Lancement licorné pour Les Trois Accords

Le National resplendissait de joie hier soir au lancement du nouvel album des Trois Accords avec des ballounes roses, un éclairage kitsch bonbon, une femme licorne et de la harpe.

Les trois accords

«Merci d’être là ce soir, on est vraiment contents de fêter ça avec vous autres!», lance d’emblée le chanteur Simon Proulx avec son petit sourire en coin moqueur qui fait en sorte qu’on ne sait jamais s’il est sérieux ou pas.

L’entrée est gratuite et ouverte à tous pour le lancement de leur album La joie d’être gai.

L’ambiance est au summum du quétaine, il y a des beaux petits ballons roses accrochés un peu partout dans la salle. On peut acheter des t-shirts du groupe avec leur très laide pochette d’album qui comprend un dauphin, une licorne et un arc-en-ciel dans un fond de voie lactée… C’est tellement pas beau que c’en est beau, j’ai failli acheter le chandail, j’avoue! On peut même se faire prendre en photo dans un format géant de la pochette, c’est magique.

Il y a plusieurs enfants de jeunes parents dans la foule, j’en vois un avec le chandail de Break syndical… Eh oui nous sommes rendus là, la génération Cowboys Fringants-Trois Accords-Malajube a des enfants, j’ai 25 ans, je suis vieux tout d’un coup, ouch!

Je finis ma bière d’une bonne gorgée pour faire passer cette angoisse soudaine de vieillesse. On n’est pas ici pour s’en faire, mais pour entendre un bon band que j’ai commencé à écouter en secondaire 4, ishh…Mon angoisse reprend.

Si un mot peut bien qualifier le groupe de Drummondville, c’est bien ironie; des paroles absurdes imagées, un faux air de sérieux sur scène et des mimiques de rockstar à la Mötley Crüe.

Les chansons s’enchaînent. Au fur et à mesure que Proulx chante, je ne peux m’empêcher de rire, la foule aussi d’ailleurs. Je note quelques paroles marquantes: «Je t’ai acheté un dauphin», « Des fruits exotiques et du steak», «Comme si tu avais le nez dans mon cou» et la cerise sur le sundae: «Elle me flatte dans le sens du poil».

Le groupe est accompagné d’une joueuse de harpe pour rendre le tout encore plus joyeux. L’atmosphère ressemble à celle d’un show dans un garage en banlieue, les gens rient et personne ne prend le tout au sérieux: «Nous sommes de retour devant la famille et les amis, on est confortables!» dit Proulx à la foule.

Les gars sont de très bons musiciens, on peut rire de ce que le groupe dégage, mais le son est vraiment super. Une certaine évolution se dénote à l’écoute des nouveaux morceaux. Ils ont quelque chose de plus 90’s, entre le grunge et le rock pop. L’excellente Non toi raccroche rappelle le son du Blue album de Weezer.

Je dois dire que je suis sorti satisfait du National hier, les gars sont sympas, ils font rire, ils donnent un bon show et s’amusent sur la scène. Un remède efficace face aux tristes évènements des derniers jours à Paris et le gris ded novembre, allez tous ensemble: « Joie d’être gaiiiiiiiii!»

L’album sera disponible partout le 20 novembre et le groupe prépare une tournée québécoise dès janvier prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *