Eliza et The Loodies à la Casa del Popolo: du popcorn et des fleurs

C’est dans une Casa pleine à craquer de belles personnes que, mardi soir, s’est produit en spectacle The Loodies avec comme première partie Eliza.

 

Photo: Maude Dusablon

Photo: Maude Dusablon

Eliza, groupe formé de 4 bums à chemises, a très bien fait son travail de première partie, même qu’ils ont fait plus que ce que le client en demandait! Revenu tout droit de Farnham pour enregistrer son premier album, le band de prog de casquette s’est donné sur la scène de la Casa devant un public curieux et attentif. Cette curiosité a été satisfaite, entre autres par l’énergie, car oui, l’énergie était au rendez-vous! Les gars avaient l’énergie d’un sac de popcorn qui éclate et la foule casanienne éclatait au même rythme. Ça m’a donc donné faim.

Farnham

La semaine d’enregistrement que les gars avaient dans le corps paraissaient dans leur sonorité. C’était tight ça mon chum, ça nous rentrait dedans, particulièrement la dernière chanson où Dave, le chanteur, a laissé aller le preacher en lui. La foule était plus que préparée pour accueillir The Loodies.

The Loodies

Déjà, j’aime le nom. The Loodies, ça roule en bouche, c’est agréable! C’est le genre de nom que tu vas dire souvent juste pour le plaisir de le dire! Autant avec Eliza j’avais le goût de manger du popcorn, là avec le début du setlist de The Loodies j’avais juste le goût d’avoir une couronne de fleurs sur la tête, les yeux fermés. Je me sentais comme si le soleil s’était logé sur mon visage. J’aurais dansé, les bras levés toute la soirée. Ce genre d’envie que tu as en écoutant Harmonium. Faut dire que Harmonium et The Loodies ont un point commun à ne pas négliger: la guitare à 12 cordes. Ce fantasme guitaresque fait une belle différence dans la mélodie et ça s’entend quand tu écoutes The Loodies.

Radioheadesque

Pour la suite du setlist, on sentait ou plutôt on entendait les influences radioheadesques dans la composition musicale. Nos oreilles groovaient au rythme des mélodies tout comme le band groovait sur scène avec style. La foule popoloise semblait cette fois-ci plus familière au son de The Loodies, ce qui faisait d’eux un public un peu moins attentif. Un rappel a toutefois été demandé par la foule et le groupe a su bien répondre à la demande.

Bref, c’était tout qu’un bon show que la Casa nous a offert: éclatant, coloré, yé!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *