Critique du EP Crave de Dear Criminals

S’aventurant sur le même sentier musical que sur Weapons, son précédent EP paru en août dernier, la formation montréalaise Dear Criminals refait surface avec Crave, un EP proposant une électro-pop épurée de qualité.

Dear Criminals - CraveD’emblée, Dear Criminals est le projet de musiciens expérimentés. Le trio compte sur l’apport du multi-instrumentiste Charles Lavoie de b.e.t.a.l.o.v.e.r.s. et de Frannie Holder et Vincent Legault, deux membres du groupe Random Recipe. Alors que les deux premiers partagent le micro pour ainsi livrer des harmonies vocales symbiotiques, Vincent Legault signe les arrangements.

Dominés par les appareils électroniques de toute sorte et les synthétiseurs, les arrangements de Vincent Legault sont épurés sans pour autant délaisser la pop. À titre indicatif, la musique de Dear Criminals rappelle beaucoup celle de l’excellent groupe britannique The xx. L’aspect éthéré et atmosphérique des ambiances sonores construites par Vincent Legault ainsi que la voix masculine et féminine ne font que justifier la comparaison. Ainsi, sans proposer quoi que ce soit d’original, Dear Criminals a le crédit de composer de la musique intimiste et d’être l’un des rares groupes québécois à suivre ce courant musical.

Pour revenir sur la prestation vocale de Charles Lavoie et Frannie Holder, tout comme les arrangements, la chanteuse et le chanteur préconisent un registre intimiste. On retrouve une certaine vulnérabilité et tendresse dans la voix de Frannie Holder. Quant à la voix de Charles Lavoie, celle-ci épouse les mêmes registres que celle de sa partenaire. Ensemble, les deux voix profèrent une belle ampleur aux compositions. La plus grande qualité de leur livraison est la chimie, la complémentarité palpable qui unit les deux interprètes.

Parmi les six chansons qui composent Crave, quelques-unes se démarquent du lot. La composition titrée Petite Mort a des allures de trame sonore apocalyptique. Ses guitares lugubres et aériennes donnent une ampleur glauque et plutôt appréciable à cette très bonne chanson. De plus, la plus pop et moins épurée pièce intitulée Rose est très accrocheuse.

Au final, la réalisation soignée et l’atmosphère intimiste que propose Crave font de ce disque une œuvre appréciable. Maintenant, on a l’intense envie d’entendre ce que peut faire Dear Criminals sur un album complet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *