OSHEAGA 2015 JOUR 2 : les accoutrements colorés, la pluie et Mos Def LE SAUVEUR

La saga Action Bronson s’est finalement terminée hier. Si l’on regrette, avec un léger soupçon d’amertume, qu’evenko ait plié devant une pétition signée en grande majorité par des gens qui ne connaissent aucunement l’œuvre du maître queux rappeur, on se doit de remercier le 10 cennes qui s’est retourné vers Mos Def pour le remplacement. À part ça, toute s’est passé comme il faut. Retour chronologique/problématique.

14h13 : On comprend finalement la vraie signification de la carte «blanche» à Karim Ouellet. De Loud Lary Ajust à Ariane Moffatt en passant par la suave Claude Bégin, tous ses invités ont effectivement des visages pâles.

15h04 : Petite promenade gaie dans les bois pour inspecter la faune osheagienne. Cette année, le twerk continue à faire des ravages, et cette dame se prête au jeu comme bon lui semble en faisant des graffitis sur un tableau.

IMG_3463

15h38 : Action Bronson et ses «PROBLÈMES DE TRANSPORT» (façon polie d’ajouter de l’huile sur le feu en rappelant que, souvent, son poids l’emporte sur sa mobilité) nous forcent à redécouvrir le rappeur local Narcy. Pour le supporter : nul autre que Mos Def, l’un des grands princes du hip-hop américain. Habitué de donner des shows généreux de plus de deux heures, le rappeur doit se contenter d’une vingtaine de minutes. Dommage.

16h15 : Pierre Kwenders débute son spectacle avec une fougue incroyable.

IMG_3489

Un peu clairsemée, la foule compense avec une énergie considérable, rehaussée par la performance de cet homme coloré qui ne regarde pas tout le temps vers la bonne place.

IMG_3495

16h29 : Un peu plus tard, notre héros rejoint sa gang de génies pour poursuivre l’aventure. BRAVO!

IMG_3499_art

16h49 : À quelques pas de là, une personne problématique décide de s’étendre avec sa couverture de 1232 mètres carrés, ce qui rend la circulation plus difficile. Watch ton back la prochaine fois bro.

IMG_3467

17h02 : Le calcul le plus attendu de la décennie. Dormir 30 minutes durant un festival à 300$ qui dure 3 x 11 heures = une sieste à 4,55$. Pensez-y la prochaine fois.

IMG_3468

17h13 : Vu qu’on va manquer Caribou ce soir (conflit d’horaire avec Kendrick oblige), on se console en regardant Daphni, son alter-ego, à la scène Piknic. Les incandescences house se propagent avec méticulosité, ce qui entraine une soif généralisée. Le défi: essayer de s’abreuver en évitant la marée terreuse. Les plus courageux s’essaient.

IMG_3501

17h28 : Petit stop à la scène des arbres pour voir à l’oeuvre le jeunot Bishop Nehru. En l’attendant, on se rend compte qu’il profite déjà d’un beau public canadien.

IMG_3508

 

IMG_3509

17h44 : À peine majeur, le voici, le voilà. Très sage, il n’ose même pas pousser sa luck avec une cannette de bibinne en back-up. Y’a des traditions hip-hop qui se perdent.

IMG_3504

18h39 : Après 20 minutes de gros flow, entrecoupées de mauvais mots comme «bitch» et «fuck» (où signe-t-on la pétition d’ailleurs?), Nas call son boy El-Nino pour une bonne tempête pluviale, qui rafraîchit tout, sauf les ardeurs d’un public conquis d’avance. Les imperméables se multiplient à vue d’œil, tout comme les rideaux de douche qui abritent des dizaines de personnes de la shot. Invité surprise de toute la journée, Mos Def monte sur scène.

Aucune photo à l’appui, histoire d’éviter d’acheter une poche de riz.

19h17 : À peine le show de Nas finit, le groupe punk Desaparecidos (curieusement formé par des membres de Bright Eyes) se donne corps et cou sur la scène de la vallée adjecente qui, somme toute, s’avère très mal placée/foutue. Très belle déCOUverte.

IMG_3514

20h24 : Direction les grosses scènes pour le programme double percutant de la soirée : Weezer et Kendrick Lamar. En attendant, le gros business de verres réutilisables (incluant un 2$ de dépôt que beaucoup de festivaliers semblent oublier d’aller rechercher) se passe comme il faut. 38$ en 20 minutes.

IMG_3515

20h59 : Ça se pousse abondamment pour avoir une place correcte, pas trop loin de Kendrick. Certains ont des méthodes plus audacieuses que d’autres pour arriver à leurs fins, notamment ce génie qui s’est muni d’une brouette pour avoir l’air de «travailler» ici et, ainsi, réussir à passer devant tout le monde. À certains moments, il se fait envoyer chier solide, mais garde le sourire.

IMG_20150801_205449

21h39 : La folie Kendrick s’empare du parc Jean-Drapeau. Le rappeur californien est radieux et offre une performance à la hauteur. Naturel, il prend de longues minutes pour s’adresser à la foule qui lui envoie constamment des «We gonna be alright», ce qui le rend passablement ému. Pour faire changement, Mos Def monte sur la scène, et Kendrick lui lance des fleurs comme jamais, en le remerciant de l’avoir inspiré durant toute sa jeunesse. Des beaux moments à répétition.

IMG_3518

23h08 : On attend que la file d’attente rapettisse pour se diriger vers le métro. Quelques génies font de même.

IMG_3485

23h45 : Rencontre au sommet avec PY et Mélanie Maynard. Merci.

IMG_3486

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *