Critique de l’album Wig Out the Jagbags de Stephen Malkmus & the Jicks

Moment historique pour l’indie rock? Pas vraiment, mais comme d’habitude, le groupe nous offre une prog-pop agréable et accessible.

Stephen-Malkmus-Wig-Out-at-JagbagsUn album impliquant Stephen Malkmusest rarement décevant à mes yeux et celui-ci ne fait pas exception. Enregistré en Belgique, Wig Out at Jagbags est le sixième album de Malkmus avec les Jicks. Ça y est, la longévité de la carrière solo de Malkmus vient de dépasser celle de Pavement.

Malkmus semble comblé, mais un brin nostalgique sur ces 12 titres. L’ex-chanteur de Pavement a maintenant 47 ans, deux enfants et revient d’un séjour de deux ans à Berlin. La distance lui a peut-être permis de prendre du recul quant à sa carrière.

Quoi qu’il en soit, après un album précédent réalisé par Beck, c’est Remko Schouten qui prend en charge la réalisation ici. La barre était haute et c’est mission accomplie. Les mélodies sont superbes, le jeu de guitare de Malkmus est toujours approprié, le tout dans un feel Pavement, évidemment.

Les paroles sont toujours drôles, comme Malkmus nous y a habitués. Sur Independance Street, le chanteur nous laisse sentir qu’il vieillit, sourire en coin: « I don’t have the stomach for your brandy, I can hardly sip your tea. I don’t have the teeth left for your candy, I’m just busy being free. » Ou encore, sur Rumble at the Rainbo: « Come and join us in this punk rock tune and come slam with some ancient dude. »

La ballade J Smoov est superbe. L’audacieux ajout de cuivres permet d’ajouter une dimension intime à la chanson. Tout comme il ajoute un côté festif à la pièce Chartjunk.

Certains diront que le groupe est resté dans sa zone de confort, mais il reste que Stephen Malmus and the Jicks proposent ici, après 25 ans de carrière (pour Stephen), un album rock de qualité qui s’écoute vraiment, mais vraiment bien! On dirait que Malkmus ne peut simplement pas arrêter d’écrire des bonnes chansons. Musicalement, 2014 commence bien, c’est certain.

Sinon, pour ceux qui sont nouveaux ici dans l’univers de Malkmus, vous devez aller écouter du Pavement, ça presse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *