Feu à Volonté au Festival d’Été de Québec

Ben oui, pour ceux qui n’avaient pas encore vu passer la nouvelle, Feu à volonté, via ma personne, se déplacera dans la vieille capitale pour couvrir son Festival d’été. Loin d’être un article à part entière, le présent texte se veut plus comme un genre de calendrier informel de ce que je couvrirai pour vous dans la prochaine semaine.

580

11 Juillet – Clôture du Off Festival

Bon, c’est pas vraiment le FEQ, mais les shows émergents présentés en marge du reste des festivités sont bien intéressants. Je vais profiter de mon arrivée tardive en ville pour aller voir une soirée assez dark avec notamment She Serpent et Das Mörtal.

12 juillet – Soirée rock à l’Impérial

Le line up est assez éclaté et un peu étrange, on se le cachera pas, mais reste malgré tout intéressant. J’y verrai le duo local psych-rock Ponctuation, le phénomène noise-trash Metz et les Black Lips, le groupe qui m’intéresse le moins de la soirée.

13 juillet – Électropop dans le Parc

Avec un line up sympathique et bien ficelé, le Parc de la Francophonie risque d’être bien rempli. Le public qui n’aura pas été se shaker le has-been avec Boston y verra tour à tour Operators, Owen Pallett, collaborateur bien connu d’Arcade Fire et The Luyas, et Future Islands, les auteurs du hit Seasons (Waiting On You).

La soirée va aussi se continuer juste après, encore avec une bonne saveur électro, du côté du Cercle, avec le producteur montréalais CRi et le funky duo Beat Market.

14 juillet – Plein de rap

Probablement une des plus grosses soirées de rap au Québec depuis un petit bout, le FEQ gâte les fans du genre avec le duo Eman X Vlooper, les controversés Loud Lary Ajust et le groupe le plus marquant de la fin de l’année 2014: Run the Jewels. Soirée à ne surtout pas manquer!

15 juillet – Chamber folk en extérieur

Je vais me promener un peu durant la soirée, alternant entre les Plaines et le Pigeonnier, profitant de la soirée pour voir le rock accrocheur de Galaxie, aller me calmer avec The Franklin Electric et l’excellent Edward Sharpe & The Magnetic Zeros, pour ensuite retourner sur les Plaines avec quelques milliers de boomers en marchette pour voir deux-trois tounes des Stones.

16 juillet – Électro et folk-trash, un mix qui se peut

Comme Lights m’intéresse vraiment fuck all, je vais probablement quitter l’Impérial juste après les apparitions plus convaincantes de Le Couleur et La Bronze, deux bands qui ont de la difficulté à genrer adéquatement les pronoms, pour aller me saouler avec Bernard Adamus et sa bande.

17 juillet – Gros dilemme

Le (ou la?) responsable de la prog n’a pas été génial(e) sur ce coup en pluggant deux show plus indie, avec un public selon moi assez semblable, le même soir. Je vais donc me retrouver à devoir bouder les Barr Brothers et le toujours merveilleux Patrick Watson pour aller goûter à la soirée post-punk composée de Heat, des controversés calgariens Viet Cong et Interpol, qui risque de ne pas attraper de tempête de neige cette fois-ci.

18 juillet – Retour à Montréal

N’étant ni un fan de Zappa ni de Megadeth et ayant également un travail qui m’attend dans la métropole, je devrai dire non à Bernhari, seul artiste vraiment intéressant de la soirée.

11147158_10153265281712211_5510041569038968547_n

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *