Toutes ces discothèques à remplir…

Par Mathieu Saint-Jean

Ayant toujours comme but premier de vendre des albums et du même coup bien regarnir leurs coffres, les compagnies de disques ont depuis longtemps compris que la bonne santé de leurs finances passaient directement par l’attachement des mélomanes face à certains albums cultes. D’où cette pluie de rééditions qui s’abat sur nous depuis plusieurs années. Dans le but de mieux vous éclairer face à phénomène grandissant et parfois très dispendieux, je tâcherai de vous revenir fréquemment sur les meilleures parutions qui se sont méritées une seconde vie. Donc, au menu cette semaine: les trois premiers albums des Dinosaur Jr. ainsi que les deux dernières parutions des Jesus and Mary Chain.

Bien que les premiers essais des Dinosaur Jr. aient déjà été révisés par l’étiquette Merge en 2005, les têtes pensantes de Jagjauwar ont jugé qu’il était maintenant temps de les ramener sur copies vinyles. Cependant, pour ces éditions, on s’en ait seulement tenu aux pièces que l’on retrouvait sur les versions originales parues dans les années 80. Rien de plus, rien de moins. Oublions les intéressantes reprises de Just Like Heaven des Cure ou Show Me the Way de Peter Frampton qui se retrouvaient sur les rééditions de 2005. Oublions les inédites qui auraient pu facilement être utilisées comme simples pour d’autres groupes. Vous pourrez toujours vous consolez en redécouvrant (ou en découvrant tout simplement) un des seuls groupes qui, dans sa première mouture, aura pu se vanter d’avoir tenu tête à la créativité de Sonic Youth. Et force d’admettre que You’re Living All Over Me (1987) et Bug (1988) sont des albums qui n’ont aucunement perdu de leur pertinence malgré les années passées, contrairement à Dinosaur (1985) qui présente un trio toujours en quête d’un son distinct. Au final, si vous possédez déjà les versions de 2005 et que vous voulez ménager votre table-tournante, investissez plutôt dans une copie de Several Shades of Why (le premier effort solo de J Mascis paru plus tôt cette année).

Du côté des Jesus and Mary Chain, on fait face à la situation inverse. En 2006, l’étiquette Rhino avait décidé d’offrir la discographie complète (et remastérisée) des célèbres frères Reid. Aucun morceau supplémentaire à se mettre sous la dent. Que les vidéos qui avaient servi à promouvoir les albums à leurs sorties. Pour ces nouvelles éditions Rhino ont rectifié le tir et on décidé d’accoler un compact disque de matériels bonis à chaque album, de plus qu’un DVD comprenant des vidéos et des prestations du groupe à la télévision britannique et américaine. Après la sortie des quatre premiers albums du groupe écossais il y a deux semaines, voici que la compagnie complète l’exercice cette semaine avec ses deux dernières parutions complètes. Vous pourrez donc revivre l’excellente tangente acoustique que les frères Reid avaient empruntée sur Stone & Dethroned (1994) ainsi que leur convaincant retour aux guitares distortionnées sur Munki (1998). Les prix sont très abordables et la compagnie est très généreuse quant au contenu inédit (une trentaine de pièces par album). Un incontournable pour tous les fans des Jesus, mais tout fan des Jesus qui se respecte devrait déjà avoir mis la main sur la majorité des pièces en 2008 avec le coffret The Power of Negative Thinking. Un pensez-y bien en attendant toujours du nouveau matériel de la part des frères Reid

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *