Lancement de Blackvoid: fiesta explosive

Ça fait déjà un moment que Blackvoid fait le tour du Québec pour promouvoir sa musique funk-rock aux saveurs principalement latines. Ces dernières sont principalement dues à la nationalité du chanteur Nagano.

C’est la toute première fois que le groupe sort officiellement un projet en format physique.C’est au 4873 Saint-Laurent que Blackvoid a invité ses fidèles au lancement de son premier EP intitulé Ahi Viene La Migra. C’est le dernier arrêt d’une série de lancements qui ont eu lieu dans plusieurs villes telles que: Drummondville, Chicoutimi, Ottawa, Québec, etc.

Les portes ouvrant à 19h30, j’ai fait mon apparition à la Casa del Popolo pour m’inviter dans cette fiesta mexicaine sans pareilles. Sortez les maracas tout de suite.

1Casa580

Dès l’entrée dans la salle, le public est gâté, moi le premier. Non, ce ne sont pas des patates au four, mais bien des sandwichs mexicains préparées par les hôtes de la soirée, question de suivre le thème. Je vais vous faire une petite confidence : j’en ai pris deux. Ce qui se passe à la table de sandwich reste à la table de sandwich.

1sandwich580

The Corsets

1Corsets580

Originaires de Toronto et spécialement invités par Blackvoid, ce sont les Corsets qui viennent officiellement ouvrir le bal. Après une timide entrée sur scène, les speakers explosent violemment au son des premiers accords du band. Celui-ci offre un set de hard rock très rythmé et très punché qui décoiffe l’assistance, aucun mohawk n’est épargné. C’est officiel, la table est bien mise pour accueillir le plat principal.

Blackvoid

1Blackv580

On les attendait, on les a. On place le drum, on branche la guitare et on commence le set. C’est dans une salle maintenant bien remplie que Blackvoid s’exécute. On a droit à un set coup de poing du band. Les membres sont en feu (au sens figuré) et le mercure monte de plusieurs crans dès la première chanson. Comment décrire brièvement la musique de Blackvoid? Prenez le funk de Red Hot Chili Peppers, ajoutez-le à l’énergie explosive de Rage Against the Machine, rajouter un peu de salsa mexicaine par-dessus et voilà le travail. Le chanteur Nagano livre les paroles avec une intensité assez déconcertante (parfois il semble en transe, parfois on le croirait en pleine crise d’épilepsie.) Une énergie contagieuse et franchement saisissante. Tous les membres y mettent du leur, la batterie est explosive, les passes de basse sont enlevantes, la guitare grince (positivement). Les murs tremblent. Le tout crée une ambiance tout à fait survoltée. Blackvoid rempli sa mission: foutre le party dans la place!

Blackvoid en a mis plein la vue (et l’estomac) à son public en délire jeudi soir à la Casa del Popolo. Le groupe se construit un intéressant following et il ne suffit que de regarder autour de soi dans un de leurs shows pour voir l’énergie que ce dernier apporte. On a désormais le EP à se mettre sous la dent en attendant le prochain show.

Surveillez leur page pour plus de détails concernant les futures dates de spectacle ainsi que pour mettre la main sur le tout nouveau EP Ahi Viene La Migra.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *