, Jazz Cartier fait un peu face au même problème, quoique lui est confronté à un manque d’énergie supplémentaire. C’est dommage parce que je voulais le voir depuis un bon moment, convaincu par ses supers prods de la dernière année. Au final, il est presque supplanté par son dj, vraiment excellent! On lui souhaite une meilleure performance ce soir, alors qu’il assurera la première partie de Loud Lary Ajust au Métropolis.

Peu convaincu par les deux dernières performances, je suis finalement parti peu avant l’entrée sur scène de Dead Obies, que j’ai déjà vu trois fois cette année anyway, et qui ont dû donner une performance que je présuppose légendaire comme à leur habitude. Ce soir, je changerai aussi d’ambiance pour du techno 80s au Newspeak.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *