Les meilleurs vidéoclips de 2012

2012_videosOn a fait la liste des plus importantes nouvelles de 2012 hier. Aujourd’hui, on vous présente les meilleurs vidéoclips parus depuis le début de l’année.

Avec Jean-François Téotonio et Olivier Morneau.


#25 Psy – Gangnam Style

Ignorer Gangnam Style des vidéos de l’année ça aurait été comme ignorer l’éléphant rose fluo au milieu de la pièce à l’enterrement de ta grand-mère. Rose fluo comme les shorts de Psy au début du clip d’ailleurs. Maintenant, c’est le temps de faire la danse du pony.


#24 Yann Perreau – Acrobates de l’éternité [réalisé par : François Fortin]

François Fortin, réalisateur, vient ici s’éclater. Et en Yann Perreau, il a trouvé son homme pour le suivre dans cette épopée quelque peu échevelée. Situé dans un espace-temps à part, on suit le roadtrip amoureux, intemporel de l’auteur-compositeur-interprète et de sa douce Marie-Pier Veilleux. Beaux costumes, clip original, réalisation coquette.


#23 Kris Menace (avec Miss Kittin) – Hide [réalisé par : Mathieu Bétard]

C’est simple. Une vidéo d’animation en noir et blanc. Reste que quand c’est bien fait, il n’y a rien à ajouter. Le visuel est là pour servir la musique, brillamment, en jouant sur le rythme, sur les contrastes, sur les formes. Abstrait et figuratif à la fois, c’est l’hypnose et ça fonctionne.


#22 Björk – Mutual Core [réalisé par : Andrew Thomas Huang]

Les activités géologiques du sous-sol de notre planète en tant que métaphore pour la fragilité des relations intimes et amoureuses. D’une beauté inouïe, ce clip, réalisé et idéalisé par Andrew Thomas Huang, pourrait aussi être une métaphore de la fragilité du pays d’origine de Björk, l’Islande, qui repose sur deux plaques tectoniques qui tendent à vouloir se séparer.


#21 Alt-J – Breezeblocks [réalisé par : Ellis Bahl]

Réalisé par Ellis Bahl, ce clip raconte, à sa façon, l’assassinat d’une jeune femme par un homme dans la quarantaine. C’est en fait tout ce que l’on sait des protagonistes du court-métrage. Il est brillant de se rendre compte à quel point notre opinion de l’événement change au fil que le clip avance. Tout simplement brillant.


#20 Anthony and the Johnsons – Cut The World [réalisé par : Anthony Hegarty et Nabil Elderkin]

Un sous-texte clairement sociopolitique, marié à une imagerie des plus sobres, (presque trop) réaliste: c’est ce qu’arrivent à réaliser Anthony Hegarty et Nabil Elderkin dans ce clip aussi lugubre qu’allumé. Beau travail aussi des acteurs Willem Dafoe et Carice van Houten pour installer leurs personnages dans un si court laps de temps.


#19 Sigur Rós – Varúð [réalisé par : Jeff Ray]

Sans gâcher le punch, car il y en a un, ce clip rappelle grandement le thème de The Walking Dead. Je n’en dis pas plus.

Sigur Ros s’est amusé à lancer un concours pour la réalisation de clips tirés des pièces de Valtari, son dernier album, ce qu’ils appellent le Valtari Film Experiment. Voici le fabuleux travail de Jeff Ray.


#18 Bodega BAMZ (feat. Willie Hex) – P.A.P.I. [réalisé par : Shomi Patwary et OHLA]

C’est La Cène de Léonard de Vinci version YOLO. «Buvez, ceci est mon Don Perignon», «mangez, ceci est mon poulet frit». La fin de l’année c’est aussi Noël… qui est aussi la naissance de Jésus. Il fallait bien qu’on y face référence d’une manière ou d’un autre. Joyeux Noël!


#17 Loco Locass – Les Géants [réalisé par : Fred Caron]

Il n’y a pas de meilleure façon de faire valoir les mots et le propos de l’épique pièce Les Géants de Loco Locass. Le réalisateur Fred Caron, en ne cadrant que les bouches des rappeurs qui lancent leurs bombes littéraires, interpelle et frappe fort. Fort fort. Fort fort fort.


16. Bernard Adamus – Arrange-toi avec ça [réalisé par : Joël Vaudreuil]

Est-ce un avion? Non. Est-ce un oiseau? Dur à dire…Il s’agit en fait de la tête-de-BernardAdamus-dessinée-sur-un-corps-d’oiseau.

Ce clip animé, dessiné et réalisé par Joël Vaudreuil (membre d’Avec Pas d’Casque), nous amène dans un univers surréaliste où Adamus se balade allègrement dans les airs, suivi d’autres animaux à têtes d’humains et de tranches de pain volantes. Aussi fou et éclectique que notre musicien trash-folk national.


#15 Earl Sweatshirt – Chum [réalisé par : Hiro Murai]

Wow! C’est parfait, ce clip donne l’impression que Bubbles s’est mis au rap et qu’il est extrêmement talentueux. Si tu ne comprends pas, sache qu’il ne sera jamais trop tard pour se mettre à regarder The Wire. Scoop: c’est meilleur que Breaking Bad et Game of Thrones.


#14 Jay-Z & Kanye West (avec Frank Ocean & The-Dream) – No Church in the Wild [réalisé par : Romain Gavras]

Mai 2012. La rumeur veut que la vidéo ait été filmée à Victoriaville. On reconnaît l’ambiance que Romain Gavras nous avait offerte avec Stress de Justice. Ce suspense qui flotte au dessus de l’image. Parce que le petit Romain semble bien avoir hérité du talent de son père, on dira que c’est réussi de A à Z. Il est vivant (ce clip).


#13 Woodkid – Run Boy Run [réalisé par : Yoann Lemoine]

Wow. L’art de pousser un concept jusqu’au bout. C’est exactement ce que fait Woodkid,  de son vrai nom Yoann Lemoine, avec ce vidéo qu’il réalise lui-même. Il avait produit un clip du même type pour le titre Iron, tout aussi brillant.

Lemoine est aussi réalisateur pour certains clips de Lana Del Ray et Drake. On commence à reconnaître sa signature dans le milieu. Ce mélange d’ambiances dramatiques et d’une image épurée réussissent à créer des courts-métrages épiques.


#12 Nosaj Thing – Eclipse/Blue [réalisé par : Daito Manabe, Satoru Higa et MIKIKO]

Si quelque chose vient vous hanter à l’écoute de ce clip, ce n’est probablement rien d’inquiétant. Surement le fantôme de Björk. Bien que malgré la danse, ce ne soit pas Dancer in the Dark. Allons-y pour l’appellation, Dancer in the U.F.O., qui paraît assez appropriée.


#11 Arcade Fire – Sprawl II (Mountains Beyond Mountains) [réalisé par : Vincent Morisset]

Cette vidéo est peut-être sortie fin 2011, mais on s’en fout. On tenait à la mettre dans cette liste, parce que le thème de banlieue inspiré du Boulevard Taschereau permet à nous, Montréalais, de se reconnaître dans cette vidéo. Pour la version interactive complète (pour vrai, allez-voir), c’est ici.


#10 Grimes – Oblivion [réalisé par : Emily Kai Bock]

Les Redman de l’Université McGill, les Monster Truck du Stade Olympique et une petite chouchou de la métropole montréalaise pour entamer le top 10, j’ai nommé madame Claire Boucher, mieux connu sous le nom de Grimes. Nous avons appris cette année, grâce à Nardwuar, que Mariah Carey est l’artiste préférée de Grimes. Ce qui explique peut être le côté à la fois désinvolte et bouillant de Grimes dans sa danse. C’est digne de Touch Your Body.


#9 M.I.A. – Bad Girls [réalisé par : Romain Gavras]

M.I.A. a du swag. Quand on la voit, dans ce clip dirigé par Romain Gavras, confortablement installée sur une voiture qui roule sur deux roues à la verticale, son taux de coolness atteint des sommets. En s’associant une fois de plus avec celui qui avait réalisé le fameux clip Born Free, dans lequel on présentait un violent holocauste contre les roux, l’artiste d’origine britannique envoie tous les clichés du clip de rap traditionnel dans un contexte moyen-oriental.

Swag. Badass. M.I.A.


#8 M83 – Wait [réalisé par : M83 et Fleur & Manu]

Il y a, à peu près un an, jour pour jour, Hurry Up We’re Dreaming, apparaissant à la dixième place de notre classement des meilleurs albums de l’année 2011. Il faut croire que les Français de la formation M83 voulaient absolument s’inscrire dans nos tops de fin d’année pour une deuxième fois d’affilée. Voilà, c’est chose faite. Cette fois c’est par l’entreprise d’une superbe vidéo pour Wait qui vient clore la trilogie entamée par les clips de Midnight City et Reunion.


#7 Killer Mike (feat. Bun B, T.I., Trouble & El-P) – Big Beast [réalisé par : Thomas C. Bingham]

C’est la vidéo 18+ du top 25. Un mini film de neuf minutes comme on les aime. Il y a là dedans quelque chose digne de Drive, mais sans Ryan Gosling et avec des strippers cannibales qui mangent les cadavres des gens que Killer Mike assassine. Dans la description du clip, il est dit que Killer Mike offre le premier hymne à l’apocalypse zombie de 2012, mais comme il vaut mieux rester zen voici un résumé-haiku.

Reagan rage au volant

Hache ou rasoir

Sensible au sang s’abstenir

Réflexion: c’est plus dur qu’on pense écrire un bon haiku.


#6 Explosions in the Sky – Postcards from 1952 [réalisé par : Peter Simonite et Annie Gunn]

Les émotions douces du passage du temps, de la vie. Les rites de passages pris en photos. Sauf qu’ici, les co-réalisateurs Peter Simonite et Annie Gunn s’amusent à les faire bouger, les rendre vivantes.

La pièce Postcards from 1952, du groupe instrumental Explosions in the Sky, est ici on ne peut mieux représentée. Laissez-vous emporter par ces images souvenirs mouvantes, d’une autre époque.


#5 The Shins – Simple Song [réalisé par : DANIELS]

S’il y a de moins en moins de vidéoclips qui prennent le temps de raconter une histoire au-delà de l’image, ce n’est pas le cas pour Simple Song de The Shins. DANIELS nous place dans une trame narrative qui oscille entre le présent et l’enfance des personnages, une trame narrative qui nous fait, par moments, rire, et qui par d’autres nous surprend avec ces retournements de situations. Ça rappelle The Royal Tenenbaums, mais avec la musique de la troupe à James Mercer comme bande sonore. Définitivement un plus. Sinon, c’est officiel, tous les pères ont un sens de l’humour assez bizarre.


#4 Macklemore & Ryan Lewis (feat. Wanz) – Thrift Shop [réalisé par : Jon Jon Augustavo, Ryan Lewis et Ben Haggerty]

Plusieurs raisons sont valables pour ne pas aimer Macklemore, mais Thrift Shop n’en est pas une. Ici Macklemore est excellent et sans se prendre au sérieux, il te fait bouger comme 10 gins tonic avec un des beats les plus catchy de l’année. +1 aussi pour Wanz dans le complet carotté rose qui chante le refrain. Pour ce qui est des vêtements dans le clip, il faudra toutefois résister à l’envie de s’acheter un pyjama de Batman one-piece avec chaussette intégré… quoi qu’en y réfléchissant bien… Enfin, une question demeure, est-ce que Macklemore me fait d’avantage penser à MC Gilles ou au DJ montréalais Montrilla quand celui-ci aura 30 ans ?


#3 Chairlift – Met Before [réalisé par : Jordan Fish]

Je crois qu’on a atteint ici une nouvelle étape dans la promotion et dans l’exécution d’un vidéoclip. Avec ce clip interactif, du style «dont-vous-êtes-le-héros», le réalisateur Jordan Fish et le groupe indie Chairlift ont trouvé une véritable façon de garder une fraîcheur constante au court-métrage musical. Non seulement on a le goût de réécouter plusieurs fois la chanson, il s’agit d’un morceau très accrocheur qui devient rapidement un ver d’oreille.

Comme l’indique le professeur de sciences au début du vidéo, «nous sommes en fait éparpillé à travers plusieurs univers dans lesquels nous existons». Le clip sert à prouver cette théorie. Allez-y, choisissez votre destinée!


#2 Jack White – Sixteen Saltines [réalisé par : AG Rojas]

Trois minutes de folie furieuse. Des ados laissés à eux-mêmes, dans un monde où l’adulte n’existe plus. Du moins, presque. Il en reste un. Jack White. Et les jeunes veulent s’en débarrasser.

Le réalisateur AG Rojas, aussi connu pour son travail avec Spiritualized et EARL, dira à MTV qu’il voulait expérimenter ce monde sans adultes, et comment les enfants allaient s’en sortir. Finalement, ils deviennent vraiment sauvages».

Encore une fois, un clip de Jack White qui n’est pas passé inaperçu. Beau travail.


#1 Lana Del Rey – National Anthem / A$AP Rocky – Goldie [réalisé par : Anthony Mandler / A$AP Rocky]

Le clip est le domaine de l’image. Peu d’artistes dans l’histoire ont réussi à faire un aussi bon usage de l’image pour se façonner en très peu de temps une carrière internationale que Lana Del Rey et A$AP Rocky. Ces deux artistes sont l’incarnation par excellence du rêve américain version 2012, mais aussi version 2.0. Dans un pays obnubilé par une notion de démocratie absolue qui doit résider en toute chose, Lana et A$AP représentent deux citoyens ordinaires, comme vous et moi, mais pour lesquels l’internet à démocratiquement voté. Ça suffit pour s’identifier à leur image. Une image travaillée qui attire insatiablement. Les voitures de luxes, l’alcool de riche et les boobies du clip de A$AP. L’ostention, la luxure. La vidéo de Lana, comme un Instagram animé qui la met tour à tour dans les rôles de Marylin Monroe et Jackie Kennedy. La célébrité, le pouvoir. On comprend bien qui chante le nouvel hymne national. Money is the anthem, god you’re so handsome.

Il y aura toujours une sympathie naturelle pour l’image. Vous savez who likes the Kennedys ? Well after all, it’s you and me.


4 comments on “Les meilleurs vidéoclips de 2012

  1. David 12 décembre 2012 at 14:38

    Les deux premières positions… Really?!

  2. Jeff Ray 14 décembre 2012 at 18:29

    Thanks for placing us on your list! I think you may have linked to the wrong video though.

    Here’s our video:

    http://www.youtube.com/watch?v=TCDGlGK2aaQ

  3. Olivier Morneau 14 décembre 2012 at 22:26

    We changed it. Thanks for the input.

  4. Jeff Ray 15 décembre 2012 at 15:42

    Thanks again!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *