Youth Lagoon – The Year of Hibernation [2011]

youth.lagoon-the.year.of.hibernationYouth Lagoon
The Year of Hibernation

Fat Possum
États-Unis
Note : 8.5/10

Après une petite recherche rapide sur son moteur de recherche préféré, on constate rapidement que Youth Lagoon n’a pas de page web officielle. Ni de Myspace. Leur Bandcamp est vide, alors que leur compte Soundcloud offre une seule chanson. Le genre de groupe chéri par les amateurs de musique méconnue.

Qui est Youth Lagoon? Selon la page Wikipédia dédiée au groupe (qui ne contient que deux lignes), il s’agit de Trevors Powers, 22 ans, originaire de l’Idaho. Le jeune homme en est à son premier album, The Year of Hibernation.

Le court disque de huit chansons porte bien son nom. Très très bien. À mi-chemin entre Beach House et The Antlers (sans le côté sombre de ce dernier), la musique de Youth Lagoon possède un petit quelque chose habituellement réservé aux ambiances de chambres à coucher. Une espèce d’intimité automatiquement ressentie lorsque l’on écoute cette indie pop un peu lo-fi.

Posters fait figure d’introduction, avec son départ éthéré, rêveur. La voix trafiquée en arrière-plan enrobe cet amalgame dream-pop un peu shoegaze bien au goût du jour. Là où excelle Trevors Powers c’est sur le plan de la modération. Les impressions de déjà-vu, les références aux autres groupes connus sont balancées par l’inspiration qu’a eu le musicien lors de la composition de son album.

Alors, pourquoi The Year of Hibernation mérite notre attention? Parce que sa musique est excellente, tout simplement. Les mélomanes convaincus se régaleront des compositions parfaitement modérées. Les autres apprécieront les sonorités pop. Mais tous reviendront jeunes à l’écoute du premier disque de Youth Lagoon.

1 comment on “Youth Lagoon – The Year of Hibernation [2011]

  1. TSELANY 7 février 2012 at 08:44

    Une pure merveille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *