Fringe: L’avant-garde en cinq temps

Depuis 25 ans, Montréal vibre avec l’énergie du festival Fringe. Cette célébration qui se déroule dans plusieurs villes à travers le monde, telles qu’Édinbourg, Madrid et Ottawa, sert à promouvoir l’avant-garde artistique. Sa vocation principale est d’abord pour le théâtre, mais les amateurs de musique pourront aussi y trouver leur compte.

Sans titre-580

Feu à Volonté  vous montre aujourd’hui cinq manières dont vous et vos oreilles pourrez profiter de cette fête du neuf, de l’avant-garde et de l’étrange.

1 Broadway dans le Mile-End

Les réseaux sociaux n’ont pas dérougi en décembre dernier lorsque le spectacle The Book of Mormon est passé par la Place des Arts. Plusieurs d’entre nous avons eu une véritable épiphanie en voyant deux pasteurs envoyés en Ouganda pour convertir une communauté aux prises par un seigneur de guerre: le théâtre musical, c’est autre chose qu’une mise en scène kitsch pour contextualiser des classiques d’ABBA. Pour les assoiffés de chansons accrocheuses et d’histoires rocambolesques, Fringe ne vous laissera pas sur votre faim. On note la présentation de la comédie musicale de Captain Aurora: A Superhero Musical au Théâtre La Chapelle du 13 au 20 juin prochain ainsi que Shy Shy In SPACE!, la présentation d’un chanteur d’opéra russe envoyé dans le cosmos, au Petit Campus du 12 au 21 juin.

2 Un mélange de genres exquis

Une admirable tendance se fait sentir depuis quelques temps dans les programmations de festivals alternatifs où l’on mélange sans problèmes des genres musicaux qui n’ont, à priori, rien en commun. Lorsque Les Nuits psychédéliques de Québec programment, à travers des projets de psych rock, un récital des pièces pour flûte de Karlheinz Stockhausen, on applaudit l’audace de sortir la musique contemporaine de la salle de concert classique. De même, Fringe propose le projet Sexe, Drogues et Kurt Weill, qui met de l’avant la musique de ce compositeur jouant entre le jazz, le classique et le cabaret. Ça ne peut que faire du bien, ce vent de fraîcheur dans un répertoire généralement associé aux cantatrices et aux robes de soirées. Excepté une fois quand Dee Snider de Twisted Sister s’y est attaqué.

3 Une grosse programmation au Divan Orange

Évidemment, tout le monde n’est pas friand de mise en scène et de costumes. De nombreux artistes brûleront les planches du Divan Orange au courant des deux semaines que durent le festival. On note, entre autres, le spectacle de We Are Wolves, Duchess Says et Meta Gruau le jeudi 4 juin, ou encore le plateau double de Mozart’s Sister et Kroy, le vendredi 19 juin.

4 Des découvertes gratuites

Juste en face du Divan, dans le parc rebaptisé Parc Fringe, de nombreux musiciens de la relève présenteront des spectacles 100% gratuits. Ce sera une occasion unique pour vous familiariser avec projets dignes de mention comme Bolduc Tout Croche, Seoul, Nancy Pants ou Towanda.

5 Les soirées dansantes

Une fois bien grisé de musique et d’autres compléments, rien de mieux qu’une virée sur le plancher de danse pour compléter la soirée. Pour les audacieux et les noctambules, le Petit Campus accueille l’Après-Fringe: The 13th Hour tous les soirs du 12 au 20 juin prochain, où les mouvements de danse seront dictés par une roue de fortune contrôlée par l’animateur de soirée. Pour les lovers, le festival organise une grande soirée de slows le vendredi 5 juin prochain au Théâtre Mainline. Les couples sont invités à danser collés comme dans une disco de camp de vacances. Les célibataires et les timides sont aussi les bienvenus et peuvent même danser avec des personnes désignées. Juste au cas où vous n’oseriez pas caler d’un coup sec votre double téquila.

Bon Fringe!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *