Moderat – II

Modeselektor + Apparat = de la musique techno d’une très grande force.

moderat-iiL’Allemagne moderne, surtout Berlin, est reconnue comme étant un terreau fertile pour la musique électronique et ses nombreuses déclinaisons. II, le très bon deuxième album de Moderat, s’ajoute à la liste des créations berlinoises de qualité.

Fondé à Berlin en 2003, le super-groupe Moderat est né de la collaboration entre le duo Modeselektor, composé de Gernot Bronsert et Sebastian Szary, et Apparat, le nom d’artiste de Sascha Ring. Ensemble, ils créent une musique techno expérimentale glauque et raffinée. Après avoir sorti un long jeu homonyme qui fut très bien accueilli en 2009, Moderat récidive au plus grand plaisir de ses nombreux fans.

Le disque II a été entièrement composé par divers appareils électroniques. Autrement dit, on n’y retrouve aucun instrument acoustique. Bien qu’il s’agisse d’un album moins énergique et éclectique que son prédécesseur, II met de l’avant une panoplie de sonorités qui participe à établir une atmosphère texturée et froide.

Tout au long des onze compositions, Moderat réussit à livrer de belles trouvailles sonores et de jolies figures musicales. Cela dit, pour ce qui est de Bad Kingdom, le premier single tiré de II, les trois musiciens ont opté pour la facilité. Cette pièce est fondée sur une partition de percussions mille fois entendue. Par contre, outre cette partition peu originale, Bad Kingdom réussit le pari de faire hocher la tête.

Et que dire des voix qui accompagnent ces jolies instrumentations électroniques douces et méticuleusement assemblées? Tout comme sur le premier disque de Moderat, on retrouve la voix d’hommes et de femmes. Présentent sur environ la moitié des morceaux dont Bad Kingdom, Let In The Light et llona, les voix, toujours assez douces, ajoutent une petite touche d’humanité à ce paysage sonore électronique.

En plus de composer l’entièreté du disque en collaboration avec Sisi Brambell, les trois membres de Moderat ont assuré le travail derrière la console. L’album II met de l’avant une réalisation très soignée. À l’écoute de l’œuvre, on a la forte impression que rien n’a été laissé au hasard, que tout a été calculé. Cette minutie offre une expérience riche qui agit comme un stimulus sur les oreilles du mélomane friand de techno expérimental.

Plusieurs morceaux se démarquent du lot sur cette très bonne galette. Milk propose un très beau et subtil crescendo, les sonorités de l’excellente Therapy rappellent l’aspect glacial de la musique de Burial et This Time mise sur une belle mixture de sonorités puissantes et merveilleusement chétives.

Enfin, II de Moderat offre une musique qui saura dévoiler ses plus beaux attraits au mélomane qui en fera plusieurs écoutes attentives. À votre casque d’écoute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *