Live | Metric au Centre Bell, très MEH

metric

Allons-y avec un acrostiche.

Mais pourquoi, au grand POURQUOI, evenko a eu l’idée d’installer Metric au Centre Bell?! La salle était beaucoup trop grande, beaucoup trop vide et sans atmosphère.

Est-ce que la foule voulait avoir du plaisir, ou elle était au Centre Bell pour admirer le plafond?! À part quelques chansons issues de Fantasies, le crowd est resté aussi stagnant qu’un morceau de glace. Grosse déception pour un groupe dont la musique devrait pourtant faire danser.

Tant pis pour les fans, mais je l’affirme: le groupe, particulièrement Emily Haines, n’a pas eu l’air d’avoir de plaisir durant AU MOINS la première moitié du spectacle. Elle s’est reprise avec quelques interventions parlées (en français d’ailleurs!) mais au départ, elle semblait s’en foutre complètement.

Rapidement, j’ai eu l’impression d’assister à un spectacle très matante. En plus de la foule endormie, il n’y avait aucune atmosphère et les chansons abondaient tous dans le même sens, avec les mêmes arrangements, le même genre de hook au refrain et les mêmes manoeuvres scéniques. Un peu comme une version diluée et flat de Yeah Yeah Yeahs, mais dans un aréna.

Il aurait été intéressant de ne PAS avoir de décompte en lettres géantes après le spectacle pour indiquer le rappel. Ça gâche toute la magie d’une foule qui crie pour revoir l’artiste retourner sur scène.

C‘est avec une certaine déception que j’affirme ne pas avoir eu beaucoup de plaisir lors de ce spectacle de Metric. Une plus petite salle, des arrangements plus punchés et un peu plus de présence auraient fait de ce show quelque chose d’intéressant. Là, c’était juste bof.

À part ça, c’était comment Mother Mother au Théâtre Corona?

3 comments on “Live | Metric au Centre Bell, très MEH

  1. Guillaume 22 novembre 2012 at 12:11

    T’as pas tout à fait tort sur certains points mais malgré tout… Tu dois être parmi les personnes qui ont détesté par exemple, le concert de The XX et qui, si tu avais eu la chance d’aller voir la rentrée montréalaise de Louis-Jean Cormier hier en même temps de Metric, l’auraitout autant détesté parce que la foule bougeait pas assez à ton goût. Y’a des styles de musique qui se prêtent plus qu’à d’autres pour faire bouger une foule… T’as pas remarqué que la foule chantait en coeur du début à la fin? Moi j’ai senti l’appréciation de la foule tout au long du concert…T’as pas senti le crowd connexion à la fin non plus? Ce moment là était magique tant qu’à moi. Et le concert très bon aussi. My 2 cents.

  2. Olivier Morneau 22 novembre 2012 at 12:41

    C’est peut-être parce que je ne suis pas un fan de Metric à la base. J’ai trouvé le spectacle froid en général du haut des gradins. C’était probablement plus appréciable sur le parterre, mais encore, j’ai trouvé le groupe très distant et pas très impliqué. Mais enfin bref, ça reste mon avis.

  3. Julien Lamoureux 23 novembre 2012 at 14:31

    Je croyais que l’expérience Weezer aurait appris à evenko que des shows de groupes qui attirent majoritairement des jeunes (lire : ceux qui n’ont pas d’argent pour se payer des billets de shows en haut de 45-50$) et qui ne sont pas, genre, Justin Bieber, fallait pas faire ça au Centre Bell. Le Métropolis me semble l’endroit tout indiqué pour les Weezer, Metric et autres groupes de ce genre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *