Les Trois Accords avec l’OSM : mi-quinoa, mi-sriracha

Première soirée fraîche depuis un bout. Ça ne fera pas de tort de ne pas suer sa vie collé sur la masse de gens présents à la Place des festivals pour assister à un genre de mix mi-quinoa mi-sriracha. Bien oui, pendant que les Stones s’énarvent à Québec, nous, on a droit à l’association Les Trois Accords X OSM.

Bon pari de la part du Festival Juste Pour Rire, car y’a pu de place pour penser avoir de la place. Côté disposition de la scène, la stratégie est peut-être à revoir, car c’était le chaos pour se déplacer le moindrement. (Conseil : voir où la scène est située durant les FrancoFolies, c’est un pas pire spot logique me semble).

cover_art

Le spectacle débute avec plusieurs interprétations des succès du groupe (sans le groupe) version OSM, notamment Hawaïenne et Saskatchewan. Heureusement que, des fois, ils projettent les partitions sur écran, car ce n’est pas toujours facile de reconnaître les chansons interprétées en germano-pavaro-joual.

Malgré Marie-Jane qui se fait sentir de façon sporadique, l’ambiance se veut très familiale avec une présence accrue d’enfants et de poussettes n’ayant visiblement pas trop d’endroit où se parker.

photo1

Certains décident donc d’aller s’amuser à deux pas du spectacle. Les autorités rapportent qu’à l’heure actuelle, aucune personne n’est tombée du carrousel.

photo2

On n’est jamais trop prudents, comme le témoigne la crème solaire non étendue sur le nez de cet enfant. On sait tous que le soleil de 22h peut être traître.

photo3

Certains ne prennent pas de chance, car aller à un show sans casque, es-tu tombé sur la tête?

photo4

Après 45 minutes d’attente, Les Trois Accords décide que c’est le temps de se montrer le bout du nez. Ça tombe bien, Simili-Boom Desjardins français est venu voir si y’a vraiment rien de mieux qui s’est fait depuis Kain.

photo5

Le groupe affirme alors que c’est la fin de la tournée J’aime ta grand-mère et qu’il décide de nous expliquer le pourquoi de l’album. Pour ce faire, chaque chanson est présentée de façon théâtrale avec un membre qui joue le narrateur. Comme en témoigne ce dude criant « Bamboula » à gorge déployée, il est toujours plus intéressant de regarder un show sur un écran de cell.

photo6

 

Un peu avant la fin, le groupe y va d’un hommage des plus touchants à Joël Legendre en chantant leur succès Je me touchais dans le parc. Après, on a même joué au ballon! C’était fou, fou, fou hihihi.

photo7

Le danger nous guette partout… «Prudence» est le mot clé de la soirée. Il faut aussi faire attention aux nids de poule en sortant du site du spectacle loooooooooooooooooooooooooooooooooooool (voir la peur de l’enfant dans le coin supérieur gauche de la photo).

photo8

D’ailleurs, préparez-vous car le meilleur est à venir!! Ça va brasser les 22 et 23 septembre prochains!!

photo9

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *