Francouvertes – soir 7: drôle de sandwich

Sandwich intriguant que cette dernière soirée des préliminaires aux Francouvertes: viande goûteuse pop-rock au centre avec Cherry Chérie, précédé par le folk introspectif de Nicole et le rock puissant de PONI qui a su s’élever vers le 3e rang du palmarès.

Nicole / Photo: Élise Jetté

Nicole / Photo: Élise Jetté

Difficile de ne pas être immédiatement apaisé par les mélodies folks pesantes de Nicole, première formation à avoir gravi les marches de la scène. C’est un son qui oscillait entre la douce lourdeur d’Antoine Corriveau et un americana plus assumé de bottes de cowboys et de mâchouillage de tabac. D’ailleurs, le chanteur Frédéric Christian chantait avec une gomme dans la bouche. Soit sa mère ne lui a jamais dit que c’était pas poli de mâcher de la gomme devant les gens, soit il essayait de marcher et mâcher de la gomme en même temps comme Denis Coderre. Pour ce qui est de l’impression générale, c’est le type de langueur de laquelle on apprécie s’imprégner dans les moments plus tristounets, ce qui a pu tracasser lorsque vient le temps de «donner un show».

Cherry Chérie / Photo Élise Jetté

Cherry Chérie / Photo Élise Jetté

Cherry Chérie a poursuivi avec sa pop rock rétro et sexy. Sexy, oui, car le trio de frontmans pratiquait le déhanchement synchronisé (probablement prochaine discipline olympique) avec une fougue sensuelle et langoureuse. «On aime tellement ça les steppettes. On fait toujours des steppettes et c’est pas ce soir que ça va changer bébé» ont-ils scandé dès le début du numéro. L’agilité avec laquelle les membres du groupe s’échangeaient le lead de la prestation était vraiment impressionnante. On a immédiatement entendu leur background, les mille autres fois où ils ont joué chaque chanson. Dire que leurs jeux de guitares (et de bassins) étaient au point serait un euphémisme. On ne pouvait pas ne pas se brasser le derrière sur les notes beatlesques des beaux gars de Cherry Chérie. Dur à croire qu’ils n’aient pu se tailler une place dans le top 9.

PONI / Photo Élise Jetté

PONI / Photo Élise Jetté

C’est PONI qui a mis un terme à la dernière soirée des préliminaires des Francouvertes. C’était une deuxième année consécutive aux Francouvertes pour deux des membres du groupe qui étaient de la finale l’an dernier avec Deux pouilles en cavale. C’est un rock qui rentre dedans, tout en étant beaucoup plus modéré qu’avec les pouilles. Les morceaux plus posés font d’ailleurs leur effet, basés sur un fond dense de basse. Mon bémol avec ce type de band demeure l’effacement des textes. Dans un concours de chanson franco, ça me dérange, mais il n’en demeure pas moins que c’est un son travaillé et maîtrisé de bord en bord.

Palmarès final des préliminaires des Francouvertes 2015:

1- The Urban Indians

2- Samuele

3- PONI

4- Rosie Valland

5- Anatole

6- Émile Bilodeau

7- Yokofeu

8- Dylan Perron et Élixir de Gumbo

9- C-Antoine Gosselin

On se donne rendez-vous aux demi-finales les 13,14 et 15 avril au Lion d’Or.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *